Créteil : grève aux urgences de l’hôpital Henri Mondor

Depuis aujourd’hui (15/01/19), les personnels des urgences de l’hôpital Henri Mondor de Créteil se sont mis en grève à cause
d’un manque de personnels ainsi que d’un manque de moyen matériels.
La direction locale a accordée l’embauche, deux jours après le dépôt du préavis de grève, de 8 infirmiers + 2 aides-soignants,
ainsi que le remplacement systématique des personnels en longues maladies ou en congés maternités. Les personnels des urgences jugent insuffisant l’embauche de deux aides-soignants, ils en demandent 7 au minimum.

Le tract de SUD Santé

Longjumeau : manifestation vendredi 11 janvier

Le Comité Local de Longjumeau de Défense des Hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay organise une manifestation déclarée le Vendredi 11 Janvier à 18h45 devant le Théâtre de Longjumeau 20av du Général de Gaulle lors des vœux de la Maire de Longjumeau, Présidente du Groupe Hospitalier Nord Essonne.

Nord Essonne : Communiqué de presse et appel à manifestation le SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018 – 10H00 à Juvisy sur Orge, Observatoire Camille Flammarion

Le plan Santé de septembre 2018
«Aucun hôpital de proximité ne fermera » a répété Mme la Ministre de la santé sur les ondes cet été.
Pendant ce temps-là, la fermeture de services publics se poursuit inéluctablement, comme annoncé précédemment : les hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay, à l’horizon 2021/22 pour le premier et 2023/24 pour les deux autres. De qui se moque-t-on ?
Le plan Santé de septembre 2018 se concentre sur la réorganisation de la médecine libérale mais le grand absent est l’hôpital public ;
– la politique des groupements hospitaliers de territoire (GHT) est confirmée sans ancrage dans la réalité territoriale et les besoins sanitaires des populations concernées ;
– Le rapprochement public/privé s’accentue puisque E. Macron a annoncé que le privé siégerait désormais dans les instances des GHT.
– l’austérité demeure : les 400 millions alloués en plus ne compenseront pas les deux milliards d’euros d’économies annoncés dans le rapport annuel de la CNAM qui anticipe le budget de la Sécurité sociale, ceci alors que les besoins de santé augmentent du fait des naissances et de la longévité.
Certes, la suppression de la T2A serait une bonne nouvelle en soi même si elle est partielle ; mais si elle doit être remplacée par des évaluations constantes des actes pratiqués, il est à craindre que d’autres dérives ne surgissent…
– C’est la part belle faite aux hôpitaux et cliniques privés et à leurs dépassements d’honoraires, ce qui entérine le transfert du public vers le privé au détriment de la Sécurité sociale.
– Enfin, rien ou presque, à par quelques paroles lénifiantes, pour les personnels hospitaliers: aucune prise en compte des surcharges de travail auxquelles ces personnels sont exposés ; aucune amériolation de leurs conditions de travail ; aucune embauche annoncée.
– Nous exigeons le maintien et la réhabilitation de nos hôpitaux publics de proximité : Juvisy, Longjumeau et Orsay !
– Nous interpellons M. le Président de la République et sa Ministre de la Santé sur le DESASTRE SANITAIRE en particulier le manque de médecins de ville en Essonne qui va être accentué par la fermeture annoncée des hôpitaux publics Joffre, Dupuytren etc ;
– Nous appelons à une grande manifestation le samedi 17 novembre à Juvisy sur orge (10h devant l’Observatoire C. Flammarion) pour sauver nos hôpitaux publics de proximité et protester contre la désertification médicale mise en œuvre en Essonne.
Le Comité de défense des hôpitaux du Nord Essonne, le 8 octobre 2018

Appel pour la réunion publique le jeudi 17 mai à 19H30 à Fontenay sous Bois

Soutien aux cheminots en lutte

Soutien aux luttes services publics, protection sociale, actif-ve-s, retraité-e-s, …

Avec Attac, Union locale CGT, Solidaires Fontenay, Sud Education 94, PCF, Ensemble !, EELV, la Convergence de défense et de développement des services publics, des citoyen.ne.s

L’appel