Pas de profits sur la pandémie : initiative citoyenne européenne

La Coordination Nationale s’est associée à de nombreuses organisations (associations, syndicats, partis politiques) français et européens pour une Initiative Citoyenne Européenne (ICE). Il s’agit d’une procédure officielle contraignante pour la Commission européenne, à condition d’atteindre 1 million de signatures réparties dans au moins 7 pays européens
Le but de cette ICE est d’obliger l’Union européenne à adopter une réglementation qui veille à ce que la recherche, la fabrication et distribution des futurs vaccins et traitements contre la COVID-19 se fassent dans la plus grande transparence et non sous le seul contrôle des trusts pharmaceutiques.

Le site de recueil des signatures

Pour plus d’explications, le site européen des promoteurs de cette initiative

La campagne a été lancée lundi 30 novembre

Le communiqué de lancement des organisations françaises du 30 novembre 2020
Depuis, la liste des organisations signataires s’élargit encore

Les articles de presse

Le courrier picard
La Provence

Et sur les médias belges

Confinons la finance et l’austérité

Le Réseau européen contre la commercialisation et la privatisation de la santé et de la protection sociale et le People’s Health Movement, se félicitent de la convergence de 160 organisations à travers l’Europe à l’occasion de la journée de lutte contre la commercialisation de la santé du 7 avril sur le mot d’ordre « Propageons la solidarité pas le virus ».

Des centaines d’expressions individuelles et collectives à travers l’Europe ont mis en évidence, malgré le confinement, l’attachement de la population à un système de santé public ou non lucratif au service des populations. Retrouvez la carte interactive de l’action du 7 avril en suivant le lien ici : bit.ly/Agir4Health

Au-delà ont été exprimées par la population comme par les professionnel.le.s de santé et d’action sociale :

Le communiqué

Semaine européenne d’action contre la privatisation de la santé et de la protection sociale

Organisée par le Réseau Européen Santé

– le 2 avril, Manifestation à BRUXELLES sur le thème « Notre santé n’est pas à vendre » suivie d’une conférence de presse au parlement européen.

– le 6 avril Réunion et débats « les 6 heures de la santé  » à Paris à la Bourse du travail rue du Château d’eau

– et entre le 2 et le 7 avril, partout où cela est possible, la tenue de débats sur la santé