Aubenas : le comité en action

Suite à l’initiative du 13 septembre dernier avec C. Prudhomme, le Comité d’Aubenas a décidé de lancer une enquête sur les déserts médicaux en sud Ardèche.

Les militants du comité seront présents sur les marchés pour faire remplir un questionnaire sur la situation des déserts médicaux sur le territoire.

Les résultats de cette enquête seront présentés lors d’une assemblée publique le lundi 28 novembre prochain.

Seront aussi présentées les résultats des démarches que l’association a effectuées auprès des élus à l’occasion de la discussion du PLFSS 2023  à l’Assemblée et au Sénat.

Les suites des actions seront envisagées lors de cette assemblée.

Journal octobre 2022

Questionnaire à éditer

Craon : Audace 53 était présent

AUDACE53 était présent le 10 octobre à Craon, à la restitution des travaux des professionnels de santé et des élus du secteur, sous la présidence d’Emmanuel Macron, assisté de François Braun, ministre de la santé, et de François Bayrou, secrétaire général du CNR.
Une réunion polie et « bonenfant » en l’absence de la presse, dans un secteur où il n’y a pas réellement de problème d’accès aux soins, au moins pour ce qui concerne les généralistes et les para-médicaux.
Devant une assistance d’une soixantaine de spécialistes du dossier, et une quarantaine d’invités extérieurs (parlementaires, élus départementaux, directeurs d’hôpitaux, professionnels et représentants de l’ACCDM et d’AUDACE53) le président de la République a écouté le compte-rendu qui lui était fait et a conversé librement avec les participants.
Le représentant d’AUDACE53 est intervenu en fin de discussion pour faire remarquer que la situation apparemment favorable dans le secteur de Craon, n’était pas la même dans le nord-Mayenne. Non pas que les professionnels de santé ne souhaitent pas coopérer ni que les élus ne s’investissent pas, ou moins sur ce dossier, mais simplement parce que le nombre de professionnels de santé, et notamment de médecins généralistes s’amenuise à vue d’oeil.
Mayenne communauté, ce sont 38 000 habitants et 16 généralistes dont 6 de plus de 60 ans et parmi eux, 4 de plus de 65 ans. Ce sont aussi 3 médecins qui vont quitter le secteur dans les mois qui viennent !
Comment va-t-on s’en sortir ?
Les professionnels de Craon sont satisfaits de voir que le nombre de généralistes progresse (légèrement) dans leur secteur. Mais lorsque la Mayenne a eu en 2020 une balance départs/arrivées de généralistes « excédentaire » de 5, pas une seule installation ne s’est faite au nord de Martigné ! Aux disparités entre départements, il faut aussi prendre en compte les disparités à l’intérieur même des départements.
Quels que soient l’engagement et la qualité des professionnels de santé du secteur de Craon, il serait trop facile de conclure qu’il suffirait de suivre leur exemple pour résoudre les problèmes. Pour que les professionnels de santé se parlent et coopèrent, encore faut-il qu’il y en ait !
Dans son intervention, le représentant d’AUDACE53 a demandé au président de la République des mesures d’urgence afin que les citoyens du nord Mayenne voient leur droit à un accès aux soins préservé.
Il a également mis en avant le trop faible recrutement de médecins en formation, malgré l’abandon du Numerus Clausus, et malgré les 15% d’augmentation pour arriver depuis 2021 à 10 000 étudiants acceptés en 2ème année de médecine.
10 000, c’est le nombre que l’on formait chaque année dans les années 70. Depuis, la population s’est accrue de 24% et le nombre de + de 65 ans est passé de 13 à 22% !
On perd chaque année 10 à 11% de médecins généralistes du fait des départs à la retraite. Pour remplacer 1 départ, il faut quasiment 2 installations, tant la composition et le mode de vie des médecins a changé. Comment arriver à inverser la vapeur si on ne recrute pas massivement, pour, au moins dans une dizaine d’années, revenir à une situation plus acceptable ?
François Bayrou a acquiescé. Le président n’a pas contredit nos propos.
Mais il s’est seulement engagé à venir dans le nord-Mayenne à son prochain voyage dans la région.
Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Elles ne peuvent de toutes façons se substituer à des mesures d’URGENCE que réclame la situation.
Nous l’avons dit au président : il appartient à l’Etat d’assurer la sécurité et l’accès aux soins de chaque citoyen.

Montargis : réunion publique du comité le 22 septembre

 » Le Comité de soutien du CHAM «  Notre hôpital, notre santé on y tient  » organise une réunion publique le jeudi 22 septembre à 18h30 à la Maison des Associations de Chalette (32, rue Claude Debussy) pour débattre sur l’amélioration de la couverture médicale dans le Gâtinais.et les réponses à apporter aux besoins en santé de la population. Cette rencontre se tiendra en présence de Sylvie Dubois, Vice-présidente de la Région Centre Val-de-Loire en charge de la santé et de la prévention.
Sylvie Dubois exposera les principales mesures votées par la Région en février 2022 relatives au  » Pacte régional pour répondre aux enjeux de santé publique « 
Face à l’inertie des élu-es depuis des décennie et l’élection il y a quelques mois d’un député d’extrême droite sur notre circonscription dont la seule proposition est d’agiter la préférence nationale y compris en matière d’accès aux soins, il est temps que les citoyennes et citoyens se mobilisent pour faire valoir un droit humain fondamental inscrit dans notre Constitution : celui de vivre en bonne santé de la naissance à la mort, d’être secouru, soigné, pris en charge quelque soit son origine, sa situation sociale, son lieu d’habitation ou de transit.
Nous mettrons en débat le Plan d’Urgence élaboré par la Coordination Nationale des Comités de Défense des  Hôpitaux et Maternités de Proximité ainsi que les solutions à trouver pour répondre, à court et moyen terme, au manque de médecins généralistes et spécialistes sur notre bassin de vie.
PRENONS NOTRE SANTÉ EN MAIN, AGISSONS POUR UN VÉRITABLE ACCÈS AUX SOINS, PARTOUT, POUR TOUTES ET TOUS  !!

Aubenas : initiative sur le thème des déserts médicaux

Le comité d’Aubenas (Ardèche) a organisé une initiative témoignage sur le thème des déserts médicaux en présence de Christophe Prudhomme ;

Plus de 100 personnes ont participé à cette initiative.

Après une introduction de C. Prudhomme, des témoignages ont relaté les difficultés de se soigner sur notre territoire en mettant en cause la responsabilité des gouvernements successifs dont celui d’Emmanuel Macron dans cette situation.

Des solutions ont été avancées dont celles de la Coordination Nationale qu’il faudra porter notamment à l’Assemblée Nationale lors du débat sur le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale.

Les participants sont convenus de se revoir pour organiser la riposte de la population.

aubenas.jpg