Bulletin Semaine 16-2020

Données Lettre

 

 

Édito (ou point fort de la semaine) :

image004.png

Cette carte montre fort logiquement que c’est dans les grandes agglomérations, où la densité de population est la plus importante, qu’il y a le plus de cas de covid 19 et le plus d’hospitalisations.

Elle dit aussi que la concentration urbaine avec ses contraintes de promiscuité dans les transports, dans les quartiers, dans les immeubles, dans les ascenseurs… a été, en l’absence de masques, un vecteur majeur de la contagion.

Elle ne dit pas, par contre, 

-          que cette concentration urbaine s’est accompagnée pendant les quatre derniers mandats présidentiels, d’une concentration sanitaire qui a détruit progressivement les hôpitaux ruraux sans transférer les moyens matériels, financiers et humains correspondants sur les hôpitaux publics restants, contraints de fonctionner en flux tendus,

-          que le déficit capacitaire et le manque de moyens qui en ont résulté ont été la cause d’une surmortalité qui doit imposer dès aujourd’hui une révision en profondeur de la politique sanitaire et l’arrêt immédiat et total des fermetures de postes et de services.

L’épidémie de covid 19 montre aussi clairement qu’une refonte de la politique d’aménagement du territoire s’impose, qui prenne en compte l’ensemble des territoires ruraux et ne soit plus seulement centrée sur les seules métropoles.

Elle apporte chaque jour la preuve qu’au quotidien comme en période de crise ce sont nos services publics qui apportent une réponse à nos besoins vitaux, que la solidarité en direction des plus faibles, des plus pauvres, des plus touchés passe par nos dispositifs de sécurité sociale et de retraite. Les premiers comme les seconds ont été constamment décriés et attaqués ces dernières décennies et plus intensément encore ces derniers mois mais devront être préservés et confortés demain, au nom de l’intérêt général.

 

Sommaire :

·      L’écho des comités :                  pages 2 à 5

·      Autres infos locales :                 page 5

·      Dossiers :                                    pages 6 à 8

·      Culture et santé :                        pages 9

 

 

L’écho des comités :

 

FEURS - 

 

Un exemple à suivre : celui du groupe COVID 32 (COuturières Volontaires Inconnues Dévouées) à FEURS

Bonjour à tous et Joyeuses Pâques, "sous cloche" : un peu d'humour dans ce contexte ne peut pas faire de mal ....

 

Nous revenons vers vous, suite à l'appel lancé conjointement par la mairie de Feurs, la CPTS (La Communauté Professionnelle Territoriale de Santé) pour identifier, répondre aux besoins des soignants du CHF et du secteur de Ville et gérer au mieux cette crise sanitaire que nous traversons.

 

Pour répondre à la demande de sur blouses, le Comité de Défense et de Soutien du CHF s'est mobilisé pour mettre en place cette initiative et assurer l'organisation et la logistique pour rendre réalisable cette action. 

Démarche pour trouver du tissu, des personnes, pour la découpe et le montage des sur blouses.

 

Actuellement, un réseau spontané de femmes répondant à l'appel, s'est constitué pour la confection, il se nomme : COVID 32, 

Les "Couturières Volontaires Inconnues Dévouées ", au nombre de 32, le groupe continue à grossir.

Merci à toutes ces femmes de Feurs, Pouilly, Rozier, Balbigny, St Just la Pendue, Salt, Jas.... pour leur mobilisation et leur enthousiasme. 

 

Le Comité remercie les mairies de Rozier, Balbigny, Bussières, Panissières, Pouilly, Salt pour leur mobilisation à collecter des fournitures

                                la maison Granjard, Panissières, Mr Hervé Granjard pour son aide considérable : don de 250 sur blouses découpées, prêtes à monter et fournitures nécessaires au montage

                                la mairie de Feurs pour l'organisation du dépot en mairie et la distribution au secteur de ville : cabinets infirmiers, ADMR, AIMV

                                l'association "Val Grangent", St Just-St Rambert : don de 5 gros rouleaux de tissu et confection gratuite de 45 sur blouses.

