Forez : les nouvelles du Comité de Défense et de Soutien du CHF

Un nouveau pédiatre arrive sur le site de Montbrisson. Le comité se réjouit de cette nouvelle de recrutement sur le site de Montbrison : l’activité du pôle Mère-Enfant peut ainsi être pérennisée.

Le comité constate que la volonté et l’énergie déployées peuvent être efficientes et apporter des résultats.

Il espère qu’elles pourront être mises en œuvre également pour le recrutement de médecin cardiologue sur le site de Feurs qui poursuit son activité avec une charge de travail encore lourde.

Il rappelle que le projet médical validé par les administrateurs provisoires avant leur départ en juin 2018 prévoit la mise en place d’une unité de rééducation cardiaque sur le site de Feurs.

Le comité suit de près l’évolution de ce projet et sa mise en place.

Par rapport à la nouvelle IRM, là encore, le comité fait le constat d’une réelle volonté de maintenir et développer les activités du CHF et espère des investissements et un développement du CHF non unilatéral.

Sa volonté est toujours de miser sur un développement équilibré des deux sites pour assurer le maintien du CHF et un égal accès aux soins pour les usagers du territoire.

 

Le comité poursuit sa mobilisation pour le maintien au centre-ville de l’Ehpad de Montbrison et dans le secteur public.

Die : rapport d’enquête après la mort in utéro d’un enfant

Commentaires du Dr Paul Cesbron

1 Les jugements de valeurs portés par l’Agence à l’encontre de cette famille sont inadmissibles: que sait cette administration lointaine de la vie de cette femme?

Nous ne pouvons pas tolérer une telle arrogance.

2 Près de trois heures ( deux heures cinquante-sept) sépare l’appel au Service de transport d’urgence et la naissance de l’enfant. Les raisons invoquées par l’Agence ne font qu’aggraver sa responsabilité.

3 Il s’agissait d’un hématome rétro-placentaire (H.R.P. appelé aussi décollement prématuré d’un placenta normalement inséré, D.P.P.N.I.), non massif, n’ayant pas entrainé de troubles graves de la coagulation, ni de retentissement hémodynamique préoccupant. De telles conditions laissent à penser que la non perception des mouvements fœtaux, même si elle exprimait (peut-être) le retentissement du décollement placentaire sur la vitalité du bébé, elle ne permettait pas d’affirmer la proximité de sa mort. Elle n’a été constatée qu’après l’arrivée de l’hélicoptère avec la sage femme et du matériel.

La fermeture de la Maternité de Die est sans doute en dernière analyse responsable de la mort de cet enfant.

4 Question subsidiaire:  Qu’en est-il du remboursement à 100% des frais d’hôtellerie dans ces nouvelles annexes hospitalières, destinées à réduire les coûts hospitaliers?

Article sur le site profession sage femme.com

Le communiqué de presse de l’ARS d’Auvergne Rhône Alpes