Manosque : AG pour faire évoluer le collectif réa

ManosqueCommuniqué aux Populations & Elus 22-10-17

La SITUATION SANITAIRE CATASTROPHIQUE associée à une PRISE EN CHARGE TOTALEMENT DÉFAILLANTE DES BESOINS EN MATIÈRE DE SANTÉ & DE SOINS, dans lesquelles se trouvent les Populations du Sud-04 et du Haut-Var nécessitent que notre Association « Collectif pour une Réanimation à Manosque » reparte sur une dynamique encore plus forte et réussisse à mobiliser Populations et Élu(e)s afin d’imposer un retour à des conditions d’accès à une Santé et des Soins de très haute qualité et de proximité dans le cadre d’une Protection et d’une Sécurité Sociale de haut niveau et non pas minimalistes comme les pouvoirs successifs tentent de nous les imposer depuis maintenant plus de 3 décennies.

A cette fin, mais également parce que cela relève d’une obligation légale inhérente au fonctionnement de toute Association et que la situation actuelle oblige la nôtre à envisager une évolution de ses Statuts, de son périmètre d’action, de ses objectifs, de sa structuration, … le Bureau vous invite à participer à notre:

 

Assemblée Générale Ordinaire

Lundi 12 décembre 2022 à 17h30

Ecole des Métiers-EDF – Ste Tulle (04220)

Salle CGT – Christian Bonnecaze (Plan d’accès en pièce jointe)

En effet, nous sommes convaincus que l’extrême gravité des situations (destruction des Sces Publics dont celui de la Santé et des Soins, de la Sécu – casse de notre système de Retraites par Répartition et des Régimes Spéciaux – recul sans précédent des libertés individuelles et collectives – remise en cause des prérogatives du Parlement au bénéfice du « Conseil de Défense » et des cabinets de conseil privés, crise sanitaire du Covid, ….) que le PEUPLE français vient de subir ces 3 dernières années (et même bien avant, ce qui nous autorise à penser qu’on n’en est pas encore au bout …… malheureusement !!!!!) et l’état de sidération, de terreur, d’angoisse, de stress et de déstabilisation dans lequel les a laissé la gestion technocratique et déshumanisée de ces crises successives par le pouvoir politique en place, ont plongé à son tour notre Association (comme de très nombreuses autres structures et pas que dans le champ « Associatif ») dans un « passage à vide » préjudiciable à notre combat (qui remonte à 2010) mais et surtout aux Populations du 04 et du Haut-Var et à leurs Territoires.

Durant cette période, le « système » ultralibéral et ses serviteurs zélés de la « macronie » ne sont pas restés « l’arme au pied ». Au contraire ils ont continué à dépecer notre Service Public de Santé et de Soins (et pas que) en accélérant son démantèlement (entre 2020 & 2021, en plein Covid, avec la fermeture de plus de 5.000 lits – et la suppression des emplois qui vont avec – , de centaines de services, d’hôpitaux, ….) avec sur le 04 et le Haut-Var l’action combinée de l’ARS-Paca (*) (bras armé de la « macronie » en Paca) et de ses correspondants locaux (ARS-04 et Pouilly-directeur du GHT-04) (**) qui ont continué à fermer des lits, des hôpitaux Locaux (Banon), des Services (Endocrinologie-Diabétologie du CH – Centre Hospitalier – Manosque) et à en dégrader d’autres (Pédiatrie, Urgences) au CH Manosque.

Jusqu’à « toucher le fond » dans ce Service des Urgences avec, depuis janvier 2022, sa fermeture durant plus de 125 nuits (et quelques journées avec le Samu) qui, après une toute relative accalmie dans la 2ème quinzaine de novembre (grâce à un recours massif aux intérimaires et autres « mercenaires » à 2.000€/vacation) devrait repartir dans la tourmente en ce mois de décembre avec la litanie des communiqués du directeur du GHT-04 égrenant les nuits de fermeture.

Accentuant ainsi la MISE EN DANGER des 119.000 habitants (dont les 5.000 Personnes qui travaillent sur le Chantier Iter) qui peuplent les 71 Communes (dont 8 du Haut-Var) du Bassin de Santé de l’hôpital de Manosque liée à l’absence du Service de Réanimation Polyvalente de 8 lits qui nous a déjà coûté la perte indue de 20 vies par an. Ce qui, depuis 2010 et l’ouverture du nouveau CH de Manosque, revient à avoir rayé de la carte du 04 un village de 240 habitants.