                                La Croix Rouge de Feurs et les usagers : dons de draps pour confection.

 

Cette mobilisation est née d'une volonté commune, généreuse, solidaire de se rendre utile dans cette période difficile.

Grace à la constitution d'un réseau tissé de volonté, d'énergie, ce travail collectif a permis également de tisser du lien social : rencontres de personnes jusque là inconnues en donnant du sens à cette crise par ce travail collectif et solidaire, en aidant à sortir de l'isolement du confinement intérieur pour se tourner vers un mouvement collectif, citoyen, rassembleur et constructif.

 

Les femmes du groupe des COVID 32 sont heureuses de participer à cette aventure humaine, utile et chaleureuse.

 

La fabrication des visières continue. Un grand merci à ces messieurs pour cette initiative généreuse et solidaire.

 

Merci au groupe COVID32 et toutes les personnes qui se mobilisent autour de cette action.

 

Le Comité rappelle qu'il prend à sa charge la livraison bis-hebdomadaire de pizzas et viennoiseries au même rythme pour tous les services du CHF-Feurs et tous les services Ehpad Feurs. C'est  pour nos adhérents la manière de soutenir le moral de nos soignants du CHF - Feurs. Pizza Roland, la boulangerie Moulin participe à l'effort financier du Comité pour cette action, le Comité les en remercie. Le personnel apprécie goûteusement ce geste de réconfort. 

 

Les responsables et personnels du CHF- Site de Feurs, les cabinets infirmiers libéraux, ADMR,  AIMV remercient le Comité pour sa mobilisation et son soutien.

 

Nous continuons à vous informer.

  

Pour le Comité de Défense et de Soutien du CHF, son président Dr olivier Nicolas, les membres du Comité.

 

146 sur blouses ont été distribuées au CHF -Site de Feurs

100 pour le secteur de ville : cabinets Infirmiers Balbigny, Bussières, Violay, certains de Feurs, 56 déposées en mairie de Feurs pour répondre à la demande.

Une centaine est en voie d'acheminement en mairie.

La confection continue dans cet élan de générosité.

 

De la même manière : un réseau se met en place également sur Boën.

La mairie s'implique comme lieu de dépôts de tissu. Des équipes soutiennent l'EHPAD de Boën, très en demande de besoins de protection et  le CHF-Site de Montbrison : confection de sur blouses par des couturières bénévoles. 

Saint Germain Laval se mobilise également pour l'Ehpad de Noirétable et la Maison de Santé de ST Martin la Sauveté : confection de sur blouses.

 

 

La solidarité s'invite dans tous ces secteurs : merci à tous, pour cette mobilisation pour soutenir et fournir des moyens aux soignants.

 

Le comité, grâce au réseau national COVID 3D, en la personne de Sylvain Gougouzian, Forézien, membre du réseau, a permis également la livraison de 60 visières de protection du visage, gratuites pour le personnel soignant du CHF-Site de Feurs. 

Mr Fabien Jouve fabrique également des visières qu'il a proposées au CHF-Site de Feurs.

 

Elles sont aujourd’hui 50.

 

image005.png

 

Encore un grand MERCI à toutes !! Les soignants hospitaliers, du secteur de ville, ADMR, SIAD, services à la personne remercient ces femmes et expriment toute leur gratitude pour ce mouvement spontané de solidarité et de soutien à tous ceux qui travaillent autour du soin ou du service à la personne. 

Le Comité est heureux d'assurer toute la logistique du projet COVID42.

