Coordination de Mondor : réunion sur la filière gériatrique le 20 septembre

Après la belle soirée à St Maurice, le 30 mai dernier pour évoquer la situation de la psychiatrie et pédopsychiatrie dans le Val-de-Marne, nous avions décidé de tenir la prochaine rencontre-débat consacrée à la FILIÈRE GÉRIATRIQUE, le 29 juin, à Ivry .
Mais au regard des résultats du second tour de la légisaltive, de la démission du DG de l’AP-HP et de son prochain remplacement début juillet, il nous faut reporter à la rentrée cette soirée où nous aurons à coeur d’explorer tant ce qui concerne l’activité en milieu hospitalier que dans le médico-social, après les révélations qui ont été rendues publiques dans le livre  » Les Fossoyeurs », et depuis les grèves des personnels comme les missions d’investigations au Sénat comme à l’Assemblée nationale.
Pour ce faire, nous proposons dès à présent de partager ce tract invitant à cette deuxième rencontre qui se tiendra le 20 septembre à l’Espace Robespierre à Ivry.
Mais celui-ci étant beaucoup tourné sur le milieu hospitalier, nous proposerons un nouveau à la rentrée plus axé sur le médico-social.
Enfin, nous comptons sur les nouveaux député.e.s comme sur les anciens renouvelés, pour attirer l’attention de l’ARS IDF et du nouveau directeur général de l’AP-HP sur la situation catastrophique de la chirurgie cardiaque, qui a fait l’objet de notre dernier communiqué .

Le Comité de Défense et de Soutien du Centre Hospitalier du Forez a organisé un débat avec les candidats à l’élection législative

Le Comité de Défense et de Soutien du Centre Hospitalier du Forez a organisé une réunion publique le lundi 6 juin 2022.
Comme annoncée dans nos communications, sur les 9 candidats invités se présentant aux élections législatives, sept ont participé.
Au dernier moment six présents : Me Marcuccili, candidate Parti des Travailleurs Indépendants et Ouvriers (PTIO) n’est pas venue.

Les candidats présents sur scène:
Mr Julien BOROWCZYK, candidat Horizons-Ensemble (Renaissance) – Mr Grégoire GRANGER, candidat Rassemblement National (RN) – Mme Marie-Paule OLIVE, candidate Nouvel Union Populaire Écologique et Sociale –  Mme Maylis PERROT, candidate Reconquête – Mr Yves PETIOT, candidat de la Lutte Ouvrière (LO) – Mr Jean-Pierre TAITE, candidat Les Républicains (LR)

forez20220606

L’introduction de la réunion publique

Le diaporama des dessins réalisés par le Dr Martin, support de l’opération cartes postales adressées à L’ARS 42 et 69 cet hiver, projeté simultanément lors de la soirée

