Ruffec le 7 avril

A l’hôpital, la réouverture des lits patine et il y a quelques jours la fermeture de la cuisine vient d’être annoncée ; dans 2 mois les repas arriveront depuis Angoulême !!! un non-sens écologique mais surtout une couche supplémentaire dans la désorganisation des services.

En médecine de ville, la désertification progresse aussi avec un médecin généraliste de plus non remplacé suite à son départ à la retraite.

Le comité a envoyé 90 cartes pétition Macron en début de semaine.
Rassemblement le 7 avril de 13h à 16 h