Montceau les Mines : ce n’est pas le CODEF qui le dit !

Le communiqué

Ce n’est pas le Codef qui le dit….
Voir à cet effet le témoignage accablant d’un patient paru dans Montceau-News.
https://montceau-news.com/sante/772837-galuzot-entre-devouement-total-et-exasperation.html
Un témoignage de cette nature devrait normalement sensibiliser nos élu·es locaux et en premier lieu Madame la Maire de Montceau les Mines par ailleurs Présidente du Conseil de surveillance.
Mais au fait, que surveille-t-elle ?
Pas grand chose à priori, si ce n’est la ligne d’horizon de la prochaine échéance électorale qui devrait coïncider avec, ou pas, l’avancée des travaux du réaménagement de l’hôpital qui s’apparentera à un beau dispensaire. Ni voyez aucune injure…
Un Hôpital MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique) 3 lettres incontournables pour justifier cette qualification. En l’absence d’une de ces trois dénominations, c’est tout sauf un hôpital !
Merci pour ce témoignage qui confirme malheureusement que nous n’allons pas vers le meilleur.
Pour tuer son chien on dit qu’il a la rage. Pour tuer les urgences on dira il n’y a plus de personnel, plus de matériel.
Jusqu’au jour où les urgences ne pourront plus accueillir les patients qui se présenteront spontanément. De plus en plus c’est la débrouille qui prend le dessus pour préserver un service public qui se meurt.
Les urgences sont régulées et accessibles par le 15. Elles sont même régulées toute la journée de façon perlée. Les soignants, en journée, sont débordés par le travail. Cela entraîne d’indéniables et d’inévitables pertes de chance.
Combien de temps tiendront ces bricolages et bouts de ficelle pour soutenir l’édifice ? A Jean Bouveri, nous ne sommes pas épargnés par la crise de nos services vitaux.
Ils sont où les milliers d’emplois pour l’hôpital public qu’on ne voit jamais venir ?
Nous en aurions bien besoin, faut-il rappeler qu’à 30 minutes de l’hôpital Jean Bouveri 105 000 habitant·es sont en droit d’attendre un service public de la santé digne de ce nom !
7 Février 2024

Vire : le comité en action !

Réunion publique le 15 février et démarche à l’ARS le 20 février

Le communiqué en pdf

Le collectif santé Virois « Touche pas à ma Santé à mon Hosto » organise une réunion publique :

le jeudi 15 février à 18h à la salle Jean Moulin.


Nous aborderons les informations obtenues lors des démarches effectuées par le collectif depuis janvier :

  • la rencontre avec la direction de l’hôpital et du GHT, il a été question de l’organisation future de l’hôpital virois .(urgences, service de cardiologie…)
  • la rencontre avec l’intercom et les projets auxquels nous avons demandé à participer pour contribuer à élaborer des solutions qui permettront un meilleur accès aux soins pour nous tous.
  • la démarche auprès de l’Agence Régionale de Santé : malgré des demandes répétées pour être reçus (lettre recommandée, message à la direction de l’organisation des soins), nous n’avons pu obtenir un rendez-vous.

Nous vous invitons à venir nombreux pour discuter dans un premier temps des informations en notre possession puis dans un second temps de décider de l’organisation du déplacement à l’ARS afin de remettre les centaines de lettres signées par des habitants sans médecin traitant ; il a été décidé que cette démarche aura lieu

Le Mardi 20 février

Marmande : toujours présents devant l’hôpital le vendredi !

Ce vendredi 2 février l’association urgence accès aux soins pour tous faisait le point des actions en cours . L’association est concentrée sur l’urgence de trouver des solutions quant à la formation des infirmières que ce soit en dérogeant à parcoursup de manière expérimentale ou dérogatoire avec des entretiens individuels, sur notre territoire désert médical oblige et des financements complémentaires ( il manque d’infirmières sur le territoire et à l’hôpital) il y a urgence . Contact avec l’ARS ifsi et la région … d’autre part coopération une à plusieurs semaines dans l’année avec la nouvelle Aquitaine dans hors périodes estivales entre les secteurs au dessus de la moyenne nationale quant et notre désert médical ( puisqu’il faut dix ans pour en former ) à la démographie médicale .
Accompagner par l’aide financière aux centres de santé pour déployer des antennes au Mas a Clairac , Meilhan … une première réunion a lieu suite à notre rencontre avec l’ARS le lundi 12 février au Mas D’Agenais dans ce sens avec l’ensemble des acteurs concernés a l’invitation de la mairie à laquelle nous sommes conviés.
La semaine précédente, il avait organisé sa réunion mensuelle pour déployer les actions portées à ARS la semaine dernière.