Bulletin semaine 24

Il n’est pas certain que Mme Buzyn ait évalué la situation de l’hôpital public. Si elle tente de répondre à quelques demandes d’augmentation de salaire justifiée, elle laisse dans l’ombre le besoin d’accueil des patients.

Ce sont des personnels et des lits supplémentaires qui sont nécessaires. Il est temps de rouvrir des services, il est temps de ne plus considérer l’hôpital comme une entreprise. La richesse de l’hôpital c’est sa capacité à prendre soin, non celle de faire des économies.

L’édito et le bulletin

Luxeuil : Mobilisation du 15 Juin 2019

Bravo et merci à toutes et tous pour l’organisation et la présence
15 juin 2019 à Luxeuil

Une centaine de personnes devant l’entrée de l’hôpital de Luxeuil où urgences et smur sont menacés. Des élus locaux et départementaux, des syndicalistes, quelques praticiens sanitaires, une bonne représentation du comité de vigilance mais aussi une moitié de personnes nouvelles et notamment une belle délégation de Gilets jaunes luxoviens…

Trois organes de presse étaient présents

Nous avons distribué des tracts aux marchés de Lure, Vesoul et Luxeuil avec partout très massivement un bon accueil

Nous avons rappelé les diverses mobilisations : urgentistes, les maternités… et les 120 hôpitaux en lutte selon Médiapart

Nous avons relié à toute la thématique des services publics, trésoreries, collèges, train, CIO, tribunaux… dont Luxeuil, comme Lure, est particulièrement privée

Nous avons rappelé le rôle du Comité de vigilance et de la Coordination nationale, évoqué les nombreux endroits en France et en Franche Comté où se déroulaient d’autres manifestations (surtout nos comités de Dole et de Saint Claude), et aussi à nos marges Gerardmer et Thann…

Nous avons rappelé localement notre engagement dans les Vosges du Sud avec Remirement, Gérardmer, Thann, Altkirch, Saint Dié et Lure Luxeuil

Nous avons dénoncé la loi MaSanté2022 surtout pour ne pas imposer la réglementation à l’installation et pour ne pas stopper les fermetures de service : elle est donc totalement inopérante et nocive pour la très grande majorité des territoires

Nous avons explicité le rôle néfaste des ARS et des GHT

Non au localisme, non au corporatisme, oui à la proximité partout et à un réel aménagement égalitaire du territoire avec une immédiate redistribution contrôlée des personnels de santé, tant dans les territoires que dans tous les hôpitaux, Ephad et maternités…

Le Comité de Vigilance