Vire : communiqué du comité

La santé a un coût, essayons la maladie!

Le Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) qui regroupe les hôpitaux de Flers, La Ferté Macé et Vire est endetté, comme la plupart des hôpitaux de France y compris les CHU.

Affolement général ! Pour des politiques voulant réduire la place de la santé publique, il y a plusieurs façons d’endetter les hôpitaux, la plus efficace étant le manque de moyens accordés. Depuis des années le Plan de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) voté par l’Assemblée Nationale à l’automne est insuffisant, notamment pour l’hôpital public: professionnels et représentants de la population sont unanimes! Et pourtant rien ne change! Dans son dernier rapport annuel, la cour des comptes souligne l’insuffisance des moyens mis dans les services de «soins critiques» en 2020: manque de lits et de personnels. Les professionnels, épuisés, sous payés, quittent l’hôpital public. Ce constat est valable pour l’ensemble des hôpitaux.

Les solutions sont connues: réouverture de lits et de services, revalorisation des professionnels, fin de la Tarification à l’Activité (T2A)…des choix politiques à l’opposé de ce que nous connaissons depuis des décennies. Sur le plan local les services ont été déshabillés obligeant les malades à se déplacer vers Flers ou Caen pour la psychiatrie. L’éloignement des familles est un véritable problème pour le maintien de liens indispensables à la prise en charge. Changeons de politique à Vire comme ailleurs !

Le communiqué

Bernay : rencontre avec Sébastien Lecornu

Les membres du bureau de l’association Liberté Egalité Proximité, toujours engagés dans le combat pour la réouverture de la maternité et le maintien de la chirurgie conventionnelle au centre hospitalier de Bernay, département de l’Eure,  ont interpellé Monsieur Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer, en campagne pour les élections sénatoriales à l’occasion de la pose de la première pierre d’un collège.
 
LEP  a réaffirmé sa demande de réouverture de la maternité de Bernay à monsieur le Ministre Sébastien Lecornu

Hier, vendredi 28 août, LEP a réaffirmé sa demande de réouverture de la maternité de Bernay à monsieur le Ministre Sébastien Lecornu présent à Bernay pour la pose de la première pierre du nouveau collège du Hameau.

Alors que des militants de LEP avaient déployé leur banderole à l’entrée du site de construction, le ministre candidat aux élections sénatoriales est venu les saluer et ouvrir un dialogue.

Edith Buffet, Pascale et Philippe Boucquiaux, Mélissa Vieren et Thomas Drouet, membres de l’association se sont exprimés.

Jean Jayer président de LEP a informé monsieur Lecornu qu’un courrier va être envoyé à tous les candidats aux élections sénatoriales dans lequel leur sera posée la question :

« Etes-vous favorable à la réouverture de la maternité de Bernay et au maintien de la chirurgie H 24 7 J/7 » ? 

Monsieur le Ministre a proposé une réunion d’échanges avec lui concernant l’avenir de l’hôpital de Bernay ; celle-ci devrait avoir lieu au courant du mois de septembre, en présence du directeur général de l’ARS et de la maire de Bernay.

L’article de Paris-Normandie du 28 août

Vire le 16 juin : 17h30 Place de la Porte Horloge

Collectif virois « Touche pas à ma Santé à mon Hosto »

Après les gilets jaunes, le grand débat est lancé avec des acteurs de la santé. Pourtant sur la table des discussions rien n’apparaît de très nouveau: le gouvernement compte sur la «bonne volonté» du milieu de la santé: primes, médailles, jours de congés offerts par les salariés (proposition d’un député LeRM).Ni les personnels, ni la population ne peuvent se satisfaire de ces miettes alors que le système de santé a besoin d’une refonte globale

Le communiqué

Le communiqué commun