Pour sauver les services de réanimation et de néonatologie aujourd'hui et l'hôpital dans son ensemble demain, il est urgent de rejeter la logique de la politique de santé poursuivie depuis des années et en particulier les récentes mesures contenues dans le« Plan hôpital 2007 », rédigé sous Douste-Blazy et mis en ouvre par Xavier-Bertrand (Ministres de la Santé et des Solidarités)

l

 

Nous ne sommes pas étonnés, puisque ce « déficit », (alors qu'il devrait être question de « réponse aux besoins de santé ») est délibérément créé.

Les  moyens insuffisants, les conditions de gestion et les exigences d'équilibre, imposés par le « Plan Hôpital 2007 » conduisent inévitablement à cette situation.

 

Pour y répondre, les gestionnaires qui ont une obligation de résultats financiers (les résultats médicaux sont secondaires !) utilisent à Aubenas, comme partout en France les mêmes méthodes :

-         Suppression d'emplois (c'est en projet à Aubenas)

-         Externalisation ou fusion  de services (c'est en projet à Aubenas)

-         Regroupements de structures et suppression d'activités jugées trop lourdes en terme de coût, comme la néonatologie et la réanimation.(c'est en projet à Aubenas)

 

Les pressions syndicales et populaires, mais surtout l'approche d'échéances électorales permettent d'obtenir des sursis. Nous savons que les menaces sont réelles.

 

Notre Député vote et ses « amis » soutiennent cette politique même si localement, pour des raisons électorales, ils affirment défendre l'hôpital. La contradiction n'est sans doute pas facile à gérer.       

 

Jeudi 21 décembre 2006

a lieu un Conseil d'Administration de l'hôpital

à 17h30

Soyons nombreux devant l'hôpital dès 17h

UN HOPITAL performant

 

 

L'hôpital d'Aubenas fonctionne bien, son activité dans tous les secteurs est en croissance. Plus de 800 accouchements, plus de 4000 interventions chirurgicales par an.

 Il répond aux besoins d'une population vieillissante, avec aussi de jeunes couples qui souhaitent légitimement trouver sur place des structures de soins, d'éducation, et de loisirs.

 Il répond aux exigences d'un tourisme important en période estivale.

 Il répond par sa structure publique aux besoins d'une population souffrant du chômage, de la précarité, de revenus souvent modestes.

Il répond par sa proximité aux besoins d'une population disséminée géographiquement. Et pourtant, c'est au nom de la sécurité ou de la démographie médicale que l'ARH (création de Mr Juppé en 95 et jamais remise en cause) veut l'amputer de deux services essentiels mettant en danger des patients.

Il répond aux besoins et aux exigences légitimes des hôpitaux locaux et des professionnels de santé exerçant dans notre région qui se désertifie en matière de services publics

Refusons la logique comptable et celle du profit

Exigeons une politique de sante de qualité

 accessible a tous.

Notre vigilance et notre détermination

 ne doivent pas faiblir.

 

 

Rejoignez notre association

Nom / Prénom

Adresse (e.mail éventuellement)

Adhésion 2006 ( 3 euros ou plus..) à adresser à

Alain Guillaume Résidence Le Capricorne   Chemin de Ferrières  07 200 Aubenas

Chèque libellé: « Les usagers de l'hôpital d'Aubenas »

Mireille Ponton  Le Sartre 07 200 Ucel 04 75 35 03 51 e.mail  mireille.ponton@wanadoo.fr                                                                                                                                                              Merci