Compte-rendu des actions menées le 10 juin en Bretagne à l'appel de la Coordination nationale

Il y a eu quatre barrages filtrants:
-à Châteaulin (sur la voie express Quimper-Brest avec détournement vers trois rond-points): environ 200 personnes, avec surtout des personnes de Carhaix et du Centre-Bretagne, représentants de différentes organisations syndicales, barrage toute la matinée, avec distribution de tracts.
-à Quimper (au rond-point de Troyalac'h près de la voie express): environ 50 personnes venues de Quimper, de Concarneau, de Douarnenez et de Pont l'Abbé; militants de SUD et de FO; distribution de 3000 tracts, de 8h à 9h 30, puis opération escargot en voiture dans les rues de Quimper jusque vers 10 h 30, puis dislocation vers 11 h;
-à Morlaix: environ 40 personnes (SUD santé et PTT, FO santé, FSU, grévistes du CH de Morlaix, un représentant des allogreffes); blocage à partir de 7 h 45 de deux rond-points à proximité de la voie express; puis blocage du centre de Morlaix de 10 h 30 à 12 h ; distribution de 3500 tracts.
-à Redon: il avait été prévu de bloquer un TGV en gare de Redon le 9 au soir, mais en raison de la grève à la SNCF le train visé a été annulé; il y a donc eu le blocage d'un pont pendant plus d'une heure par 200 personnes parmi lesquelles  usagers, personnels, syndicats (CGT, CFDT, Unafam); l'unité psychiatrique est menacée; un sursis de deux mois a été accordé, deux psychiatres manquaient, une solution a été trouvée, mais l'ARH ne répond pas. 75 % des mairies du pays de Redon ont fermé la journée ou l'après-midi, sauf à Redon où la mairie n'a fermé qu'une heure de 11 à 12 h.

Dans l'ensemble les automobilistes bloqués ou ralentis font preuve d'une très bonne écoute et se montrent très solidaires; il y a quelques furieux cependant et un certain nombre de personnes qui refusent de prendre les tracts.

Il y a eu aussi une manifestation à Dinan: à l'appel des syndicats, 200 employés du CH ont manifesté pour protester contre les mesures du plan de retour à l'équilibre budgétaire (fermeture de 40 lits le week-end, suppression de 31 postes (20 ETP en 2008 et 11 au bloc au début de 2009) ) et contre la fermeture du bloc opératoire public en avril 2009, dans le cadre d'un pôle privé-public avec transfert de la chirurgie au privé. Le plan budgétaire doit être adopté le 20 juin par le CA (en présence du directeur de l'ARH ?).