Montargis – premier communiqué Rencontres CN

Madame, Monsieur,

Le « Collectif Montargois Notre santé, notre hôpital on y tient » organisera les 11, 12 et 13 octobre 2024, les 36èmes Rencontres de la Coordination nationale des Comités de défense des hôpitaux publics et maternités de proximité à  l’Espace culturel du Hangar à Châlette-sur-Loing, avec le soutien de la Ville et de la Région-Centre Val de Loire.

Créé en 2018, notre Collectif a pour objectif de promouvoir un Service public de santé de proximité, égalitaire et solidaire, en mettant l’accent sur la prévention et les soins primaires.

Notre association agit pour le renforcement du Centre hospitalier de l’agglomération montargoise (CHAM) et  milite pour l’installation de centres pluridisciplinaires de santé dans les bassins de vie de l’Est du Loiret.

La Coordination nationale des Comités de défense des hôpitaux publics et maternités de proximité est aussi une association pluraliste créée en 2004, regroupant des citoyen.nes, usager-ères, élu-es et professionnel-les de la santé.

Elle fédère près de 70 comités locaux et départementaux dont les objectifs consistent à défendre et à revendiquer un accès aux soins de qualité et de proximité pour toutes et tous.

Les Rencontres nationales permettent à nos adhérent-es de se former, de mener une réflexion collective et d’émettre des avis et propositions sur la politique générale de santé, son financement et ses déclinaisons dans les bassins de vie.         Elles sont aussi l’occasion d’un échange avec la population, les élu-es du territoire d’accueil et les acteurs de santé, en particulier lors de la réunion publique prévue le vendredi 11 octobre, en présence notamment d’élu-es régionaux.

Le programme des conférences-débats et les noms des intervenants seront communiqués à la fin juin.

La Santé est l’une des préoccupations majeures de la population, dans un contexte de pénurie dramatique de professionnels de santé qui touche particulièrement notre Département.

C’est pourquoi nous espérons que vous apporterez une large couverture à cette initiative.

Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir insérer une première annonce dans vos prochaines éditions nous réserver une interview / publi-reportage, première quinzaine de septembre

Nous vous en remercions, et restons à votre disposition pour plus amples informations.

Cordialement

 Pour le Bureau du Collectif montargois « Notre santé, notre hôpital on y tient »

Guillaume GRANDJEAN

Coprésident

SEDAN – Un an après la fermeture de la maternité – mars 2024

Le comité de défense des hôpitaux de proximité des Ardennes appelle à un rassemblement devant l’hôpital de Sedan le mardi 30 mars à 11h. Depuis un an, il n’y a plus d’accouchements à Sedan. Les murs de la maternité ont été repeints. Le prétexte du départ en retraite des médecins anesthésistes ne tient plus : il y en a pour l’activité chirurgicale ! Quand l’ARS le veut, elle peut ! La maternité de Lunéville rouvre au 2 avril après une période de suspension des accouchements.

Les gadgets pour « faire passer la pilule », habituer à la suppression des accouchements à Sedan ne passent pas. Ce n’est pas le gynecobus qui réduira les délais d’accès à la maternité, pas plus qu’il ne permettra aux familles sedanaises d’aller visiter le nouveau-né et sa mère.

De plus la suppression de la maternité fragilise l’ensemble de l’hôpital de Sedan : c’est un pas de plus vers un hôpital sans services aigus.

Rendez-vous samedi 30 mars devant l’hôpital de Sedan !

DOURDAN – Rencontre de la santé en Essonne – mars 2024

Jeudi 21 mars le comité de défense de l’hôpital de Dourdan participait aux rencontres de la santé en Essonne.
Le directeur de l’ARS du 91, M. Galli a confirmé un recul sur la santé sur le plan national et départemental. La santé devient la seconde priorité des Français.e.s, il y a 2 ans elle était en 6ème position.
La téléconsultation est l’avenir selon M.Durovray et M.Galli !
Nous avons posé une question à l’issue de la 1ère table ronde au sujet de l’attractivité :
Comment être attractif avec des entreprises de santé privée dans nos villes et nos hôpitaux qui pratiquent des dépassements d’honoraires. Souvent ces offres de soins ne sont pas complémentaires mais de remplacement. Exemple à Dourdan avec le Centre Périnatal de Proximité (CPP) concurrencé par Point Gyn qui s’est installé à sa place avec une consultation à 96€. Et une IRM installée chez Ramsay Santé au lieu de l’hôpital avec un dépassement de 110€. A quelle patientèle cette offre s’adresse t-elle ? Cela entraîne des fuites de patient.e.s et de soignant.e.s. Des services publics de santé sont fermés : maternités, hôpitaux, urgences, etc…
Réponse de M. Galli, le CPP n’est pas fermé mais juste déplacé. Pour l’IRM pas un mot.
Le docteur Caudwell au CHSF, présidente de la commission médicale d’établissement a quant à elle affirmé son soutien plein et entier à l’hôpital public et admis la concurrence du privé.
Dans certaines villes de France on appelle ces rencontres des « assises de la santé », occasion d’échanger et de trouver des solutions avec l’ensemble des acteurs de la santé et des territoires.
A Evry-Corbeil le délégué du département nous a parlé de co-construction et co-décision mais le format proposé tout au long de cette journée sous forme de conférences dans un amphithéâtre ne le permettait pas.
La journée était volontairement maîtrisée. Seulement 3 questions étaient possibles après chaque table ronde.
Organismes présents : ARS, CPAM, collectivités territoriales, professions de santé publique et libérale, syndicats, etc..
Ci-dessous vous trouverez l’intervention de l’une des co-présidentes de notre comité de défense de l’hôpital de Dourdan