Bulletin semaine 42

Plusieurs initiatives de convergence ont eu lieu ces derniers jours, autour de la problématique des urgences mais également pour la sauvegarde de l’hôpital public, les deux étant complémentaires. Organisations syndicales, collectifs, organisations de défense de l’hôpital public, adresse au Président de la République d’usagers, de professionnels, de personnalités… Bref, il semble que l’alerte que la Coordination Nationale lance depuis plus de deux ans, avec d’autres, rencontre aujourd’hui un large écho. Cela montre aussi, hélas, que la situation s’est beaucoup dégradée et qu’il est plus que temps d’y mettre un grand coup de frein et d’imposer, dès le vote du PLFFS 2020 les moyens d’une politique de santé qui réponde aux besoins de toutes et tous partout.

Continuons à diffuser notre appel partout, à en faire la base de larges rassemblements dans tous les territoires.

La Coordination Nationale apporte son soutien à la manifestation du 15 octobre en lien avec les pompiers.

L’édito et le bulletin

Bulletin semaine 38

La Ministre de la Santé est ébranlée par les mouvements de protestation dans les hôpitaux, en particulier ceux dans les services d’urgences, soutenus quasi unanimement par l’opinion publique. Mais ses propositions ne répondent pas aux attentes, ne font que donner des gages au secteur privé en réinventant la poudre avec le SAS pour remplacer les centres 15. D’ailleurs la Fédération Hospitalière Privée ne s’y est pas trompée, proposant de créer des services d’urgences privées. Quant aux admissions directes, elles existent déjà … quand il y a des lits. Veut on aller vers une ségrégation des personnes âgées en leur interdisant les urgences ?

La Ministre de la Santé est ébranlée : le soutien des usagers doit passer de l’approbation passive au soutien actif, en particulier lors de la journée du 26 décidée par le collectif interurgences : des postes, des lits pour l’hôpital public !

A quelques jours de la présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale 2020, qui va cadrer les dépenses de santé, les arbitrages pour la Ministre sont sans doute difficiles : la semaine sera chaude ! Sans oublier les retraites et la journée d’action du 24. La protection sociale est un choix de société.

Le bulletin

Psychiatrie : Réunion Publique le jeudi 3 Octobre à 19h à Nimes

Réunion Publique le Jeudi 3 Octobre de 19h à 22h à Nimes (IFME)

L’Union Syndicale de la Psychiatrie et le syndicat Sud Santé Sociaux Gard Lozère ( et tous ceux-celles qui voudront s’y joindre) organisent un « Printemps de la Psychiatrie » dans le Gard.

En déclinaison des réunions et manifestations nationales qui ont lieu à Paris depuis l’automne dernier , et qui ont notamment donné lieu au manifeste du printemps de la psychiatrie pour un renouveau des soins psychiques, porté par prés d’une cinquantaine d’organisations , citoyennes, syndicales, politiques ou associatives, afin d’ouvrir un débat public sur la grande misère de la psychiatrie, de ceux qui en sont les acteurs et de ceux qui en « bénéficient » (.. ou la subissent !),à l’heure où un « plan psychiatrie » doit être annoncé le 18 septembre prochain.

Printemps de la Psychiatrie
Pour un renouveau des soins psychiques

Psychiatrie : les luttes dans la deuxième semaine de septembre

Gers

La CGT de l’hôpital psychiatrique, CH du Gers regrette que le DG de l’ARS d’Occitanie renonce à visiter leur hôpital et annonce les actions de ce lundi 9 septembre

L’article du journal du Gers du 7 septembre

Le Rouvray

La CGT décrypte la loi santé et appelle à la manifestation du 11 septembre

Le tract

 

 

TOULOUSE – Les soignants et les patients s’expriment

Les services de psychiatrie du CHS G MARCHANT de TOULOUSE sont en grève. Traduction de l’importance de la relation qu’entretiennent les personnels engagés dans cette lutte et les personnes qu’ils accueillent au quotidien., les patients lancent une pétition de soutien des soignants qui, de leur côté, recourent au chant et à la fable pour exprimer leurs attentes.

http://cgtchutoulouse.fr/2019/07/07/video-clip-notre-hopital-ce-srait-dommage-de-vous-laisser-lcouler/

le soignant et l’ARS

Sarlat : : le comité de Sarlat s’adresse au président du conseil de surveillance de l’hôpital suite à la fermeture de lits de psychiatrie

Lettre Monsieur De Peretti  – 21 06 2019(1)

Lettre Monsieur De Peretti – 21 06 2019(2)