UNE CATASTROPHE HUMAINE A METTRE AU SEUL « CRÉDIT » DES TECHNOCRATES DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ & DE L’ARS-PACA

 

Mais il s’agit également d’une MISE EN PÉRIL DE NOTRE HÖPITAL et de SES PERSONNELS qui nous fait craindre le pire pour son avenir.

Car ce ne sera jamais, comme tente de nous en convaincre le directeur du GHT 04, en bricolant de pseudos structures et/ou « montages » autour de la gériatrie, de la fin de vie, … et en claironnant dans tous les médias « …. j’ai trouvé, j’ai recruté, je vais faire venir, … des professionnels de Santé, dans tel secteur, pour tel service ….) sans jamais voir le bout du nez d’un seul d’entre eux, que le CH Manosque sera sauvé.

NON, NON ET NON: çA SUFFIT ce « BLABLATAGE » RIDICULE de techno-gestionnaire.

Ce qu’il faut dans un tout premier temps c’est REDYNAMISER CET HÔPITAL en (sans être exhaustifs):

– ouvrant immédiatement un Service de Réanimation Polyvalente de 8 lits (au début et peut-être plus en suite): qui à lui seul permettra d’attirer de nombreux spécialistes, d’ouvrir des Services permettant de faire des gestes, des investigations (par exemple en dialyse), des interventions complexes nécessitant la présence d’un tel Service et de garder sur notre établissement des Populations (éviter la fuite vers Aix et Marseille) ayant des pathologies périphériques nécessitant lors d’une intervention la proximité d’un tel service. Plutôt que de continuer à laisser des spécialistes (venus de Marseille et/ou d’Aix) venir « faire leurs courses » lors de consultations à Manosque, puis de ….. les emmener dans leurs services d’origine pour les opérer,

– pérennisant le Service des Urgences et garantissant son ouverture 24h/24, 7jours/7, 365 jours par an, avec un effectif adapté aux besoins et des conditions de travail et d’accueil des Populations respectueuses des Personnels et des Patients (et non pas des clients). Ceci permettra de stopper le « fumeux » coup de fil au 15 qui laisse les Patients en totale ….. déshérence et de les « brinquebaler » d’un camion de pompier, à un Samu, un Smur, une ambulance, …

Il faut en parallèle que notre Association s’implique dorénavant de manière plus large, plus forte et plus déterminée sur l’accès de qualité et de proximité à la Santé et aux Soins des Populations de la Haute-Provence (Sud 04 & Haut-Var), d’où la proposition du Bureau (voir ci-dessus) de la faire évoluer sur: son nom, son périmètre d’action (au delà du seul Hôpital de Manosque et de la Réa), ses objectifs sur l’hôpital de Manosque (non seulement d’ouvrir un Service de Réa Polyvalente de 8 lits, mais de pérenniser l’hôpital tout en développant ses activités) et sur la lutte sans relâche contre la DÉSERTIFICATION MÉDICALE et à terme imposer des changements radicaux en matière de prise en charge et de réponse aux besoins des Populations (voir Communiqué aux Populations et Elus ci-joint).

On peut envisager pour cette AG Ordinaire le projet d’ordre du jour suivant:

– Compte-Rendu d’Activités succinct 2022 (et les mois précédents) et Rappel du Contexte / Echanges-Débat-Décisions éventuelles,

– Bilan Financier,

– Actualisation de nos Structures et Votes:

      * CA,

      * Bureau (avec responsabilités Président(e), Vice-Président(e), Secrétaire, Trésorier(e),

– Débat sur l’évolution éventuelle de notre Association (voir ci-dessus) – Vote et lancement de la démarche (si validation par l’AG) auprès de la s-Préfecture de Forcalquier avec envoi des documents officiels,

– Décisions, Initiatives et Actions arrêtées durant cette AG pour les semaines et mois à venir,

– Autres points que les Membres désireraient voir ajoutés (possibilité de me les transférer par courriel ou de les rajouter en début d’AG).

