Douarnenez : Communiqué du comité

Comité des Usagers de l’Hôpital de Douarnenez
Communiqué

Le Comité des Usagers de l’Hôpital de Douarnenez estime incongru et déplacé qu’il ait été envisagé de fêter dans la « sérénité » , le quarantième anniversaire de la création de l’actuel Hôpital de Douarnenez. Comment peut-on célébrer un tel anniversaire quand l’Hôpital de Douarnenez a été dépecé et dépouillé de plusieurs de ses services essentiels au cours des années : fermeture de la maternité en 1999, du service de réanimation 24 h/24 en 2002, de la chirurgie en 2016, de la ligne de SMUR en période nocturne en 2019 ?

Comment peut-on être serein, quand l’on peut avoir des craintes quant au maintien des services restants, notamment celui des urgences, même s’il reste ouvert 24 h/24 et que l’on peut
craindre qu’il n’y ait bientôt plus à l’Hôpital Michel Mazéas que des services de gériatrie, bien sûr absolument nécessaires. Et vouloir faire de cet Hôpital, un hôpital de proximité comme le conçoit la Ministre de la Santé, en reprenant sans vergogne un terme utilisé depuis des années par les défenseurs du service public hospitalier, apparaît comme une véritable escroquerie.

Comment peut-on célébrer sereinement l’anniversaire de l’Hôpital de Douarnenez quand les conditions de travail n’y sont pas satisfaisantes et s’y dégradent par manque de moyens humains et matériels, aussi bien à l’Hôpital lui-même que dans les EHPAD qui en dépendent ?

Une telle situation n’est pas particulière à l’Hôpital Michel Mazéas. Elle est celle de la plupart des hôpitaux français, sinon de tous, affectés par des fermetures de services et par le manque de moyens. Elle est le résultat d’une politique poursuivie depuis des années par les différents gouvernements qui se sont succédés et qui ont mis l’accent sur la recherche de rentabilité et d’économies plutôt que sur celle de la satisfaction des besoins des habitants et de ceux qui les soignent. Comment peut-on célébrer sereinement l’anniversaire de la création de l’Hôpital quand le gouvernement et la Ministre de la Santé se refusent à donner aux hôpitaux publics les moyens dont ils ont besoin et maintiennent un silence méprisant devant les mouvements, d’une ampleur et d’une durée jamais atteintes, du corps médical et des personnels soignants ?

En conséquence, le Comité des Usagers de l’Hôpital apporte son entier soutien au rassemblement organisé par la section CGT de l’Hôpital Michel Mazéas, le mercredi 29 janvier, à
17 h 30, sur le parvis des Jardins du Clos et il appelle les Douarnenistes à y participer.

Pour le Comité des Usagers de l’Hôpital de Douarnenez.

Le Communiqué 

Les images du 31

Montbrison : le comité de défense du CHF poursuit la mobilisation

Contre la privatisation de la Maison de Retraite de Montbrison

Contre sa délocalisation

Rassemblement ce jeudi 23 janvier à 18 heures 30

Espace Guy Poirieux à Montbrison

A l’occasion des vœux du Maire de Montbrison

Devant les difficultés à obtenir des réponses de la part des différents élus, au regard de la désinformation régulièrement faite (conférence de Monsieur ZIEGLER, Président du département, lettre du Maire de Montbrison aux Montbrisonnais, bulletin municipal…), le Collectif des usagers pour la défense du service hospitalier du Forez entend saisir chacune des occasions pour que notre voix soit entendue.

A l’occasion de la présentation des vœux du maire Mr Bazile aux différents partenaires de la Ville et du Territoire le jeudi 23 janvier, il invite à poursuivre la mobilisation.

