Comité Gersois pour le développement

et la défense de l'hôpital public

 

Déclaration de presse vendredi 13 avril 2007

 

Gestion de l'hôpital d'Auch : provocation, entêtement, manouvre,

 

Le directeur tente a nouveau d'imposer un autre Plan de Retour à l'Equilibre (PRE),

Voila en résumé, ce que contient le troisième PRE proposé par le directeur de l'hôpital d'Auch au Conseil d'Administration (CA) du mercredi 18 avril à 16 heures.

Une fois de plus celui-ci fait preuve, avec l'appui de L'ARH et du Préfet, d'un profond mépris envers les membres du CA, élus, personnels et usagers qui a deux reprises ont, en toute connaissance de cause, rejeté ses projets de gestion de la pénurie financière dû au sous financement par l'état.

Notre analyse dépasse la simple responsabilité de ce cadre, même si celui-ci démontre à l'évidence des lacunes dans la gestion responsable d'un grand établissement public de santé. Par acharnement, autoritarisme et dogmatisme celui ci entend imposer des reculs dans la quantité et la qualité des soins au sein de l'hôpital d'Auch. Cette démarche s'inscrit totalement dans les objectifs du gouvernement : réduire coûte que coûte les dépenses de santé, privatisation des activités rentables. L'arsenal des mesures est le même dans tous les établissements publics de santé, comme la démontré un reportage diffusé ces jours ci par une chaîne cryptée. Pour Auch cela se traduirait par

Cela suffit de cette gestion visant à provoquer toujours plus de disfonctionnements, de désorganisations, ayant des effets négatifs sur l'activité et la qualité des services.

Notre comité et les usagers attachés à l'existence et au développement d'hôpitaux publics modernes, garantissant des soins de qualité, condamnent et rejettent le nouveau Plan de Retour à l'Equilibre qui est une étape dans la casse du service public et la suppression d'emplois.

Nous attendons des élus, des personnels, des médecins, des usagers membres du CA une attitude de rejet ferme et constructive qui rejettera ce nouveau Plan de Retour à l'Equilibre.