Besançon : Les interventions du Samedi Santé du 23 Janvier

Les interventions du Samedi Santé du 23 janvier :

« Table ronde pour parler carré » :

5’40 Swan Meynier : Urgences aux urgences, le CIU expliqué…

19′ Laurent Thinès : Soignons l’Hôpital…

36′ Edith Mougin : Un parcours humaniste…

46′ Michel Antony : Des territoires hétérogènes et inégaux ; l’exemple Franc-Comtois

 

« Les oubliés de la Santé » :

1h11 Anissa Amini : EHPAD, les oubliés

1h24 Aurore Gribos : Défendre une psychiatrie à visage humain

1h36 Yahn Daubigney : Pas chiants chroniques, patients en colère

1h48 Evelyne Ternant : Ces usagers devenus exigeants

2h03 Laurence Mathioly : Les Femmes, ces éternelles oubliées

 

« Eugénisme, transhumanisme, immortalité, progrès ou conte de fée ? »

2h26 Matthieu Montalban : capitalisme et transhumanisme

2h53 Armand Dirand : Philosophie du progrès

 

3h23 Clap de fin par Laurent Thinés

Les interventions du Samedi Santé du 23 Janvier

Nord Essonne : Non à la fermeture des hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay

Le comité de défense des hôpitaux du Nord Essonne plaide pour un projet de santé publique adapté aux besoins de la population du Nord- Essonne et pour un service hospitalier accessible à tous.

Il appelle la population à participer à l’enquête d’utilité publique préalable à la construction d’un nouvel hôpital.

Communiqué : Non à la fermeture des hôpitaux de Juvisy Longjumeau et Orsay

MRAE – Avis en date du 23 09 20 de la mission régionale d’autorité environnementale d’IDF sur le projet de l’hôpital Paris-Saclay situé à Orsay

Commentaires triés par rubriques – Janvier 2021

Pour un projet de santé publique adapté aux besoins de la population du Nord Essonne – Pour un service hospitalier accessible à tous

L’enquête publique a démarré

 

 

Saint Affrique : Que celles et ceux qui veulent se faire vacciner puissent le faire rapidement + Invitation à la préparation de manifestations

Le Manifeste des hôpitaux et maternités de Sud-Aveyron souhaite que celles et ceux qui veulent se faire vacciner puissent le faire rapidement

Communiqué – que celles et ceux qui veulent se faire vacciner puissent le faire rapidement – 19 01 21

 

Il appelle ses membres à participer à la visioconférence organisée par la coordination sur la situation et le devenir de la psychiatrie

Invitation à la préparation de manifestations – La psychiatrie est abandonnée – Janvier 2021

Créteil : Communiqué du comité : Scandaleux, inadmissible : Le directeur général de l’AP-HP, en pleine épidémie, veut fermer la transplantation cardiaque à H. Mondor

Communiqué de la Coordination de Vigilance du GHU H. Mondor/A.Chenevier/E.Roux

Créteil, le 14 Janvier 2021

SCANDALEUX, INADMISSIBLE :

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’AP-HP, EN PLEINE PANDÉMIE, VEUT FERMER LA TRANSPLANTATION CARDIAQUE À H. MONDOR

Dix ans après notre combat val-de-marnais victorieux, fort de 100 000 pétitions contre la suppression de la chirurgie cardiaque à Mondor, le DG de l’AP-HP revient à la charge et profitant de la pandémie de la COVID 19 a décidé de supprimer la transplantation cardiaque au GHU H.Mondor.

Alors que cette question avait été tranchée par l’IGAS en 2012 et confirmée dans le dernier Plan Régional Santé d’Ile de France, cette décision, si elle devait être maintenue, mettrait en danger toute la chirurgie, l’enseignement et la recherche de notre groupe hospitalier. Mesure bien inconséquente avec la mise en service du nouveau bâtiment dit « RBI » (Réanimation, Bloc, Interventionnel) rebaptisé REINE.

En 2018, nous avions montré le danger du transfert de la transplantation hépatique à l’Hôpital P.Brousse tant pour ce secteur que par l’effet domino que cela entraînerait sur d’autres secteurs. Cette annonce, par lettre du directeur général à l’équipe administrative et médicale du GHU, nous montre à quel point nous avions raison.

Notre Coordination, lors des États généraux de l’hôpital et du médico-social dans le Sud-Francilien tenus fin 2019, soulignait déjà les dangers de la déstructuration hospitalière dans notre territoire, confirmés par la gestion de la crise sanitaire actuelle. L’arrêt scandaleux et inadmissible de la transplantation en cardiologie, va rapidement fragiliser les derniers secteurs de pointe de notre GHU telle que la transplantation rénale. Elle traduirait une réelle volonté politique de réaménager en profondeur l’offre de soins de notre région.

Le 4 décembre dernier, la Coordination lançait une enquête sur la gestion de la COVID 19 sur le GHU. Cette nouvelle menace ne fait que confirmer la pertinence de cette initiative, puisque la pandémie sert notamment de justificatif à ce transfert.

A la veille d’échéances électorales départementales et régionales importantes, la Coordination invite tou.te·s les élu.es territoriaux et les parlementaires, tou.te.s les acteur.trice.s du mouvement social comme les usagers, à mesurer l’impact de ce transfert sur notre région et à agir. Cette décision permettrait à l’AP-HP de poursuivre la restructuration de ses implantations hospitalières.

Pour répondre à la dégradation de la situation au GHU, nous demandons à être reçu à l’Agence Régionale Santé pour exiger qu’elle mette un terme à ces fermetures de services. Nous demanderons à Monsieur le Ministre de la santé de nous recevoir au plus vite, comme cela fut le cas en 2011, bien que nous ayons conscience de l’importance de la gestion de la campagne vaccinale.

Porte-parole de la Coordination de vigilance du GHU H. Mondor/A.Chenevier

Vos témoignages écrits ou vidéo (avec votre téléphone) : coordination.vigilance.ghu@gmail.com

La lettre du directeur général de l’AP HP