Convaincu que vous avez bien mesuré que cette AG est d’une IMPORTANCE VITALE pour non seulement notre Association (ce qui est secondaire) mais et surtout pour tout ce qu’elle nous permettra de faire pour qu’ENFIN les Citoyennes et les Citoyens de notre Territoire bénéficient de Structures de Santé Publiques et d’un Système d’organisation d’Accès à la Santé et aux Soins DIGNES D’EUX et qui RÉPONDE À LEURS BESOINS.

Dans l’attente de vos remarques, critiques, commentaires et enrichissements et sachant pouvoir compter sur vous pour que nous soyons tellement nombreux que nous soyons obligés de « pousser les murs »,

Bien amicalement.

Pour le Collectif Réa

Apt : le comité fait le bilan des trois dernières années

le compte-rendu en pdf

Assemblée générale du Comité des Usagers pour le soutien

et la défense du Centre Hospitalier du Pays d’Apt

En raison de la pandémie du Covid, pendant 3 années le comité n’a pu organisé d’AG puisque la dernière date du vendredi 3 mars 2019.

Pendant ces 3 années le Comité est resté attentif pour informer les Usagers par mail et par la page Face book relayée sur les groupes afin de soutenir les Usagers et le Centre Hospitalier, ses services et son personnel.

Il s’est impliqué dans la vaccination réalisée sur l’Hôpital

Il a soutenu les personnels en livrant des gâteries à l’occasion des fêtes et mis une banderole à l’entrée pour les remercier, cette banderole est toujours en place.

Depuis la dernière AG, le conseil d’administration du Comité s’est réuni 23 fois.

9 fois en 2019,, 5 fois en 2020,, 6 fois en 2022.

Rappels des actions marquantes pour le Comité.

Le 8 mars 2019, le comité a organisé un grand débat sur la Santé et les services publiques à la MJC d’Apt.

Par la nombreuse participation des Usagers et des professionnels de santé (médecins, infirmières, kinésithérapeutes, libéraux et hospitaliers….) cela fut un succès.

Déjà l’inquiétude existait sur le désert médical qui s’installe par le départ des médecins non remplacés, généralistes et spécialistes mais aussi des dentistes, des kiné, IDE..etc.

Le comité a rencontré plusieurs fois la directrice soit lors des réunions soit en RDV dans son bureau, ainsi que le président de la CME, la Maire, le Député et la sous-préfète.

Suite à la menace de la suppression de la 2ème de ligne garde des Urgences ainsi que du SMUR de nuit, nous sommes intervenus de façon énergique pour faire annuler cette décision de .Les interventions auprès de la direction, de l’ARS (rencontre et courrier), de la sous-préfète, de la Mairie, de la Comcom, des usagers (tracts et mail) et enfin de Brune Poirson, Secrétaire d’Etat, ont permis de débloquer cette situation; cela a permis de maintenir les Urgences alors que de nombreux services de la Région étaient en difficulté avec parfois des grèves.

Les Urgences restent pour tous les Usagers du Pays d’Apt fondamentales pour la qualité et la permanence des soins. Sur Apt grâce à la participation des médecins de ville nous avons la chance d’avoir une maison Médicale au sein des Urgences.

Par des courriers aux adhérents et la page Face book, ainsi que les groupes, le comité a relayé les informations de la direction, du préfet et du Ministère de la santé concernant en particulier la pandémie et la vaccination.

Il a participé à 2 salons des associations, le 7 septembre 2019 et le 4 septembre 2021.

Cette année, en raison du report du salon pour des raisons climatiques,le comité n’y a pas participé.

Trois membres du bureau, siègent à la commission des usagers du CH. elle a été très active pour la certification du CH, notamment sur le projet des usagers

Très bonne nouvelle puisque le CH a été probablement certifié en juin 2022 avec une satisfaction de 93,7 %, ce qui est très bien pour les Usagers et le personnel.

La Vaccination.

A la différence d’autres villes, cette vaccination s’est organisée sur l’Hôpital avec une très grande implication du Comité qui a fait appel aux volontaires bénévoles pour recruter des médecins, pharmaciens, sages-femmes, infirmières, secrétaire pour assurer les vaccins mais aussi l’accueil physique et téléphonique durant 15 mois.