Interrogés par cinq questionneurs également présents sur scène : les questions n’étaient pas connues par avance.
Mr François GRISARD, aide-soignant à domicile :
Question 1 Soutenir le maintien à domicile :  
Comptez vous renégocier l’avenant 43 de la branche d’aide et de soins à domicile avec les organismes syndicaux ? Pour qu’il y ait une meilleure équitabilité entre salarié(e)s, une augmentation plus conséquente des salaires et une meilleure attractivité de ces métiers si essentiels ?           
Mr Hervé PERRET, agent administratif hospitalier, représentant du syndicat CGT du CHF :
Question 2 : Actuellement, les négociations entre les organisations syndicales que nous représentons et la direction concernant la « déprécarisation » des personnels du CHF sont loin de répondre aux enjeux que cela représente (seulement 35 titularisations pour 2022, et donc beaucoup de personnels contractuels en attente de reconnaissance). La direction nous explique qu’on ne peut pas faire plus car nos finances ne le permettent pas selon eux.
Pourtant, nous convenons tous qu’il existe une forte attente dans ce domaine, mais face à ce manque de réponse, l’hémorragie se poursuit et nous constatons un renoncement (départ) de certains agents et un épuisement pour ceux qui restent et tiennent encore… pour combien de temps ?
Face à cela, quelles solutions proposez vous pour rendre nos métiers attractifs et permettre une réelle reconnaissance de leur engagement, de leurs diplômes et développer le recrutement de personnels qualifiés et protégés par leur statut ?
Mr Paul BOUILHOL, cadre supérieur de santé, représentant du syndicat Force Ouvrière du CHF –
Question 3
À l’heure d’un risque d’effondrement de l’hôpital public (ici et ailleurs) lié à un financement déloyale (Tarification à l’acte T2A, concurrence entre hôpitaux publics-privés…), une main d’œuvre extrêmement difficile à trouver, quelles mesures (1 ou 2) estimez-vous être mises en place à court et à moyen terme ?
Avec quel canal de financement?
Dr Thierry MARTIN, médecin généraliste –
Question 4
Le Dr Martin s’appuie sur des exemples pour aborder sa question et met en  exergue la question du Non soin
Quels sont les moyens que vous proposez de mettre en place pour faire pression sur l’Agence Régionale de Santé, au niveau local et national 
• pour faire reconnaître notre Territoire du Forez au centre du département, avec comme référent principal, le Centre Hospitalier du Forez
• pour défendre les Urgences SMUR 24h/24 7jours/7, sur Feurs et sur Montbrison
• pour déterminer un développement respectueux et équilibré des 2 sites, Feurs et Montbrison
• pour défendre le service public face aux structures privées
Dr Olivier NICOLAS, médecin généraliste, Président de la Communauté des Professionnels Territoriale de Santé Forez Est –
Question 5 DYNAMIQUE DE TERRITOIRE
• Dans le cadre de la relation VILLE – HÔPITAL, la médecine de ville se coordonne en communauté (CPTS Communauté Professionnelle Territoriale de Santé: 2 sur la 6ème circonscription) mais avec difficulté car nous subissons également le manque de médecin et d’autres professionnels (orthophonistes, kinésithérapeutes…)
• Quelles seront vos solutions pour apporter une implication des professionnels de santé dans la dynamique des Communautés de territoire?
QUESTIONS DU PUBLIC
Deux questions écrites du public devaient être retenues :
Question 1 : sur l’évolution de la coopération entre les établissements publics entre eux ( Groupement Hospitalier Territorial : G.H.T) et également entre établissements publics et privés ?
Etes vous prêts à défendre et maintenir l’hôpital public comme réponse prioritaire dans notre système de santé ?
Question 2 : Comment voyez vous l’évolution de la Sécurité Sociale, sa gestion démocratique, son financement, ses responsabilités ?
Quelle est la part laissée aux assurances complémentaires ?

Les autres questions seront reprises par le Comité pour être à l’écoute des usagers et voir quelles réponses apporter.
L’ordre des questions et des réponses ont été tirées au sort par souci d’équité : un modérateur a assuré le respect des échanges dans le temps imparti pour les réponses. Chaque candidat disposait de 2mn de temps de réponse.
Les 30 secondes de conclusion accordées à chacun des 6 candidats ont laissé place à des engagements.
Globalement les candidats sont unanimes pour maintenir et soutenir l’Hôpital Public.
Des propositions se sont dégagées : changer la gouvernance, remise en cause des ARS, supprimer la T2A, repenser le financement de l’Hôpital, revaloriser la profession de soignant, médecin, les salaires, pour attirer les futurs professionnels, sortir de la marchandisation de la santé.
Le Comité est satisfait d’avoir pu organiser ce type de rencontre, à la fois pour exposer les problèmes que rencontrent les soignants, médecins, la situation dramatique dans laquelle se trouve l’Hôpital Public et écouter les propositions des candidats s’ils sont élus : quelles implications, quelles mesures pour soutenir l’Hôpital Public, la reconnaissance du CHF sur le territoire du Forez, pour améliorer la prise en charge des patients.              Tout cela autour d’une même table, dans le respect des divergences.
La rencontre a été intégralement filmée.
Participants et public ont respecté les modalités de déroulement de la réunion dans le respect de l’écoute des questionneurs et des candidats.
Nous souhaitons que la ou le prochain député élu-e s’appuiera sur les constats et expertises des professionnels sur leurs besoins pour assurer l’accès aux soins et la prise en charge des usagers et construire ensemble des solutions pérennes pour le CHF.
Les professionnels doivent être entendus pour construire l’hôpital et le système de soins de demain.
Le Comité affiche sa volonté d’un travail commun constructif avec les différents acteurs de terrain, l’ensemble des élus.