St Affrique : le Conseil de Surveillance de l’hôpital acte la fermeture du Bloc Chirurgie, de la Maternité et des Urgences

Le comité assurera la conférence de presse à 14H ce jour devant la Mairie de St Affrique (et dans le respect des gestes de protection sanitaire).

Nous y donnerons les éléments concernant les instances hospitalières, et la décision d’approbation, par la majorité du Conseil de Surveillance de l’hôpital de St Affrique, de fermeture du Bloc Chirurgie, de la Maternité et des Urgences à, St Affrique.

A défaut de décisions de remise à niveau, ces fermetures auront lieu avant même l’apparition de l’hypothétique « hôpital médian », dans le cadre des mutualisations qui ont commencé.

Ce vote, entérine l’absence d’étude de la rénovation de l’hôpital de proximité à St Affrique. Millau a obtenu cette étude en préalable.

Si la population et les élus (des villages notamment) ne bouscule pas ce plan de l’Agence du ministère. La décision de fermeture d’ l’hôpital de proximité se mettra en œuvre.

Le dossier de presse

APPEL aux Val-de-marnais.es et pétition lancés par la coordination de vigilance du GHU

Il y a dix ans nous étions plus de 100 000 à signer la pétition contre la suppression de la chirurgie cardiaque à Mondor et depuis, LA COORDINATION n’a cessé de vous alerter sur la stratégie de sape de la Direction Générale de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de l’Agence Régionale de Santé (ARS) en Ile de France à l’encontre du GHU. Dernière en date, la volonté de transférer la greffe cardiaque à Paris, profitant de la pandémie de la COVID19. Quoiqu’en disent les protagonistes pour justifier cette stratégie, c’est pour nous le premier maillon d’une chaîne de décision qui vise toute la chirurgie cardiaque, et à terme une mise sous tutelle du GHU Henri Mondor par Paris.

L’appel

La pétition

Dole : infoflash n°11

Après le succès du rassemblement du 4 février devant l’hôpital de Dole, largement relayé par la Presse, la balle est dans le camp de l’ARS qui doit entendre les besoins de la population, de ses élus et des personnels soignants. Ils voulent le maintien de TOUTE la chirurgie à l’hôpital Pasteur et les moyens financiers nécessaires à son fonctionnement, à la formation et au recrutement de médecins et personnels revalorisés et en nombre suffisant.

CRETEIL – chirurgie cardiaque H MONDOR -Nouvelle offensive

Suite à la décision du Directeur Général de l’AP-HP de transférer le service de transplantation cardiaque du Groupement Hospitalier Universitaire Henri MONDOR à l’hôpital de La Pitié,la coordination de défense du CH Henri MONDOR a alerté les élus et la population, d’où des réactions :

Un communiqué de presse du président du département

Un courrier adressé par 7 parlementaires au ministre de la Santé 21

Une question écrite déposée par Madame Isabelle SANTIAGO, députée21