45 000 vaccins ont été réalisés sur le CH avec 64 personnes, toutes bénévoles.

Le comité a participé

-aux Commissions du CH, CLUD, CLIN, CLAN, CME..

-donné un avis sur la signalisation à l’intérieur du CH, point qui avait été signalé défectueux dans une précédente enquête.

-suivi les travaux de réfection et d’amélioration des chambres de Médecine, de chirurgie et d’Hôpital de Jour avec l’aide du Fond de dotation avec lequel nous sommes en contact.

-diffusé le tableau des différentes consultations remis à jour

-le listing des adhérents a été repris afin de faire connaître notre Comité pour obtenir des nouveaux adhérents.

-informations importantes sur

-la personne de confiance

-les directives anticipées

-l’EHPAD hors les murs

-le dossier médical partagé

Situation actuelle.

-Les Urgences fonctionnent bien avec l’arrivée de 2 praticiens. Certains services d’Urgence du département sont encore en difficulté et sont contraint de fermer la nuit, ce qui n’est pas le cas d’APT.

-Le service de chirurgie comporte des praticiens de qualité avec 2 orthopédistes qui réalisent des prothèses de hanche et de genou, l’unité de chirurgie viscérale comporte aussi 2 chirurgiens de qualité.

-La Médecine assure l’Hôpital de Jour avec la cancérologie en lien avec Avignon mais aussi la médecine interne, la diabétologie, la gériatrie, la gastro-entérologie et la cardiologie.

-La neurologie est prise en charge avec un consultant qui vient le vendredi du CH d’Avignon dans le cadre du CHT. Un 2em praticien de neurologie viendra aussi consulter une demi-journée par semaine.

-Un pneumologue d’Avignon consulte une demi-journée par semaine

-La dermatologie devrait suivre.

-Le SSR, le SLD et l’EHPAD de la Madeleine fonctionnent bien. Des recrutements de praticiens sont en cours.

-Une unité d’éducation thérapeutique reprend ses activités pour le diabète, des maladie chroniques et l’Alzheimer.

-Un gastro-entérologue est en cours de recrutement.

-Le CPP assure le suivi des grossesses, les consultations de gynéco obstétrique avec sage-femme et gynéco ainsi que des consultations de pédiatrie. Pour les parturientes il existe maintenant la possibilité d’un hébergement à proximité d’une maternité et aussi une prise en charge des frais de transport.

-La dialyse sera bientôt possible sur le CH d’Apt, à la fin de l’année avec l’ATIR.

Perspectives et inquiétudes.

Manque de généralistes et de spécialistes ce qui nécessite des déplacements pour consulter avec la difficulté et des délais parfois importants pour obtenir des RDV.

Une collaboration renforcée avec le CH d’Avignon pour des consultations avancée dans certaines spécialités.

-IRM qui est devenu indispensable pour certaines spécialités, actuellement il est difficile d’obtenir des RDV à l’extérieur, ce qui peut entraîner un retard de diagnostic.

-Toujours informer les usagers et les patients.

Au total, compte tenu des circonstances épidémiques, on peut estimer que le Comité est resté présent et actif, mais il doit rester vigilant et continuer de se mobiliser pour le Centre Hospitalier du Pays d’Apt.

Comité Des Usagers pour le soutien

et la défense

du Centre Hospitalier du Pays d’Apt

Manosque : Grève à la clinique « Toutes Aures »

19/10/22

La direction de la clinique Toutes Aures refuse de négocier, et préfère fermer la clinique.
Aujourd’hui, elle a fait venir les forces de l’ordre et un huissier.
C’est sa seule réponse ?
Pour les grévistes, ce sera la reconduction de la grève pour une troisième journée consécutive !

18/10/22

Les personnels de la clinique « Toutes Aures » de Manosque étaient en grève aujourd’hui. Il s’agit d’une clinique du groupe Almaviva.

C’est la première fois que des personnels de cette clinique font grève. Du coup, ils étaient novices en la matière. Les personnels se sont rapprochés de la CGT Santé pour les conseiller et les accompagner. Ce sont des syndiqués CGT de la clinique qui ont impulsé ce mouvement.