 

 

 

LURE - 70

 

Banderole posée sur la maison de retraite hospitalière

 

image006.jpg

 

 

NANTES

 

Patients de l’hôpital public transférés vers les cliniques : Lettre du collectif nantais au directeur général de l’ARS Pays de la Loire

La lettre

 

Autres infos locales :

 

PARIS HOTEL DIEU

 

Pétition : La réquisition de l'Hôtel-Dieu

 

https://assets.change.org/photos/8/vb/st/LRVBStCebzzbsbj-800x450-noPad.jpg?1586107434

 

REQUISITION DE L’HOTEL DIEU:
Sauvons des vies. Aidons les soignants.. Ouvrons 
d’urgence 80 lits et des unités de soins 
POUR UN SERVICE PUBLIC DE SANTÉ À 100%

 

La pétition

 

Dossier :

 

Extrait de l’adresse d’E. MACRON aux Français le 12 mars 2020

 

Mes chers compatriotes, il nous faudra demain tirer les leçons du moment que nous traversons, interroger le modèle de développement dans lequel s'est engagé notre monde depuis des décennies et qui dévoile ses failles au grand jour, interroger les faiblesses de nos démocraties. Ce que révèle d'ores et déjà cette pandémie, c'est que la santé gratuite sans condition de revenu, de parcours ou de profession, notre Etat-providence ne sont pas des coûts ou des charges mais des biens précieux, des atouts indispensables quand le destin frappe. Ce que révèle cette pandémie, c'est qu'il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché. Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner notre cadre de vie au fond à d'autres est une folie. Nous devons en reprendre le contrôle, construire plus encore que nous ne le faisons déjà une France, une Europe souveraine, une France et une Europe qui tiennent fermement leur destin en main. Les prochaines semaines et les prochains mois nécessiteront des décisions de rupture en ce sens. Je les assumerai.

 

La suite ici

 

 

Communiqué de presse du 15 avril 2020, de l'association "La Santé Un Droit Pour Tous" (0614555478) :

Pour un accès aux soins pour toutes et tous,

Supprimons les taxations des malades !

  Avant cette catastrophe sanitaire inédite, en France, en 2019, plus d'un quart de la population renonçait à des soins pour raison financière, de façon durable ou transitoire. Et parmi les facteurs explicatifs, certains étaient manifestes : droits administratifs non à jour, absence de complémentaire santé, forfaits ou franchises diverses sur les soins, dépassements d'honoraires.

Notre nouvelle situation va accentuer ces difficultés, de nombreux citoyen-ne-s et ménages vont être en précarité financière accentuée, alors que les systèmes solidaires de santé ont montré leur supériorité dans la résistance à la présente catastrophe sanitaire.

Le communiqué

 

 

USP : Unité Nationale

 

L’USP dit OUI à l’unité nationale : tous avec les soignants, les éboueurs, les caissier(e)s, les transporteurs, les postiers... contre le virus !

Les autres, qui glosent à la télé, commentent et conseillent là où ils sont responsables de la catastrophe, devront rendre des comptes.

M. Philippe Douste-Blazy qui, notamment avec les franchises, a éloigné les plus pauvres des soins et favorisé le renoncement aux soins, a contribué au mauvais état de santé de la population et aux inégalités, comme aux Etats-Unis où ce sont les noirs souvent obèses qui paient le plus lourd tribu au Covid-19.

 

La suite

 

La coordination des collectifs des centres médicaux psychopédagogiques s’adresse au président de la République pour dénoncer le cahier des charges mis en place en Nouvelle-Aquitaine.

La lettre

 

Les déclarations du ministre de la santé sont-elles des faux-semblants à destination de l’opinion publique ?

Alors que le ministre indique que toutes les fermetures de services et toutes les restructurations sont suspendues jusqu’à nouvel ordre le directeur du centre hospitalier spécialisé du Vinatier à LYON ferme un service. Cette situation ouvre la voie à deux interprétations : Les directeurs d’ARS et d’hôpitaux ont des directives qui ne coïncident pas avec les déclarations publiques du ministre ou le directeur du CHS du Vinatier les a bien reçues mais il a décidé de s’en affranchir et le directeur général de l’ARS Auvergne – Rhône – Alpes ferme complaisamment les yeux. Nous ignorons pour le moment laquelle est la bonne.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/coronavirus-centre-hospitalier-vinatier-lyon-annonce-fermeture-unite-syndicats-denoncent-1817292.html

  

L'après-pandémie ne devra pas faire oublier que la dégradation des conditions de travail des soignants date d'avant.

