Mayenne : communiqué d’AUDACE 53

Direction commune CHL/CHNM préparatoire à la fusion des 2 établissements :
UN PROJET SORTI PAR LA PORTE EN 2021 N’EST PAS PLUS ACCEPTABLE QUAND IL REVIENT PAR LA FENÊTRE EN 2022
Ainsi apprend-on par la presse qu’un projet de direction commune entre les hôpitaux de Laval et de Mayenne se prépare en catimini sans que les principaux intéressés – salariés et usagers – ne soient même informés !
Un Conseil de surveillance s’est réuni à Mayenne le 23 juin dernier, en présence de la déléguée territoriale de l’ARS. Le « projet médical partagé entre le CH de Laval et le CHNM », suite des propositions de la mission Moinard, lui a été présenté sans qu’à aucun moment il ne soit question d’une direction commune et encore moins d’une fusion.
A nouveau, l’ARS, dont la morgue et la duplicité restent la marque de fabrique, tente de repasser par la fenêtre les plats que plus de 3000 usagers, salariés et élus, l’ont contrainte à sortir par la porte à l’automne 2021.
Inadmissible dans la forme, le projet est tout aussi discutable sur le fond.
Que réclament depuis 15 mois les nord-mayennais, avec leurs élus dans leur quasi-unanimité ? Un hôpital public de plein exercice avec Médecine, Chirurgie conventionnelle, Obstétrique avec une maternité, et un service d’Urgences, indispensable pour un bassin de 100 000 habitants.
Quel intérêt concret aurait une direction commune ? Conforter le CHNM ? Faire de 2 établissements malades un établissement en bonne santé ?
Qui pourrait croire de pareilles fadaises ?
En revanche, on voit bien l’intérêt que pourrait en tirer l’ARS : il sera beaucoup plus facile d’opérer des transferts d’activités. La chirurgie conventionnelle, la maternité ou même les Urgences – pourraient plus facilement passer d’un site à l’autre. Tout comme il sera beaucoup plus facile de faire « glisser » du personnel d’un site à l’autre, selon les besoins.
Et qui est prêt à parier que les glissements s’opèreront du sud vers le nord ?
Même si, pour l’instant, il n’est question QUE d’une direction commune, les 2 établissements conservant leur entité et leur budget propres, la question de la fusion viendra forcément tôt ou tard sur la table.
Et toutes les fusions d’hôpitaux depuis 20 ans, ont abouti aux mêmes résultats : perte de lits, concentration de services. Et comme dans la nature, ce sont toujours les gros qui mangent les petits, quitte à avoir une indigestion !
Pourquoi, si les intentions sont réellement pures, choisir l’ombre à la lumière ? Quel avantage y-a-t-il, si l’on n’a aucune arrière-pensée, à fomenter dans les coulisses des opérations aux contours aussi opaques ?
AUDACE53 est toujours prête à discuter. Encore faut-il qu’on lui en offre la possibilité !
Nous avons démontré à plusieurs reprises combien les nord-mayennais tenaient à leur hôpital. Ils le démontreront à nouveau si l’on tente de dépecer le CHNM.
Alors discutons, au grand jour.
Que l’on nous démontre que nous avons tort.
Mais qu’on n’essaie pas de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
Mayenne le 17 septembre 2022

 

Nantes : soutien du collectif aux médecins poursuivis pour non paiement de leur cotisation à l’Ordre des Médecins

Ces médecins réclament la dissolution de l’Ordre des Médecins. Ils ont comparu au tribunal le 16 septembre .

L’article de Basta du 8 septembre 22

La pétition

L’article de France 3 du 14/09

Le communiqué de soutien du MIOP