Ce qui est intéressant, c’est la plateforme revendicative qu’ils ont, ou plutôt elles ont construite (puisque ce sont surtout des travailleuses). Au début, en fin de semaine dernière, elles sont parties sur des revendications classiques d’augmentation de salaire, des effectifs et sur les conditions de travail. Au début, elles parlaient de revendiquer 10% d’augmentation de salaire.

Puis dans les débats, l’explosion de l’inflation (8% en 2 ans) et surtout l’explosion du prix du caddie au supermarché (très largement au-dessus des taux annoncés), ont fait évoluer leurs revendications pour arriver à une volonté de 20% d’augmentation de salaire.

Hier soir, elles ont déposé une plateforme revendicative auprès de leur direction pour une grève aujourd’hui 18 octobre toute la journée (dans le cadre de la journée nationale). Il y a eu 40 grévistes sur 52 personnels… un taux de grévistes très important ! Bonne couverture médiatique également.

Initialement, elles n’étaient pas parties pour durer et envisager seulement de faire grève aujourd’hui. Sauf que la rencontre avec la direction, de ce jour, a fait évoluer les choses.

Déjà, pour être reçu par le directeur de la clinique, ce fut un sketch. Le directeur leur a dit qu’il recevra seulement 2 personnes. Les personnels souhaitent y aller à 4 puisqu’il y a 4 services (1 représentant par service). Le directeur leur dit que ce sera alors 3 maximum. Elles se sont finalement imposées à 4. Cela faisait vraiment « marchand de tapis ».

Et devant tant de mépris, de condescendance et de refus d’entamer une quelconque négociation de la part de la direction, elles ont immédiatement envisagé une reconduction du mouvement (alors que ce n’était pas prévu initialement), car cela les a mis en colère.

Dans le courant de la journée, elles ont voté et ont décidé collectivement de la reconduction pour le lendemain, pour le 19 octobre.

C’est très intéressant, à la fois comme la plateforme revendicative s’est construite, et comment elles ont décidé de la reconduction en touchant réellement du doigt le mépris des patrons alors que c’est un groupe qui fait des bénéfices importants.

Aujourd’hui, j’étais sur le piquet de grève toute la journée avec elles et avec eux. Merci à tous les camarades qui sont venus dans la journée pour les soutenir, même si c’était compliqué de venir car il y avait des initiatives et notamment un grand rassemblement devant la Préfecture.

Nous espérons que des camarades qui n’ont pas pu venir aujourd’hui puissent être présents demain au moins un moment dans la journée pour les soutenir. Ce sera avec plaisir que nous les accueillerons !

Et puis ensuite, il faut commencer à mettre en débat la question de la solidarité financière car à la clinique, elles ont des petits salaires. C’est pourquoi nous invitons toutes nos structures (qui le peuvent) à leur apporter un soutien financier, ce qui pourrait permettre d’envisager encore mieux la suite du mouvement.

Manosque : le collectif toujours mobilisé

Quoi de neuf ces derniers temps par rapport à UN VITAL RETOUR A UN ACCÈS À UNE SANTÉ & DES SOINS de QUALITÉ & de PROXIMITÉ adapté aux besoins des 119.000 habitants du Bassin de Santé du Centre Hospitalier de Manosque (71 communes dont 8 du Haut-Var).
Car il ne s’agit plus aujourd’hui, contrairement à ce qu’affiche de façon arrogante et méprisante le ministre de la Santé Braun, de conserver un soi-disant CONFORT des Patients (et non pas des clients), mais bien de SUPPRIMER LA MISE EN DANGER DE MILLIERS DE FEMMES, D’HOMMES & D’ENFANTS organisée méticuleusement et progressivement par les pouvoirs successifs et leurs CATASTROPHIQUES POLITIQUES DE SANTÉ, avec une mention spéciale à la « macronie », pour son accélération brutale de la CASSE DU SERVICE PUBLIC DE SANTÉ depuis 2017.
TOUT EMPIRE AU FIL DES JOURS ET DES SEMAINES.
Il y a toujours:
plus de 80% de la Population qui se trouve à plus d’une 1/2 heure d’un Service d’Urgence (Urgences & Réanimation), contrairement aux « préconisations » présidentielles et ministérielles, dont 30% à plus d’une heure,
– une RUPTURE DE LA CONTINUITÉ DE LA PERMANENCE DES SOINS, avec:
      * des URGENCES de Manosque qui continuent d’être fermées toujours la nuit en ce mois d’octobre, avec près de 110 nuits fermées (et certaines journées, SAMU y compris, en juin/juillet) depuis janvier 2022, malgré le « juré-craché » du directeur du GHT-04 (1) affirmant qu’en septembre ce problème serait réglé. Car il avait, soi-disant, trouvé des …. médecins. Mais ce n’était que des …….. « intérimaires » et des « mercenaires-médecins » à 2.000€ la nuit. Et ouais avec cette « gestion anticipée de emplois et qualifications » calamiteuse, on voit ce que cela donne: déjà près de 10 nuits fermées en octobre,
      * une désertification médicale qui s’amplifie, avec une impossibilité, ou à minima entre 3 et 6 mois, de trouver un généraliste et/ou un spécialiste et/ou un RV pour un examen (radio, scanner, IRM, …) et/ou des RV sur l’hôpital, … pour des centaines de personnes du Bassin de Santé.
 
