Nouvelle-Aquitaine – Cahier des charges des CMPP pour 2020

Les réactions critiquant ce cahier des charges sont nombreuses !
Communiqué de l’Association des Psychiatres de secteur Infanto-juvénile (API) – 13 02 20
Lettre de l’intersyndicale des CMPP de la Vienne à la ministre – 12 02 20
CMPP – Communiqué de soutien de l’Union Syndicale de la Psychiatrie – 13 02 20
CMPP : tract destiné aux familles – 13 02 20

Et, pour une information complète, le cahier des charges : Le cahier des charges

 

Communiqué de presse conjoint de la CN et du collectif Nord Deux Sèvres

Communiqué conjoint
Coordination Nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité 
Collectif de défense de l’offre de soins en Nord Deux Sèvres

Le 13 février Elodie, jeune infirmière de 30 ans, décédait des suites de l’agression d’un patient du service de psychiatrie dans lequel elle travaillait.

Ce drame atteint dans ce qu’ils avaient de plus cher ses parents, son conjoint, ses deux enfants, ses collègues. A l’occasion de ses obsèques, nos pensées vont vers eux.

Au terme de ces quelques jours de recul, nous ne pouvons retenir ni la fatalité ni les côtés imprévisibles du comportement humain comme explication ou justification d’un tel drame.

Il nous est impossible d’admettre que le fonctionnement normal d’un service de psychiatrie puisse conduire le malade pris en charge en prison et le soignant qui se dévoue dans l’exercice de ses missions à une mort violente.

Tout doit être fait pour comprendre comment et pourquoi on peut aboutir à un résultat aussi affligeant et pour éviter d’autres victimes.

Le communiqué

Ruffec : le comité a tenu son AG le 30 janvier

L’ AG a eu lieu le 30 Janvier en présence de plus de 80 personnes.
Après les obligations de toute AG, un débat sur l’hôpital en général et plus particulièrement sur celui de Ruffec a tenu l’assistance pendant une bonne heure, d’autant plus que le comité avait appris une semaine plus tôt que l’ARS avait débloqué 1,136 € dont 800000 € de trésorerie pour l’hôpital de Ruffec ce qui pour autant, certes apporte de l’air, mais ne permet pas de sortir du tunnel.
Mais comme dit dans le débat, « à force de lancer des alertes, elles finissent par rebondir dans les bureaux officiels » alors on continue.
La soirée s’est terminée en chansons et musique avec un très beau concert de Frédéric Bobin et Hélène Piris, venus de Lyon pour la bonne cause => un moment particulièrement apprécié par toutes et tous.