Pithiviers : le comité s’associe à la démarche engagée à Vierzon

Chers(es) adhérents(es), chers(es) amis(es),

Le 23 Octobre dernier, l’association À PITHIVIERS L’;HÔPITAL C’;EST VITAL a répondu présente à l’appel du Maire de Vierzon,
comme de nombreux comités de défense de la région et du territoire et notamment le comité de défense de la maternité du Blanc emmené par sa Maire.

En préambule de nos débats, le Maire de Vierzon a rappelé le principe d’égalité républicaine pour toutes et tous sur l’ensemble du territoire et a énuméré les nombreuses villes qui se mobilisent autour de la sauvegarde de leur hôpital public.

Ainsi, le conseil d’administration de notre association vous engage vivement à signer la pétition en ligne sur change .org et de la
diffuser autour de vous auprès de vos familles et vos amis, et ainsi faire entendre notre voix au niveau national pour que les déserts médicaux cessent et que tous les habitants, même dans les territoires ruraux, puissent avoir accès à des soins de qualité à proximité de leur domicile.

POUR QUE VOTRE VOIX COMPTE ET SOIT ENTENDUE AU NIVEAU NATIONAL,
SIGNEZ!!! [1]

Pour le conseil d’administration

La présidente

Christine Bibollet

Chateaudun : parcours moto le 28 juillet 2018 sur le thème « HOPITAUX EN DETRESSE PATIENTS EN DANGER »

Le comité a organisé un parcours moto le 28 juillet 2018 sur le thème « HOPITAUX EN DETRESSE PATIENTS EN DANGERS » pour alerter et échanger sur la situation de l’hôpital de Châteaudun qui se vide de ses services et de ses praticiens, mais aussi sur la situation de l’ensemble des hôpitaux de France avec des suppressions de service, de postes et des fermetures de lits.

Cette manifestation a été un succès, une quarantaine de motards ont répondu à l’appel lancé par le comité, des pilotes hommes et femmes de tout âge et des motos de tout genre, ainsi que des accompagnateurs en moto et en voitures, une ballade dans une bonne ambiance avec une sécurité interne au groupe et aussi avec des gendarmes.

Un maire a participé a cette ballade en moto, un député était au départ et nous avons été accueilli à Brou par une élue municipale, à Arrou par Madame le maire.

A chaque arrêt dans les villes nous avons alerté la population sur la situation locale et nationale sur nos hôpitaux publics.

Cette austérité a des conséquences désastreuses sur les patients et sur le personnel. Il n’y a jamais eu autant de suicide et burn-out chez les professionnels de santé à tous les niveaux de poste occupé. Cette maltraitance institutionnelle se répercute sur les patients. Un état qui n’est plus en mesure d’assurer l’accès aux soins de sa population et une nation en déclin.

Les accidents routiers ont fait 3 700 morts en 2017, les maladies nosocomiales 4 200 morts déclarés en 2017, un patient sur 20 quitte l’hôpital avec une maladie nosocomiale, les suicides dans la tranche d’âges 15 / 55 ans représentent 11 000 décès en 2017.

Rappel du comité : pas de service d’urgence à plus de 30 minutes une prise en charge rapide est primordiale. L’ARS a fermé le service de maternité de Châteaudun brutalement ; pas de service de maternité à plus de 45 minutes, nous demandons la réouverture de la maternité de Châteaudun.

Le comité remercie tous les motards qui ont participé à ce parcours pour la santé public de 125 km avec 6 arrêts dans les communes de : Orgères-en Beauce, Bonneval, Brou, Arrou, Cloyes-sur-Le Loir, départ et arrivée place du 18 octobre à Châteaudun.

Le comité a annoncé qu’une autre manifestation avec des motards pourrait être envisagée. Fin de notre balade à 18h30.

