Actualités

Montargis : AG du comité

Le Collectif de soutien du CHAM d’Amilly s’intitule désormais le Collectif montargois «  Notre hôpital, notre santé on y tient ».

Les adhérent.e.s  ont tenu le 28 novembre, leur 3ème assemblée générale, toujours déterminés à lutter pour l’amélioration de l’accès aux soins dans le bassin de vie du Montargois. Ils ont réaffirmé la nécessité d’un système de santé plus égalitaire et solidaire. Les luttes se poursuivent pour un accès aux soins de toutes et tous, sans discrimination sociale et territoriale, le développement d’un service public de santé de premier recours, le maintien du plein exercice de notre hôpital d’Amilly, le soutien aux agents hospitaliers.

Le Collectif a dénoncé en début de séance, les dégradations qui venaient d’être commises par  des militants d’extrême droite sur les façades des locaux abritant la section du Parti Communiste de Montargis.

Nous ne laisserons pas nos libertés et la démocratie menacés par des trublions dont les valeurs nous sont fondamentalement opposées.

CHAM – Rapport moral 2022

CHAM – Feuille de route 2022-2023

Manosque : AG pour faire évoluer le collectif réa

ManosqueCommuniqué aux Populations & Elus 22-10-17

La SITUATION SANITAIRE CATASTROPHIQUE associée à une PRISE EN CHARGE TOTALEMENT DÉFAILLANTE DES BESOINS EN MATIÈRE DE SANTÉ & DE SOINS, dans lesquelles se trouvent les Populations du Sud-04 et du Haut-Var nécessitent que notre Association « Collectif pour une Réanimation à Manosque » reparte sur une dynamique encore plus forte et réussisse à mobiliser Populations et Élu(e)s afin d’imposer un retour à des conditions d’accès à une Santé et des Soins de très haute qualité et de proximité dans le cadre d’une Protection et d’une Sécurité Sociale de haut niveau et non pas minimalistes comme les pouvoirs successifs tentent de nous les imposer depuis maintenant plus de 3 décennies.

A cette fin, mais également parce que cela relève d’une obligation légale inhérente au fonctionnement de toute Association et que la situation actuelle oblige la nôtre à envisager une évolution de ses Statuts, de son périmètre d’action, de ses objectifs, de sa structuration, … le Bureau vous invite à participer à notre:

 

Assemblée Générale Ordinaire

Lundi 12 décembre 2022 à 17h30

Ecole des Métiers-EDF – Ste Tulle (04220)

Salle CGT – Christian Bonnecaze (Plan d’accès en pièce jointe)

En effet, nous sommes convaincus que l’extrême gravité des situations (destruction des Sces Publics dont celui de la Santé et des Soins, de la Sécu – casse de notre système de Retraites par Répartition et des Régimes Spéciaux – recul sans précédent des libertés individuelles et collectives – remise en cause des prérogatives du Parlement au bénéfice du « Conseil de Défense » et des cabinets de conseil privés, crise sanitaire du Covid, ….) que le PEUPLE français vient de subir ces 3 dernières années (et même bien avant, ce qui nous autorise à penser qu’on n’en est pas encore au bout …… malheureusement !!!!!) et l’état de sidération, de terreur, d’angoisse, de stress et de déstabilisation dans lequel les a laissé la gestion technocratique et déshumanisée de ces crises successives par le pouvoir politique en place, ont plongé à son tour notre Association (comme de très nombreuses autres structures et pas que dans le champ « Associatif ») dans un « passage à vide » préjudiciable à notre combat (qui remonte à 2010) mais et surtout aux Populations du 04 et du Haut-Var et à leurs Territoires.

Durant cette période, le « système » ultralibéral et ses serviteurs zélés de la « macronie » ne sont pas restés « l’arme au pied ». Au contraire ils ont continué à dépecer notre Service Public de Santé et de Soins (et pas que) en accélérant son démantèlement (entre 2020 & 2021, en plein Covid, avec la fermeture de plus de 5.000 lits – et la suppression des emplois qui vont avec – , de centaines de services, d’hôpitaux, ….) avec sur le 04 et le Haut-Var l’action combinée de l’ARS-Paca (*) (bras armé de la « macronie » en Paca) et de ses correspondants locaux (ARS-04 et Pouilly-directeur du GHT-04) (**) qui ont continué à fermer des lits, des hôpitaux Locaux (Banon), des Services (Endocrinologie-Diabétologie du CH – Centre Hospitalier – Manosque) et à en dégrader d’autres (Pédiatrie, Urgences) au CH Manosque.

Jusqu’à « toucher le fond » dans ce Service des Urgences avec, depuis janvier 2022, sa fermeture durant plus de 125 nuits (et quelques journées avec le Samu) qui, après une toute relative accalmie dans la 2ème quinzaine de novembre (grâce à un recours massif aux intérimaires et autres « mercenaires » à 2.000€/vacation) devrait repartir dans la tourmente en ce mois de décembre avec la litanie des communiqués du directeur du GHT-04 égrenant les nuits de fermeture.

Accentuant ainsi la MISE EN DANGER des 119.000 habitants (dont les 5.000 Personnes qui travaillent sur le Chantier Iter) qui peuplent les 71 Communes (dont 8 du Haut-Var) du Bassin de Santé de l’hôpital de Manosque liée à l’absence du Service de Réanimation Polyvalente de 8 lits qui nous a déjà coûté la perte indue de 20 vies par an. Ce qui, depuis 2010 et l’ouverture du nouveau CH de Manosque, revient à avoir rayé de la carte du 04 un village de 240 habitants.