Cette véritable « chienlit » sanitaire et médicale nationale (et donc sur notre Territoire) doit cesser.
 
Et comme ce ne seront pas les soi-disant responsables (?????) qui remettront de l’ordre, car ils sont pour la plupart payés (souvent grassement) pour organiser la liquidation des Services Publics en général et donc celui de la Santé et des Soins ainsi que ceux de la Protection et de la Sécurité Sociale, ce doit être LE PEUPLE & SES ÉLU(E)S QUI DOIVENT S’EN OCCUPER.
 
Et pour poursuivre notre engagement à INFORMER POPULATIONS & ÉLU(E)S, à RASSEMBLER et à FAIRE CONVERGER les EXPRESSIONS, ACTIONS, INITIATIVES, INTERVENTIONS, ETC …. DE TOUTES LES FORCES & ORGANISATIONS PROGRESSISTES DE NOTRE TERRITOIRE nous avons décidé d’amplifier notre présence permanente, de systématiser nos adresses et échanges avec celles et ceux qui luttent dans ce secteur, …  et d’élargir le domaine d’intervention de notre Collectif Réa au-delà de la simple demande d’ouverture d’un Service de Réanimation (que nous maintenons bien évidemment) à l’accès égalitaire et sans entraves de toutes et tous à une « Santé Publique en Haute Provence »

