Aubenas : non à la fermeture des urgences la nuit

Communiqué du 6 septembre

Le communiqué en pdf

L’Union Syndicale Départementale de la Santé et de l’Action Sociale CGT 07, le Syndicat CGT et l’Association des Usagers de l’Hôpital d’Aubenas dénoncent la fermeture du service des urgences. Celui-ci est de nouveau fermé la nuit.

Les usagers doivent être dirigés vers des services d’urgences des autres hôpitaux qui sont à minima à près d’une heure de route et qui ne seront peut-être pas en capacité de les prendre en charge, augmentant considérablement le délai raisonnable de prise en charge médicale !

Aucun citoyen ne devrait se trouver à plus de 30 minutes d’un service d’urgences et de l’arrivée d’un SMUR. Si on déroge à cette règle, cela signifie que la population est mise en danger !

Aujourd’hui, en 2023, nous ne pouvons pas accepter que les habitants des territoires ruraux soient considérés comme des sous-citoyens.

La fermeture des urgences la nuit est un non-sens en termes de santé publique car le propre des urgences est qu’elles ne sont pas programmables. Les usagers ne choisissent pas leur moment pour se casser une jambe ou faire un arrêt cardiaque ou autres.

Tous les urgentistes savent que dans de nombreux cas, un retard de prise en charge peut entraîner des conséquences catastrophiques. Cela risque d’être le cas avec la mise en place de cette organisation. Ce qui risque de se traduire statiquement par une augmentation de ce qu’on appelle publiquement des « des morts évitables »

Les conséquences des dysfonctionnements des différents services d’’urgences en France pourraient être à l’origine d’une surmortalité de 10% de tous patients confondus dus au retard de leur prise en charge.

Il faut rétablir l’égalité d’accès aux soins pour les populations rurales

Le rôle de l’ARS est d’assurer la continuité du service public hospitalier 24H/24, 7 jours/7. Aujourd’hui, ce rôle n’est plus assuré !

Dans son allocution du 17 avril 2023, le Président de la République a affirmé sans frémir que « d’ici la fin de l’année, nous devrons avoir désengorgé tous nos services d’urgences ». Peut-être que pour lui la solution est de fermer les services d’urgences pour les désengorgés !!! on peut se poser la question.

C’est pourquoi, nous exigeons de l’Etat et de ses représentants, qu’ils prennent leurs responsabilités, qu’ils trouvent des solutions et qu’ils donnent les moyens suffisants afin d’obtenir la réouverture du service des urgences de l’hôpital d’Aubenas et qu’ils soient assurés des soins urgents de qualité 24H/24, 7 jours/7.