Chateaudun : Parcours moto pour les EHPAD le 23 Juin 2019

Comité pour l’amélioration du service public de santé du Grand Châteaudun

PARCOURS MOTO POUR LES EHPAD

PARCOURS MOTO POUR LES EHPAD

Dimanche 23 juin 2019 dix motos et un side-car ont participé à une visite des EHPAD du Grand Châteaudun, avec une mascotte Mitsu un chien Husky.

Six résidences au programme, deux à Châteaudun, une à Cloyes les 3 rivières, à Courtalain, à Brou, à Bonneval. Des résidents très heureux de notre visite, avec des moments d’échange émouvant. Des anciens motards ont pu partager leur passion et leur histoire avec les motos. La présence de Mitsu a été très appréciée. Nous remercions les professionnels qui ont accompagnés les résidents les plus fragiles, et également pour leur dévouement au quotidien. Un seul regret nous n’avons pas été en mesure de rencontrer les résidents de la résidence de Cloyes les 3 rivières.

Avec les échanges que nous avons eus, il y a trois points majeurs à améliorer dans chaque établissement :

  • Plus de personnel pour le confort des résidents,

  • Il y a un manque de salle climatisée,

  • Il faut plus d’animation de la part des associations, nous avons le devoir de ne pas laisser nos ainés en dehors de la vie sociale.

Pour les futurs EHPAD, il faut penser à les intégrer dans le cœur des villes avec plus d’espaces verts.

Tous les participants à cette manifestation étaient enthousiasmés d’avoir changé le quotidien des résidents et des professionnels des établissements.

 

Châteaudun : parcours moto pour les EHPAD le 23 juin

Le comité pour l’amélioration du service public de santé du grand Châteaudun organise un parcours moto pour les EHPAD

Le dimanche 23 juin 2019.

Le projet est de faire une animation aux résidents et aussi d’échanger avec eux, leurs familles ainsi que les professionnels des établissements afin de recenser les éventuels besoins matériels, humains qui pourraient améliorer leur hébergement dans leur résidence.

Le programme

Châteaudun : les actions du comité

Permanence du comité devant l’hôpital le 15 juin de 14 h à 17 h, avec un appel à la population à venir le soutenir pour la réouverture de la maternité, du service de cardiologie et plus globalement pour l’accès aux soins.

La lettre à la préfète

Lettre à l’ARS

Lettre au sénateur A de Montgolfier

Châteaudun le 1er mai

Le comité pour l’amélioration du service public de santé du Grand Châteaudun a invité la population à rejoindre le rassemblement du 1er mai organisé par l’union locale CGT : une centaine de personnes étaient présentes.

COMMUNIQUE DU 1ER MAI 2019

Le plan santé 2022 du gouvernement MACRON est la continuité du démantèlement de nos hôpitaux publiques. Encore des restrictions budgétaires au détriment des usagers et du personnel.

En 25 ans, 338 maternités et 50% des établissements psychiatriques ont fermés.

Le centre hospitalier de Châteaudun a perdu sa chirurgie conventionnelle, son service de cardiologie et sa maternité. Et après, quel service…

Contre la fermeture de la maternité, il y a eu 2 mobilisations, une pétition qui avait recueilli 15200 signatures dans un bassin de vie de 60 000 habitants, 60 communes ont votés une motion contre la fermeture mais le gouvernement et l’ARS AGENCE DE REDUCTION D’ACCES AUX SOINS ont décidés la fermeture.

Aujourd’hui, des enfants naissent sur le territoire français dans les voitures sur le bord des routes. Exemple, le 04 avril la petite ALIZEE est né sur le bord d’une route ; elle a sur son acte de naissance « RD994 route de Digoin à GUEGNON 71 Haute Saône». La situation pourrait être plus dramatique.

Ces risques que nous dénoncions avant la fermeture de la maternité sont d’actualité et tout aussi scandaleuse.

Cette politique est un non sens ; la planète se réchauffe et nous devons faire toujours plus de kilomètres pour se faire soigner.

Il faut revenir au principe fondateur de la sécurité sociale, « chacun cotise en fonction de ses moyens et reçois en fonction de ses besoins » Maintenir un financement solidaire en supprimant les exonérations de cotisation 70 milliards.

Ne rien dire c’est être dans l’acceptation. Chaque citoyen doit se mobiliser contre la mise en danger de la vie d’autrui mais aussi les élus du territoire.

EXIGEONS L ACCES AUX SOINS DE PROXIMITE POUR TOUTES ET TOUS

Le Président,

Pascal DELORME

Chateaudun_communique du 01 mai 2019