Vierzon : Urgences, Emplois, Dette, Maternité, Chirurgie

Grève illimitée et Manifestation pour Urgences, Emplois, Dette, Maternité, Chirurgie

Une chaîne humaine de 1200 personnes pour l’hôpital – Blog du comité – 07 07 18

Communiqué de l’intersyndicale – 02 07 18 
et Photos – 02 07 18

2000 personnes dans les rues pour défendre l’hôpital – Article de France bleu – 16 06 18

Tours : concert de soutien au collectif santé le 15 avril 2018 à 14 h 30

Le 15 avril prochain le collectif 37 Notre santé en danger organise, avec le concours des chorales D’Esvres sur Indre,  un concert de soutien pour la défense de l’Hôpital de Tours.

Les mesures d’austérité, partout en France, frappent les services publics et n’épargnent pas les hôpitaux où la souffrance du personnel se traduit par une vague de suicides comme on en a connu à France Télécom : 17 en 2017 et déjà 5 en 2018.

Au CHRU de Tours, le plan COPERMO de restructuration se traduit par plusieurs centaines de postes et de lits en moins et la suppression de 3sites sur 5 : Clocheville, l’Ermitage, et la Clinique Psychiatrique Universitaire. Comme partout c’est l’ambulatoire qui est développé à outrance, les directives gouvernementales qui étaient de 50% sont maintenant passées à 70%, ce qui équivaut à casser le service public et à faire reposer le suivi sur les familles ou les services d’aide et de soins à domicile déjà débordés. Pour l’instant ce sont les grandes manœuvres pour supprimer les postes et les lits en commençant par la fermeture des hôpitaux de semaine. C’est ce qui a entraîné la grève du personnel de neurochirurgie que nous avons soutenu.

Devant la levée de boucliers dans et hors de l’hôpital, la communication du CHRU est floue et variable, montrant ainsi que tout n’est pas bouclé en fonction des résistances rencontrées.

La fermeture de l’Ermitage et de Clocheville sont des opérations financières pour récupérer de l’argent dans des endroits qui peuvent attirer les promoteurs. Peut-on laisser détruire ces sites ? Que vont devenir les résident-es de l’EHPAD de l’Ermitage ?

Nous sommes attaché-es à la sauvegarde d’un hôpital pédiatrique spécifique à Clocheville qui fait partie du patrimoine de la ville et qui est essentiel pour toute la région.

Le regroupement de toutes les psychiatries sur un même site va à l’encontre de l’humanisation et la suppression de lits dans cette spécialité aussi, va produire des refus de soins car il n’y a déjà pas assez de places.

Le collectif santé mobilise pour que les services publics répondent aux besoins de santé de la population sachant que des moyens il y en a dans ce pays, c’est une question de choix.

Le concert du 15 avril se situe dans ce cadre : populariser cette résistance et également participer au financement d’un film réalisé par Sans Canal Fixe. Il donnera la parole aux usager-es ainsi qu’aux salarié-es de l’hôpital, en particulier ceux de Clocheville, porte d’entrée pour faire comprendre l’ensemble des problèmes posés par la restructuration. Il sera aussi un support pour la mobilisation qui va s’inscrire dans la durée et doit s’ancrer dans la population.

Le concert : C’est un concert de soutien pour faire avancer la mobilisation, c’est un moyen de manifester son attachement à l’hôpital public et sa volonté d’exiger des moyens adéquats pour son fonctionnement  afin de répondre aux besoins de la population.

L’entrée sera gratuite avec participation libre et gâteaux et boissons en vente en soutien à la réalisation du film.

Nous proposons aux organisations qui soutiennent cette démarche de participer en tenant une table avec leurs publications. Ce n’est pas un meeting, les débats se feront de façon informelle à l’arrivée et pendant l’entr’acte. Le collectif santé fera une présentation à l’ouverture du spectacle

Déroulement : présentation par le collectif santé, puis la chorale AKWABA -A avec les trois groupes et pendant l’entracte vente de gâteaux boissons

Merci de faire connaître cette initiative dans vos réseaux.

Cette initiative se fait en lien avec la campagne de la coordination des hôpitaux et maternités de proximités « Stop à la catastrophe sanitaire annoncée. Exigeons l’accès aux soins pour toutes et tous ! » qui regroupe des luttes de défense des hôpitaux et pour l’accès aux soins dans toute la France avec déjà 21493 signatures https://www.mesopinions.com/petition/sante/stop-catastrophe-sanitaire-annoncee-exigeons-acces/37000