Marmande : la lutte continue !

Pour l’instant la situation à l’hôpital est toujours tendue
Pour avancer la mobilisation pour le dire haut et fort doit se poursuivre tous les vendredis à 17 h devant l’hôpital
Prochain rassemblement vendredi 3 décembre 17h
Contrairement à ce qui est annoncé la situation ne s’est pas améliorée : 11 postes de médecins urgentistes sont toujours vacants! Le contexte est tendu au niveau du planning qui tient ( par un fil) sur la présence de deux urgentistes intérimaires ,
La pérennisation du service des urgences ne peut s’envisager à terme sans pourvoir ces 11 postes vacants.( voir pétition )
À ce jour la pétition recueille plus de 14000 signatures et de nouvelles délibérations des conseils municipaux ne cessent de nous parvenir.
Ce samedi un reunion se tiendra avec des médecins généralistes afin de penser avec eux la régulation et en tenant compte de leurs contraintes professionnelles liées à la pénurie .
« J aimerais entendre l’ARS s’engager,or a ce jour , ce n’est pas le cas ! »nous dit le Docteur Maillard .
Contact a été pris avec Maris Coris maître de conférence à l’université de Bordeaux ( interview dans la presse ) qui avec ses étudiants de l’université de Bordeaux effectue une étude sur le territoire sur la réalité du désert médical en val de Garonne . Elle participera à notre réunion du 14 décembre 18 h salle sourisse où nous constituons l’association . Avec ses élèves ils seront également présents vendredi 10 devant l’hôpital a 17 h avec ses étudiants .
Une rencontre est prévue avec le directeur le 4 décembre et avec l’ARS le 13 .
L’ARS n’a toujours pas mis en œuvre ce qu’elle a affiché sur FR3

Chatellerault : fermeture de la cardiologie

Les hôpitaux nord-Vienne dont la fusion avec le CHU de Poitiers est effective depuis janvier 2021, se verront privés du service de Cardiologie ( site de Châtellerault ) à compter du 3 décembre.

Cette mesure est annoncée comme » temporaire » et justifiée par le manque de cardiologues.

Le communiqué du comité

Interview sur Radio Pulvar

Marmande encore mobilisé pour ses urgences le 19 novembre

Et prochaine mobilisation le vendredi 26 novembre à 17h15

Le rassemblement devant l’hôpital a été l’occasion de faire le point sur la suite de la mobilisation.
Michel Ceruti a détaillé les actions à venir après entretien avec le Docteur Maillard et la Présidente du conseil de l’ordre.
Le collectif s’est adressé aux médecins du territoire et leur a proposé une rencontre le 27 novembre afin de recueillir leurs opinions et leurs propositions dans le cadre de leur prochaine coopération avec le service des urgences régulé par le 15 dans la maison de santé de garde au sein de l’hôpital ou directement à leur cabinet en fonction de l’évaluation du régulateur.
Les premiers contacts établis nous font constater un retour intéressant des généralistes.
Cependant,le dr Maillard précise qu’il n’a pas à cette heure le feu vert officiel de l’ARS. Le collectif appelle à poursuivre la mobilisation des usagers. La collecte de pétitions et de délibérations se poursuit avec rassemblement tous les vendredis.
Le prochain rassemblement a lieu vendredi 26 novembre a 17 H15 devant l’hôpital
William Kuras pour personnels urgentistes indiquaient que le planning médecins urgentistes intérimaires est toujours fragiles avec des trous notamment en décembre . Il informait avoir eu une vision avec Jonon de l’ARS rassurant quant au recrutement et au plan Maillard mais les actes ne font toujours pas au rendez vous .
L’intervention du député dans la presse qui affirme qu’il n’y aurait aucun problèmes a l’hôpital. Ceci au moment où la direction générale de la santé alerte le ban et l’arrière ban alertant sur les difficultés pour mobiliser tous les dispositifs existants pour assurer la permanence des soins et des urgences .

Sarlat se mobilise pour le 30 novembre et le 4 décembre !

Rassemblement le mardi 30 novembre à 18h pour demander la levée des brevets : bougies (10 000morts par jour faute de vaccin) flambeaux, place de la Petite Rigaudie à Sarlat.

Rassemblement le 4 décembre place de la Grande Rigaudie, marché de noël

Ruffec se prépare pour le 4 décembre

Des milliers de lits supplémentaires ont été fermés temporairement ou définitivement en 2021 partout en France.
 
A l’hôpital de Ruffec ce sont :
→ 15 lits de SSR sur 35 toujours fermés depuis 6 mois.
→ 14 lits de Médecine sur 29 ouverts ou fermés alternativement.
Des Urgences surchargées faute de lits disponibles en aval pour accueillir tous les malades.
Faute de solutions, certains malades, souvent âgés, sont renvoyés ou maintenus au domicile alors qu’ils nécessitent une hospitalisation, mettant la médecine de ville de premier recours, les malades et leurs familles dans des situations ingérables.
Inadmissible, intolérable …
 
Alors, le 4 Décembre, Ruffec sera présent par une action locale.

Caravane de voiture le matin pour aller vers un stand au champ de foire de Ruffec

avec un temps fort de rassemblement à 14 h 30

L’appel à l’action du 4 décembre

A Ruffec s’engage aussi une grande campagne de pétition

La pétition

Le tract d’explication