Marmande : le point du 6 octobre

Ce vendredi 6 octobre à 17 h, devant l’hôpital à Marmande
L’association a fait le point de la mobilisation lors de la venue du président à Tonneins . Son refus de recevoir notre asso alors qu’il a reçu la Coordination rurale éclaire sur ses intentions. Cependant notre mobilisation a été remarquée et a marqué .
Lors de son interview à fr3 il s’est félicité de la suppression du numerus clausus à affirmant qu’il faisait le nécessaire avec les infirmières PA et l’optimisation du temps médical et bien qu’il fallait désormais 10 ans pour former une médecin en creux il faut attendre dix ans .
C’est un mensonge car il faudrait aujourd’hui doubler le nombre d’étudiants en médecine. Or pas d’augmentation de dotation aux universités pour l’organiser sans locaux affectés ni formateurs pas d’étudiants nouveaux. Il faut monter le ton et la mobilisation
Notre démarche être présents partout où se tiennent des contrats locaux de santé comme sur le territoire ou un diagnostic a été réalisé sur la densité médicale 4,3 médecins pour 10000 habitants contre 9,7 en nouvelle Aquitaine ! Une coopération d’urgence s’impose !
Présence dans les CPTS présence en commission des usagers , présence demandée dans le conseil de surveillance du chicmt … présence dans l’action
Perspective de réunions à Bordeaux et Paris sur la place et le rôle des usagers dans ce contexte .
Participation à l’assemblée générale de Dole les 17/18/19 novembre de la coordination nationale à laquelle nous adhérons
Mobilisation pour faire signer la pétition sur les marchés devant les hôpitaux les pharmacies…pour un budget de santé et de la sécurité sociale à la hauteur des besoins qu’il faut augmenter de 10 % au lieu de 3 % en dessous de l’inflation… pour formation des étudiants salaires etc
Et vente de badges « la sécu c’est vital à un euro
Et le grand moment d’échange avec le chef urgentiste Laurent Maillard les soignants médecins élus et usagers le 24 octobre à 20h30 salle des fêtes de Beyssac
Il s’agit d’évaluer les avancées obtenues depuis 2 ans depuis la mobilisation collective et bien sûr aussi les freins et obstacles à dépasser localement tous ensemble . Il faut ajouter les interpellations des décideurs jusqu’au niveau de l’Etat pour sortir de la mauvaise foi et agir pour se faire entendre
Maison de santé en 47
Proposition de maison des usagers ..
Moyens d’investigation pour coopérer en nouvelle Aquitaine dans les périodes non estivales…avec l’apport de médecins ( jumelage avec des surdotés dans cette période de pénurie organisée)
Venez en débattre le 24 au soir à Beyssac