Bulletin de la semaine

Ressources externes

Données Lettre

  • Semaines: 19
  • Dates: Du 6 au 12 mai 2024

Ne pas supprimer !

Édito : 

Nous tenons en premier lieu à affirmer notre totale solidarité aux militant.e.s convoqué.e.s cette semaine au commissariat de Quimper sous le régime de la garde à vue !!! nous nous élevons avec la plus grande fermeté contre la judiciarisation de l’action revendicative : le but de leurs actions est la défense de l’hôpital public, ce ne sont pas des délinquant.e.s, ce sont des citoyennes et des citoyens qui usent de leurs droits associatifs, syndicaux ou politiques.

Nous avons pris connaissance avec intérêt de la publication par le Conseil d’État de son rapport sur la-politique-de-perinatalite. La qualité de notre système de prise en charge des mères et des enfants régresse, la France est au 22 ème/34 rang européen.

La relation est établie entre la précarité sociale des mères et les complications des mères et des enfants ainsi qu’une disparité territoriale : l’Île de France et les DOM sont les plus touchés. Ce rapport insiste sur le fait que cette dégradation est concomitante d’un accroissement des moyens alloués, sans que cette évaluation soit faite en euros constants : n’y aurait il pas d’inflation ?

La conclusion est toute trouvée : c’est un manque d’organisation des soins ! Et donc il faut fermer les petites maternités publiques car la sécurité des femmes et des enfants y serait mal assurée. Dans le rapport rien ne permet d’étayer cette affirmation. En revanche dans un compte-rendu-commissionsdu Sénat sur ce sujet on apprend que la mortalité maternelle par hémorragie est multipliée par 2,3 dans les maternités où un anesthésiste n’est pas présent 24/24 , par 2 si un obstétricien n’est pas présent 24/24. Ce risque est 2,4 fois plus élevé dans les maternités de niveau 1 que dans celles de niveau 2 ou 3, et 3 fois plus élevé dans les maternités privées à but lucratif que dans les maternités publiques : ces chiffres datent de 2013 ! quand la Cour des Comptes a-t-elle proposée de fermer les maternités privées à but lucratif ? Ou encore le ministère ou l’ Académie de médecine ?

De plus les événements indésirables sont augmentés par la distance entre le lieu de résidence de la mère et la maternité de naissance et par un temps d’accès supérieur à 30 minutes pour le nouveau-né. Supprimer les maternités de proximité c’est augmenter ces distances et ces délais (thèse M Levaillant page 131)

Loin de nous la volonté de ne pas vouloir améliorer la sécurité des mères et des enfants dans toutes les maternités ! Mais ce rapport démontre que la précarité des mères est une cause importante des accidents de la naissance, or ces femmes sont celles qui ont le plus de difficulté à se déplacer. Éloigner les lieux de prise en charge ne peut qu’aggraver la situation déjà dégradée. C’est pourquoi nous continuerons de défendre les maternités de proximité et d’exiger des moyens humains stables et matériels suffisants pour ces établissements publics.

Jean-Luc LANDAS

à l’initiative de la Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics

pour en finir avec les restes à charge pour les malades

agir en signant et en faisant signer massivement

la pétition

pour toutes vos initiatives publiques :

la-pétition-papier

Sommaire :

L’écho des comités :

BAGNÈRES DE BIGORRE

130 personnes défilent le 6 mai  pour que la flamme des urgences ne s'éteigne pas

L'association de défense de l'hôpital de Bagnères de Bigorre " SAUVONS L'HÔPITAL B2B"a organisé un rassemblement symbolique en soirée avec défilé tous munis d'une flamme en référence à la flamme olympique devant venir à Bagnères. Notre flamme appelée : "la flamme des urgences ne s'éteindra pas" a eu son succès. 130 personnes de nuit munis de leur flambeau.

En effet, la direction de l'hôpital va fermer les urgences 12 jours au mois de mai et au mois de juin une vingtaine de jours supplémentaires.

La situation est gravissime alors que précédemment le préfet et l'ARS nous avait garanti le maintien des urgences de Bagnères. Nous demandons d'engager des moyens supplémentaires pour recruter des médecins pour combler les vides.

Prochaine action :   manifestation le 16 mai à 10 h devant l'hôpital, tous vêtus de blanc pour que les blouses blanches restent à Bagnères.

