Psychiatrie : les mobilisations de fin mai 2019

Toulouse : l’hôpital psychiatrique Marchant en grève – L’article de la Dépêche du 29 mai
Angers. Débrayage et appel à la grève au Césame : « Il faut que la psychiatrie reste du sur-mesure » – L’article d’Ouest France du 28 mai
Blain (Loire Atlantique) La grogne des personnels enfle – l’article de Actu.fr du 28 mai
Evreux : à l’hôpital de Navarre, la souffrance quotidienne des soignants  – l’article de France 3 du 29 mai

 

 

Psychiatrie – Appel 9 mai 2019

Les hospitaliers attaqués sur plusieurs fronts recensent les fermetures de services et des lits
et appellent à une mobilisation nationale unitaire
Intersyndicale CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, et UNSA – 24 04 19

Le texte de l’appel

Besançon : L’USP organise un débat avec Michel Antony le 20 mars

Soirée débat : Un nouveau printemps des luttes, le 29 mars 2019 Espace Grammont à Besançon

Renouer avec le fil des expériences auto-gestionnaires des années 1970, les Lip en furent au premier plan pendant plusieurs années, est aujourd’hui un appel à l’action décidée.
Les soulèvements contre l’enfermement en psychiatrie, contre le mépris des sujets, soignés et soignants, affirment ce qui ne peut plus durer. De façon plus générale, nous partageons ce refus décidé du mépris que nous portent les bureaucrates néolibéraux et les capitalistes.
L’heure n’est pas à la commémoration mais à l’invention rebelle ; c’est l’ambition de cette soirée-débat.

Avec
Charles Piaget, militant ouvrier, ancien animateur de la grève des LIP. Pour lui, les gilets jaunes sont « innovants, accrocheurs et courageux », il vante leur souci de « ne pas être récupérés et de rester égalitaires ».

Michel Antony, ancien président de la coordination des collectifs de défense des hôpitaux et maternités de proximité.

Bruno Gravier, chef de service psychiatrie au CHUV de Lausanne, secrétaire du CEDEP

Fethi Brétel
, psychiatre à Rouen, a participé à la lutte des soignants de Sotteville lès Rouen.

SolMiRé (solidarité migrant réfugié) : deux de ses membres viendront parler des actions de solidarité en faveur des personnes exilées à Besançon.

Débat animé par Pascal Boissel, psychiatre, USP

Entrée libre

L’affiche