Deux mois déjà depuis le début du plan blanc à Besançon. Et même si le CHRU Jean Minjoz a su éviter l'écueil de la saturation, les personnels mobilisés jusque-là sans compter leurs heures sont au-delà du seuil de fatigue pour nombre d'entre eux.

 

L’article

  

Le déconfinement ne devra pas faire oublier le rôle de la télévision

Ces derniers jours et semaines, le gouvernement est sous le feu des critiques pour sa gestion de la crise du Covid 19. Notamment de la part des personnels de santé, confrontés à un manque de moyens (équipements de protection, médicaments, etc.) et à une impréparation qui les mettent directement en danger. Mais dans les médias dominants, les éditorialistes serrent les rangs derrière Emmanuel Macron, « chef de guerre » autoproclamé : quand ils ne saluent l’action du gouvernement, ils balayent d’un revers de main les critiques.

L’article

  

Combien d’hôpitaux non financés à cause des stratégies fiscales du CAC 40 ?

 

Les initiatives caritatives des grandes entreprises comme LVMH ou PSA sont symboliques et ne doivent pas faire oublier l'évitement fiscal qu'elles pratiquent, qui fragilise, notamment, le financement du système de santé.

L’article

 

 

Le Covid 19 peut aussi avoir une influence sur les comportements.

Les États et les institutions internationales investissent beaucoup d’argent public pour trouver des traitements ou un vaccin au Covid-19. Les grandes firmes pharmaceutiques annoncent vouloir aider. Mais l’industrie du médicament pense surtout à accumuler les profits grâce au virus.

L’article

 

 

Les initiatives des citoyens en faveur des soignants ne doivent pas faire oublier l'imprévoyance et les carences de nos gouvernants.

🚨 SOS TISSU / HOPITAL AVICENNE 🚨 
Collecte en ÎLE DE France

SOS Tissu récolte du tissu pour faire surblouses et charlottes aux soignants de l'hôpital Avicenne à Bobigny dans le 93!
Pour nous contacter : 
sostissu@gmail.com
Il nous faut 2000 m de tissus coton pour leur faire 1000 surblouses!
Pour aider nos soignants, nous demandons aux entreprises et aux particuliers des dons de : 
- tissu 100% coton lavable à 60 degrés
- de l'élastique entre 0,5 et 1,5 cm de large
- des aiguilles pour machines à coudre ménagères 
- du fil pour machines ménagères. 
- des surchaussures jetables 
- des charlottes jetables 
Cela peut être des ROULEAUX DE TISSUS ou bien des STOCKS DE DRAPS PROPRES. 
Peu importe les couleurs ou les motifs !!! 
🌸🐻♥️ 
Pour information, il faut 20 mètres de tissus pour faire 10 blouses. Et les soignants doivent changer de surblouse régulièrement dans la journée. 
-Nous avons besoin de couturières bénévoles également prêtes à faire des surblouses et des charlottes pour protéger nos soignants.
-Enfin nous cherchons des personnes véhiculées pour livrer les tissus.
Nous sommes un groupe de copines, des particuliers qui ont décidés de remonter leurs manches pour aider (bénévolement évidemment) nos soignants qui chaque jour mettent leur vie en danger pour sauver la nôtre. 
💓
Merci à vous tous. Merci pour eux!

 

 

Culture et santé :

 

On est là !

 

La chanson

 

De la Compagnie Jolie Môme

 

Parodie des Tontons flingueurs style C'pas demain la veille

 

La parodie

 

 

 

 

 

« Toutes les infos sur le site de la Coordination Nationale »

 

https://coordination-defense-sante.org/

Pavé mis à jour le 2 Mai 2019

 

 

Images + infos semaine + pdf

  • Semaine: 16
  • Dates: du 13 avril au 17 avril 2020

cid:image004.png@01D616FA.7D4DE3E0

cid:image005.png@01D616FA.7D4DE3E0

cid:image006.jpg@01D616FA.7D4DE3E0

cid:image007.jpg@01D616FA.7D4DE3E0

@ Lettres précédentes