Aubagne : heureusement que la réa n’a pas été fermée !

Sur Radio Galère, un médecin généraliste, membre des collectifs de défense de la réanimation de l’hôpital d’Aubagne et la responsable du syndicat CGT de l’hôpital reviennent sur la situation actuelle et sur les luttes en cours.

Les collectifs veulent pouvoir donner leur avis sur le projet de reconstruction de l’hôpital

L’émission de radio : aller à 46’40

Le communiqué de presse

Pertuis : fermeture des urgences de nuit, annulée deux jours plus tard !

Le 22 juillet, la direction de l’hôpital d’Aix-en-Provence/Pertuis a annoncé la fermeture provisoire des Urgences de nuit à Pertuis.

Le communiqué de la direction

Les réactions sont immédiates

Le communiqué du maire de Pertuis sur le site de la commune

Le communiqué de la CGT Santé et Action sociale de PACA

Le 24 juillet, l’ARS de PACA annonce le maintien de l’ouverture de nuit des urgences, mais avec un effectif médical moindre.

Le communiqué de l’ARS

Alpes Maritimes : le soutien du comité de défense hôpital Santé publique 06 aux soignants

Le comité de défense hôpital santé publique 06 et sa coordination nationale apportent leur soutien aux soignants ENSEMBLE, MARDI 26 MAI exprimons notre soutien aux personnels de santé,
• 11 h 30 parvis de l’hôpital d’Antibes, parvis de l’hôpital de Grasse, parvis de l’hôpital Pasteur de Nice

•12 h 30 hôpital de Cimiez, Nice

• 13 h 30 hôpital de l’Archet, Nice et dans les ehpad et hôpitaux des A.M.

L’appel

 

Nice : intervention du comité le 14 février

HOPITAL RETRAITE MEME COMBAT

14 fevrier intervention d’Eliane Guigo présidente du comité de défense hopital santé publique 06

Comme pour la réforme des retraites, le gouvernement reste sourd aux cris des soignants, des usagers, de son peuple. Organiser la disparition progressive de l’hôpital public, organiser l’appauvrissement des retraitées cache le même objectif : préparer l’effacement de notre sécurité sociale solidaire. On assèche ses ressources en diminuant le prélèvement sur le capital à coup d’exonérations.

Dépenser moins pour la santé, dépenser moins pour les retraites, pour la protection sociale, en finir avec une réponse solidaire aux besoins sociaux, la remplacer par le chacun pour soi c’est la machine infernale mise en place depuis de nombreuses années mais dont E. Macron pousse le curseur à son maximum.

Le gouvernement se propose ainsi de livrer les 500 milliards de la sécurité sociale et les 300 milliards de pensions versées annuellement et payées par nos cotisations aux grands groupes privés comme RAMSAY pour l’hospitalier et les EHPAD ou aux fonds de pension comme BLACKROCK pour les retraites.

Depuis des années, les professionnels de l’hôpital public, de la santé, et du médico social alertent et se mobilisent. Des ehpad aux services d’urgence, de la psychiatrie à la prise en charge du handicap, tous secteurs confondus, usagers et personnels s’organisent pour dénoncer cette casse. Face à ce mouvement et à la gravité de la situation, les réponses du gouvernement ne sont que des effets d’annonce.

Nous appelons l’ensemble de la population à s’engager aux côtés de soignants pour

  • L’augmentation du budget consacré aux Ets de santé et sociaux
  • Le recrutement immédiat de professionnels supplémentaires
  • L’arrêt des fermetures de services, d’établissements, de structures et la réouverture de lits et de places
  • L’égalité d’accès, d’accueil et une prise en charge qualité pour toute la population sur tout le territoire sans forfait, franchises ni dépassement d’honoraires
  • La reconnaissance de la pénibilité des métiers du soin

Pour les retraites, comme pour la santé, une sécurité sociale solidaire est plus que jamais nécessaire.

Nous rappelons notre rejet de la marchandisation de la santé et de la protection sociale.

Nous rejetons le système de retraite par capitalisation tout comme l’hospitalisation privée lucrative.

Ensemble, exigeons de soins de qualité accessibles à toutes et tous, partout.

Défense de l’hôpital public – Appel à la population – 14 02 20