Rendez-vous le jeudi 23 janvier à 18 heure 30 sur le parking de la salle Guy Poirieux à Montbrison

Le Forez : Rassemblement vendredi 6 Décembre à 14h

Rassemblement du Collectif des Usagers de Défense du Service public Hospitalier du Forez

« CONTRE LA PRIVATISATION DE LA MAISON DE RETRAITE DE MONTBRISON

CONTRE SA DÉLOCALISATION

RASSEMBLONS-NOUS CE VENDREDI 6 DÉCEMBRE À 14 HEURES

ESPACE GUY POIRIEUX À MONTBRISON

  Devant les difficultés à obtenir des réponses de la part des différents élus, au regard de la désinformation régulièrement faite (conférence de Monsieur ZIEGLER, Président du département, lettre du Maire de Montbrison aux Montbrisonnais…), le Collectif des usagers pour la défense du service hospitalier du Forez entend relancer le débat pour que leur voix soit entendue.

A l’occasion de la venue à Montbrison du Président du Sénat, Monsieur Gérard LARCHER, ce vendredi 6 décembre, nous vous invitons à poursuivre la mobilisation.

NOUS VOUS DONNONS RENDEZ-VOUS CE VENDREDI À 14 HEURES SUR LE PARKING DE LA SALLE GUY POIRIEUX À MONTBRISON À L’OCCASION DE LA RENCONTRE ORGANISÉE AVEC LES MAIRES DU TERRITOIRE.

Nous comptons sur votre présence.

Merci de diffuser cette information

COLLECTIF DES USAGERS POUR LA DÉFENSE DU SERVICE HOSPITALIER DU FOREZ

Le tract

Guingamp : le comité de défense met l’aide à domicile au coeur du 14 novembre

Car on oublie souvent les services de soins à domicile, le parent pauvre de la santé, voici dans notre bassin le 14 novembre l’ensemble des manifs dans les services de soin à domicile :

* TIJIKOUR (Plouaret-Prat) : rassemblement devant le siège à Plouaret de 12h30 à 14h30, 5 hent Bechenneg 22420 Vieux Marché

* ASAD ARGOAT :

– Guingamp 10h-11h30 devant le siège, 44 rue maréchal Foch 22200 Guigamp
– Bourbriac 12h30-14h devant les bureau, rue de Tournemine 22390 Bourbriac
– Belle isle en terre 15h-16h30 devant les locaux GP3A, crec’h ugen 22810 Belle isle en terre

* FUTUR LTS (Plestin, Lannion, Tréguier, Lézardrieux) :

– 13h30 devant les locaux de Lannion à Kermaria, 11 boulevard Louis Guilloux 22300 Lannion * ASAD GOELO-TRIEUX
– Pontrieux devant les locaux, heure à déterminer, 10 place de la
liberté 22260 Pontrieux
– Paimpol, 12h30-14h, centre dinan
– Plouha 13h30-15h, devant le siège, 2 rue jeanne d’arc 22580 Plouha

* SAD CORONG(Maël-Carhaix, Callac) : 14h devant le siège à Maël Carhaix, rue de la poste 22349 Maël-Carhaix

LA SITUATION EST GRAVE RÉAGISSONS!

Le secteur de l’aide et des soins à domicile c’est:

➢226 000 salarié(e)s à 95% féminin percevant en moyenne après 15 ans d’ancienneté un salaire brut de 972 euros!
➢41% de salariés non qualifiés!
➢80% de temps de travail partiel subis et imposés!

Qui peut travailler dans ces conditions aussi difficiles?

Qui peut accepter de remplir nos missions de service au public sans une véritable reconnaissance de nos qualifications et compétences?

Qui peut se sentir respecté quand le stress, la fatigue et la flexibilité sont devenus la norme?

Surcharge de travail, turn-over, pour les salariés en poste = épuisement, burn-out

NOUS EXIGEONS

–Une convention collective décente
–Une revalorisation des salaires
–Une augmentation des remboursements des frais kilométriques
–Reconnaissance de la pénibilité
–Des formations qualifiantes pour tous-tes
–Application de l’avenant 36 (paiement de tous les kms professionnels)
–Stop aux coupures

–Une augmentation de l’enveloppe ARS pour les SSIAD
–De vraies négociations des CPOM pour les SAAD( Contrat Pluriannuel des Objectifs et des Moyens)
–Plus de postes administratifs

NOUS REFUSONS DE CONTINUER A REMPLIR DES MISSIONS D’INTÉRÊT PUBLIC EN ÉTANT MÉPRISÉ(E)S PAR LE DÉPARTEMENT ET L’ARS.