Ruffec le 16 juin : 17 h 30 sur les promenades

DES LITS, DU MATERIEL, DES BRAS … MAINTENANT

C’est dans une situation très dégradée, bien avant le Covid, que l’hôpital public a fait face à une crise sanitaire inédite.

Les «hautes institutions administratives»ont été incapables de réagir vite conduisant à:

– Une réorganisation de l’hôpital Public dans l’urgence, par les professionnels, pour accueillir les malades Covid en gelant l’entrée des autres malades faute d’équipements suffisants.

– Des Ehpad, services médico-sociaux, psychiatrie … abandonnés à leur sort.

–  Une médecine de ville de 1e recours contrainte au système D.

C’est la réactivité des soignants qui a sauvé des milliers de vies parfois au détriment de la leur.Pendant des semaines, ils ont manqué de tout pour se protéger.

Le communiqué du comité

Ruffec : le comité a tenu son AG le 30 janvier

L’ AG a eu lieu le 30 Janvier en présence de plus de 80 personnes.
Après les obligations de toute AG, un débat sur l’hôpital en général et plus particulièrement sur celui de Ruffec a tenu l’assistance pendant une bonne heure, d’autant plus que le comité avait appris une semaine plus tôt que l’ARS avait débloqué 1,136 € dont 800000 € de trésorerie pour l’hôpital de Ruffec ce qui pour autant, certes apporte de l’air, mais ne permet pas de sortir du tunnel.
Mais comme dit dans le débat, « à force de lancer des alertes, elles finissent par rebondir dans les bureaux officiels » alors on continue.
La soirée s’est terminée en chansons et musique avec un très beau concert de Frédéric Bobin et Hélène Piris, venus de Lyon pour la bonne cause => un moment particulièrement apprécié par toutes et tous.

Ruffec le 14 novembre

Participation:
-> de l’ordre de 200 personnes sont passées au cours des 4h
-> environ 150 personnes présentes à 15h pour le point fort
-> forte participation du personnel de l’hôpital qui a aussi travaillé toute la journée avec le panneau ci-joint sur la photo pour celles et ceux qui assuraient le service.
-> présence d’élus locaux
-> présence des 2 organisations syndicales de l’hôpital (CGT et CFDT), de l’UL CGT du Ruffecois et d’une bonne délégation départementale représentant plusieurs autres hôpitaux charentais

Une motion a été remise au maire de Ruffec qui a accepté d’être l’intermédiaire pour les différents destinataires