Les communiqués de 2008

9 février 2008 : Soutien au comité de BELLEY qui exige une réelle démocratie sanitaire
2 mars 2008 : Le directeur du CH de Clamecy retenu par les manifestants
26 mars 2008 : Clamecy – Défense de l’accès aux soins pour tous
31 mars 2008 : Clamecy – Chirurgie – Menace de fermeture imminente
20 mai 2008 : Défense des maternité -Appel national à manifester devant les BLUETS
22 mai 2008 : Bilan du rassemblement national du 20 mai devant les BLUETS

Communiqué du 22 avril 2016 : Démocratie ou démagogie ?

Si la loi de modernisation de notre système de santé s’est construite dans la plus grande opacité, notamment pour ce qui concerne la rédaction de son article 107 portant création des groupements hospitaliers de territoire, depuis son vote le 17
décembre dernier, des comités fleurissent à l’initiative du Ministère.
Pour la CN ces structures sanitaires de concertation bafouent la démocratie et contribuent à réduire le poids essentiel des
principaux intéressés, les usagers-citoyens, les élus locaux et les personnels de santé.

Rencontre – CREIL – 2009

Rencontre – SAINTE-FOY-LA-GRANDE – 2006

Rencontres de SAINTE-FOY-LA-GRANDE
les 8 et 9 avril 2006

Atelier 1 : « Démocratie sanitaire »

Atelier 2 : « Réseau ville -hôpital »

Atelier 3 : « La T2A ou tarification à l’activité »

Assemblée générale : « La communication de la coordination »

Rencontre PERTHUIS – 2007

CONFÉRENCE RÉGIONALE DE LA SANTÉ ET DE L’AUTONOMIE

CONFÉRENCE RÉGIONALE DE LA SANTÉ ET DE L’AUTONOMIE

 

Les missions de la CRSA (document « officiel », présentant cette instance comme le nec plus ultra de la démocratie sanitaire !!!)

« La CRSA est l’instance consultative privilégiée pour recueillir les besoins et les aspirations de tous en matière de santé, faire des propositions et donner des avis sur l’organisation du système régional de santé. Elle joue un rôle majeur dans l’accompagnement du changement sur les questions de santé au niveau régional.

Les missions prévues par la loi :

  • Elle formule des propositions sur l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de la politique régionale de santé.
  • Elle rend des avis qui sont publiés sur le site internet de l’agence régionale de santé sur le projet régional de santé, sur les demandes d’autorisation des établissements de santé, et sur tout sujet entrant dans son domaine de compétence.
  • Elle organise des débats publics sur les questions de santé de son choix, à l’image du débat public 2013, portant sur les inégalités sociales de santé.
  • Elle réalise un rapport évaluant les conditions dans lesquelles sont appliqués et respectés les droits des usagers, l’égalité d’accès aux services de santé et la qualité des prises en charge dans les domaines des établissements de santé et médico-sociaux.
  • Elle constitue des groupes de travail afin d’élaborer des recommandations sur des thèmes spécifiques pour lesquels elle souhaite que des solutions soient apportées, par exemple « la personne handicapée vieillissante » et « les 16-25 ans en situation de handicap ».

            Ce sont les ARS qui informent les associations agréées du renouvellement des candidatures.

Chaque ARS met à disposition un dossier d’inscription qu’il faut télécharger, compléter et retourner.

Il faut être attentif au délai qui est souvent très court entre la publication et la date limite de dépôt des candidatures.