Et entre autres nous avons décidé de tenir une Conférence de Presse le 8 octobre dernier à Manosque, car nous pensons que les médias (lorsque nous pouvons encore y avoir accès, ce qui est le cas sur le 04, le Haut Var et en Paca) sont des vecteurs essentiels de diffusion des informations en direction des Populations, des Elu(e)s et de tout ce qui « vit » sur un territoire, avec sa retranscription sur les médias suivants:
– un reportage a été diffusé sur BFMTV-DICI 1h30 après la fin de celle-ci (qui vous a déjà été envoyé le 8-10 au soir mais dont je vous joins le lien: https://www.bfmtv.com/bfm-dici/replay-emissions/bonsoir-dici-haute-provence/manosque-un-collectif-pour-defendre-l-hopital_VN-202210070518.html),
– mercredi matin est sorti l’article de La Provence (voir en pièce jointe),
HPI (Haute Provence Info) a sorti son article vendredi dernier (voir en pièce jointe),
Sinon, comme nous l’avions envisagé suite à la conférence de presse et à notre dernier bureau (26-09):
la s-préfecture de Forcalquier a été sollicitée pour procéder à la modification du nom et de l’objet de notre Association « Collectif pour une Réanimation à Manosque », qui deviendra à terme Association « Collectif Santé Publique Haute-Provence »,
les Présidents de l’Association des Maires (Spagnou Daniel – Maire Sisteron) et Maires Ruraux du 04 (Chabaud J.Louis – Maire Barrême) ont été saisis de notre demande de présence et d’intervention pour leur Salon du 20 octobre 2022 au Palais des Congrès de Digne (voir lettres en pièces jointes). A cette occasion nous avons rédigé un nouveau Communiqué aux Populations et aux Elu(e)s (voir en pièce jointe) que nous distribuerons à l’entrée du Palais des Congrès, puis ensuite sur tous les événements sur lesquels nous serons présents (Marchés, Événements, Manifestations, interpellations de Personnalités, ….).
Et nous serons présents Jeudi prochain (20 octobre) à partir de 8h00 devant le Palais des Congrès de Digne pour distribuer notre Communiqué, établir des contacts (préfecture, Collectivités territoriales, EPCI – Établissement Public de Coopération Intercommunal, c’est à dire les Communautés de Communes et d’Agglomération), ARS (2), …). BIENVENUE A CEUX QUI SOUHAITENT PARTAGER CE BON MOMENT.
Car il nous a semblé pertinent d’initier cette demande vis à vis de ces 2 Associations, puisque nous partageons, sur l’essentiel (voir en pièces jointes les communiqués de l’Association des Maires Ruraux de France), les mêmes préoccupations vis à vis de:
l’amélioration de la prise en charge EFFECTIVE de la sécurité sanitaire et de la protection des Populations,
la maintenance et de l’amélioration de la permanence des soins, notamment en remettant en place une garde des médecins libéraux et publics la nuit, les WE et les jours fériés, ce qui rassurerait les sous-Citoyens en matière d’Accès à la Santé et aux Soins de Qualité et de Proximité du 04 et du Haut-Var, tout en désengorgeant notablement les Urgences et les Services de l’hôpital public,
la nécessité, tant que les effets de l’abolition du « numérus-clausus » ne produira pas les effets escomptés, de fournir à la Nation et à la République les médecins généralistes et les spécialistes libéraux et du Public dont elles ont un besoin vital, de décider politiquement de l’affectation, durant 5 ans maximum, de ces jeunes médecins généralistes et/ou spécialistes à l’issue de leur formation universitaire sur un territoire ou un hôpital public en zone médicale en tension (déserts médicaux),
l’amélioration de l’ATTRACTIVITÉ de notre Territoire Rural tant du point des Artisans, Sociétés, TPE, PME-PMI, Groupes, … pouvant s’y installer que de celle de leurs Employés, Salariés, …. et leurs Familles.
Sans compter que cela devrait avoir pour effets majeurs de dynamiser la prise en compte par les Populations et leurs Elu(e)s (municipaux, départementaux, régionaux & nationaux) de ce problème majeur, tout en donnant la force et la puissance nécessaires aux actions, initiatives, interventions, … convergentes que nous pourrions conduire avec tous les acteurs progressistes de notre département et du Haut-Var, pour déboucher sur des décisions qui amélioreront durablement la vie de nos concitoyens tout en rendant encore plus attractifs nos Territoires.
De plus, nous sommes en train de prendre des RV avec les acteurs importants et influents sur ce secteur de la Santé, des Soins, de la Protection et de la Sécurité Sociale.
Sans oublier les essentiels rendez-vous:
– distributions de tracts, appels, communiqués, …,
– interpellation des Personnalités venant « se balader » sur le 04 et le Haut-Var,
– organisation de Réunions Publiques, dont la 1ère devrait se tenir en novembre sur Manosque,
– programmer pour le 1er semestre 2023 de nouveaux « États Généraux de la Santé sur le 04 »,

Manosque : rassemblement le jeudi 22 septembre à 10 h 30

L’appel du Collectif pour une réanimation à Manosque

Depuis maintenant plus de 8 mois le Service des Urgences de l’hôpital de Manosque fonctionne sur « courant alternatif »: une nuit ouvert et une nuit (plusieurs même) fermé.

Avec plus de 95 nuits fermées depuis janvier 2022, dont la période catastrophique d’accélération subie par les 119.000 habitants (qui passent à 245.000 dans cette période estivale et de cures) des 70 Communes (dont 8 du Haut-var) qui constituent le Bassin Sanitaire de l’hôpital de Manosque incluant le « Chantier Iter » (plus grand chantier d’industrie lourde d’Europe) et ses 5.000 salariés dont le CH Manosque est « Hôpital Référent », depuis mi-juin 2022 (sans compter les journées où Urgences et Samu ont été fermés fin juin et début juillet) et la fermeture toutes les nuits de juillet, aout….

Le tract