COMITÉS BRETONS

des militants convoqués sous le régime de la garde à vue :

non à la judiciarisation de l’action militante

Stop aux intimidations , plus que jamais défendons l’hôpital public

à l’appel des comités de Concarneau, Saint Malo, Guingamp, Ploërmel, Douarnenez, Landerneau et Pontivy

soyons nombreux le 14 mai dès 9h00 devant le commissariat de Quimper

communiqué.-de-presse

Tract-intersyndical

Les actions à venir des comités

LONGWY

adhérent.e.s de Santé Pays-Haut, vous êtes invité.e.s

à une rencontre avec les membres du bureau

Mercredi 22 mai à 18h30

à la MJC Foyer Culturel Gérard Philippe, 3 rue Rougeleck à Saulnes.

Nous échangerons sur les projets de l'association, en cours et à venir, sur les points et questions que vous voulez soulever concernant la santé sur notre territoire, sur des propositions que vous auriez à faire,...

Toute personne intéressée qui souhaiterait vous accompagner sera la bienvenue, adhérente ou pas.

LUÇON

pour célébrer le 3 ème anniversaire de la mobilisation hebdomadaire pour l’hôpital public de Luçon, ne pas manquer le festival des cannes avec remise des escarres et des palmes d’or

avec la participation du théâtre de l’opprimé-e qui interprétera les saynètes suivantes :

l’AVC, la rage de dent, à la recherche d’un médecin traitant, d’un RDV pour une densitométrie, le renouvellement d’une ordonnance en ophtalmologie

un-festival-des-cannes-le-25-mai

MARMANDE

Accès aux soins : faire face ensemble aux urgences sans attendre !

Le comité appelle à la mobilisation le 14 juin à 18h00 devant l’hôpital

lele tract

Autres infos locales :

ORLÉANS

Les patients bloqués aux urgences faute de place d’hospitalisation : le personnel des urgences exerce son droit de retrait

l'article

Dossiers :

MATERNITÉS

RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES

la-politique-de-perinatalite

les réflexions du chef de service de la maternité Port Royal de Paris au journal de France Info ( à partir de 1h17 )

l'interview

interview de Michèle Leflon 3 ème à 5 ème minutes

Présidente de la Coordination Nationale

le-magazine-de-la-sante/5931837-emission-du-mardi-7-mai-

l’analyse de France Culture

la-question-du-jour

avec Hugo Pilkington géographe de la santé,

professeur à l’université Paris 8 Vincennes St Denis

Culture et santé :

Durant la Seconde Guerre mondiale, une approche psychiatrique d'un genre nouveau voit le jour en Lozère. Un groupe de médecins, de penseurs et d'artistes fuyant le fascisme élabore une nouvelle manière d'aborder la folie et d'accompagner les patients dits "aliénés".

Un hôpital en résistance

Sous l'Occupation, les hôpitaux psychiatriques sont dans un état humanitaire désastreux. Les patients souffrent de faim, de froid et de la pénurie de médicaments. À Saint-Alban-sur-Limagnole, en Lozère, un groupe de médecins, de penseurs et d'artistes convergent vers un même hôpital, fuyant le fascisme sous toutes ses formes. Ensemble, ils élaborent une nouvelle manière d'aborder la folie et les soins à lui apporter, et posent les fondements théoriques et pratiques de la psychothérapie institutionnelle. "Le fait d'être isolé a vraiment contribué à l'émergence de ce mouvement", observe l'historienne Camille Robcis.

Humaniser le soin psychique

l'émission

de France Culture


« Toutes les infos sur le site de la Coordination Nationale »

Ce message n'est pas un spam, mais une information militante

Pour vous désabonner, envoyer un mail à 

cda12550@coordination-defense-sante.org

COORDINATION NATIONALE des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité

(Fondée à Saint Affrique en avril 2004)

Siège social : 1 rue Jean Moulin 70200 LURE

Adresse postale : Chez JL Landas - 26 rue Gambetta - Avenue Mich - 44000 Nantes

SIREN : 503 711 988 - SIRET : 503 711 988 00025

Association agréée - Arrêté du 06/06/2018 - N2017RN0146

Site : http://coordination-defense-sante.org/ Facebook https://www.facebook.com/Coordinationdefensesante

Contact :cda12550@coordination-defense-sante.org

Présidente : Michèle LEFLON michele.leflon@orange.fr

Adresse : 34 Rue de la Porte de Bourgogne - 08000 Charleville-Mézières - Tél 06 08 93 84 93

Secrétaire : Rosine LEVERRIER boudchoum@wanadoo.fr

Adresse : 5 Rue Barbey d'Aurévilly - 14500 VIRE - Tél 02 31 67 07 54 - 06 41 29 08 02

Trésorier : Jean-Luc LANDAS jeanluc.landas@sfr.fr

Adresse : 26 rue Gambetta - Avenue Mich - 44000 Nantes - Tél : 07 50 45 06 87

Ressources internes

@ Lettres précédentes