UNE CATASTROPHE HUMAINE A METTRE AU SEUL « CRÉDIT » DES TECHNOCRATES DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ & DE L’ARS-PACA

 

Mais il s’agit également d’une MISE EN PÉRIL DE NOTRE HÖPITAL et de SES PERSONNELS qui nous fait craindre le pire pour son avenir.

Car ce ne sera jamais, comme tente de nous en convaincre le directeur du GHT 04, en bricolant de pseudos structures et/ou « montages » autour de la gériatrie, de la fin de vie, … et en claironnant dans tous les médias « …. j’ai trouvé, j’ai recruté, je vais faire venir, … des professionnels de Santé, dans tel secteur, pour tel service ….) sans jamais voir le bout du nez d’un seul d’entre eux, que le CH Manosque sera sauvé.

NON, NON ET NON: çA SUFFIT ce « BLABLATAGE » RIDICULE de techno-gestionnaire.

Ce qu’il faut dans un tout premier temps c’est REDYNAMISER CET HÔPITAL en (sans être exhaustifs):

– ouvrant immédiatement un Service de Réanimation Polyvalente de 8 lits (au début et peut-être plus en suite): qui à lui seul permettra d’attirer de nombreux spécialistes, d’ouvrir des Services permettant de faire des gestes, des investigations (par exemple en dialyse), des interventions complexes nécessitant la présence d’un tel Service et de garder sur notre établissement des Populations (éviter la fuite vers Aix et Marseille) ayant des pathologies périphériques nécessitant lors d’une intervention la proximité d’un tel service. Plutôt que de continuer à laisser des spécialistes (venus de Marseille et/ou d’Aix) venir « faire leurs courses » lors de consultations à Manosque, puis de ….. les emmener dans leurs services d’origine pour les opérer,

– pérennisant le Service des Urgences et garantissant son ouverture 24h/24, 7jours/7, 365 jours par an, avec un effectif adapté aux besoins et des conditions de travail et d’accueil des Populations respectueuses des Personnels et des Patients (et non pas des clients). Ceci permettra de stopper le « fumeux » coup de fil au 15 qui laisse les Patients en totale ….. déshérence et de les « brinquebaler » d’un camion de pompier, à un Samu, un Smur, une ambulance, …

Il faut en parallèle que notre Association s’implique dorénavant de manière plus large, plus forte et plus déterminée sur l’accès de qualité et de proximité à la Santé et aux Soins des Populations de la Haute-Provence (Sud 04 & Haut-Var), d’où la proposition du Bureau (voir ci-dessus) de la faire évoluer sur: son nom, son périmètre d’action (au delà du seul Hôpital de Manosque et de la Réa), ses objectifs sur l’hôpital de Manosque (non seulement d’ouvrir un Service de Réa Polyvalente de 8 lits, mais de pérenniser l’hôpital tout en développant ses activités) et sur la lutte sans relâche contre la DÉSERTIFICATION MÉDICALE et à terme imposer des changements radicaux en matière de prise en charge et de réponse aux besoins des Populations (voir Communiqué aux Populations et Elus ci-joint).

On peut envisager pour cette AG Ordinaire le projet d’ordre du jour suivant:

– Compte-Rendu d’Activités succinct 2022 (et les mois précédents) et Rappel du Contexte / Echanges-Débat-Décisions éventuelles,

– Bilan Financier,

– Actualisation de nos Structures et Votes:

      * CA,

      * Bureau (avec responsabilités Président(e), Vice-Président(e), Secrétaire, Trésorier(e),

– Débat sur l’évolution éventuelle de notre Association (voir ci-dessus) – Vote et lancement de la démarche (si validation par l’AG) auprès de la s-Préfecture de Forcalquier avec envoi des documents officiels,

– Décisions, Initiatives et Actions arrêtées durant cette AG pour les semaines et mois à venir,

– Autres points que les Membres désireraient voir ajoutés (possibilité de me les transférer par courriel ou de les rajouter en début d’AG).

Convaincu que vous avez bien mesuré que cette AG est d’une IMPORTANCE VITALE pour non seulement notre Association (ce qui est secondaire) mais et surtout pour tout ce qu’elle nous permettra de faire pour qu’ENFIN les Citoyennes et les Citoyens de notre Territoire bénéficient de Structures de Santé Publiques et d’un Système d’organisation d’Accès à la Santé et aux Soins DIGNES D’EUX et qui RÉPONDE À LEURS BESOINS.

Dans l’attente de vos remarques, critiques, commentaires et enrichissements et sachant pouvoir compter sur vous pour que nous soyons tellement nombreux que nous soyons obligés de « pousser les murs »,

Bien amicalement.

Pour le Collectif Réa

Douarnenez : communiqué du comité

Le Comité des Usagers de l’Hôpital de Douarnenez, membre de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, tient à exprimer sa solidarité et à apporter son soutien aux personnels du Centre Hospitalier Michel Mazéas, en grève à l’appel de la CGT et de la CFDT de l’hôpital, pour protester contre les très mauvaises conditions de travail des assistants médico-administratifs et adjoints administratifs de l’hôpital.

Comme les personnels soignants, les personnes travaillant dans les secrétariats pâtissent du manque de personnel et de mauvaises conditions de travail.Celles-ci risquent d’avoir des répercussions négatives sur la prise en charge des usagers et des patients, comme elles risquent d’entraîner des démissions aggravant encore les conditions de travail.

C’est pourquoi, le Comité des Usagers demande instamment l’embauche effective de nouveaux personnels, qui suppose aussi une augmentation réelle et substantielle des salaires ainsi qu’une égalité de traitement entre tous les personnels de l’hôpital.