Saint Affrique le 14 novembre

Un rassemblement devant l’Hôpital de Saint-Affrique; « Demain l’Hôpital bord de route, hôpital peau de chagrin  » qui a réuni près de 70 personnes à l’Appel du MANIFESTE à midi.

A 17h les membres du Manifeste  étaient à l’initiative du collectif de Millau devant la sous-préfecture, puis un défilé en fanfare autour du Mandarous, près de 500 personnes.

Bulletin semaine 46

Edito

14 novembre : beau succès de la convergence                                                                                 Le bulletin en pdf

Une mobilisation impressionnante, de la manifestation de Paris aux actions menées un peu partout en régions : personnels, médecins, usagers, élus, il y a eu des milliers de personnes dans les rues en cette journée nationale d'action.

Le Président de la République dit avoir entendu les manifestants et annonce des propositions fortes le 20 novembre. A quoi pouvons-nous nous attendre alors que le Premier Ministre n'a pas daigné recevoir une délégation des organisateurs de cette journée nationale d'action ?

Ce même jeudi, le Sénat a imposé un véritable camouflet au gouvernement en votant massivement contre le titre III du PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité Sociale) mettant ainsi fin à la première lecture de cette assemblée.

Pour la Coordination Nationale, cette journée est une étape importante mais les mobilisations ne doivent pas se relâcher : ll faut continuer le travail de terrain, convaincre de la nécessité du « tous ensemble », seul moyen de faire bouger les lignes.

Quimper

Manosque

200 personnes pour l'"agonie de la santé"

Plus d'infos

Tours

La manifestation du 14 novembre à Tours, contre le PLFSS et la réduction de l'ONDAM, partira à 15h de la place Jean Jaurès
et sera suivie d'un goûter sur cette même place.

Le tract d'appel

Poitiers

Paris

De Mayenne, ils étaient venus en car

Mayenne

De Mayenne, ils étaient venus en car

Sarlat

Ruffec

Café de la colère

Plus d'infos

Ardennes

150 personnes de l'hôpital Belair à l'ARS où une délégation a été reçue

Morlaix

Rodez

Une centaine de personnes

L'article de La dépêche

Aurillac

Une centaine de personnes

L'article de La Montagne

Nantes

500 personnes

Plus d'infos

Feurs

Plus de 300 personnes mobilisées

L'article du progrès

Clermont Ferrand

1900 personnes

L'article de la Montagne

Le Blanc

Pique-nique partagé à 12h30 à la maison amicale en soutien à la mobilisation nationale

Vichy

Une importante délégation de l'hôpital participait à la manifestation parisienne

L'article de La Montagne

Cherbourg

400 personnes dans la cour de l'hôpital

L'article de France Bleu

Dole

200 manifestants devant l'hôpital spécialisé

L'article du Progrès

Avignon

Forte mobilisation

L'article de France bleu

Ajout carte de l’écho des comités

Conclusion

 

LES
SOUTIENS A LA JOURNEE DU 14 NOVEMBRE

Un soutien de syndicalistes européens à la manifestation
du 14 novembre

La lettre

Le
soutien de la LDH au 14 novembre

Les  infos

FSU
: Urgence à donner les moyens à la santé !
Soutien aux actions du 14 Novembre

Le  communiqué

AUTRES

Le vice-président de l'intersyndicale Action Praticiens Hôpital
estime que les pistes envisagées par le gouvernement pour
l'hôpital relèvent d'une vision à court terme

L'hôpital serait-il le grand malade du service public ? Dans quatre jours, une manifestation des personnels soignants va réclamer un  plan d'urgence pour sauver l'hôpital public, où une grève des services d'urgence perdure depuis mars.

L’article

Des urgentistes interpellent : "laisserez-vous mourir l'hôpital public?"

Treize médecins urgentistes interpellent les citoyens et les pouvoirs publics, dans une longue tribune publiée dans le Journal du dimanche, quatre jours avant la manifestation nationale pour un « plan d'urgence pour l'hôpital public ».

L’article

Manque de moyens dans les hôpitaux :
les personnels ont peur des conséquences pour les patients cet hiver

L’article

Autres
infos des comités:

NORD DEUX SEVRES

Le comité du Nord Deux Sèvres interpelle les
parlementaires sur le Vote du PLFSS 2020

La lettre

DOUARNENEZ

Communiqué commun du comité des usagers et de la CGT de l’hôpital

Le Comité des Usagers et la Section CGT de l'Hôpital de Douarnenez ont appris les projets d'installation à Douarnenez
d'une maison médicale de garde, avec l'existence de deux projets, l'un présenté par SOS-Médecins, l'autre par un groupe de médecins libéraux. Certes, la création d'une telle structure peut permettre d'assurer dans de meilleures conditions la permanence des soins et de limiter le recours au service des urgences.

Le communiqué

NANTES

Débat
le 19 novembre : « et si la Sécu
disparaissait »

Les infos

ALES - 30


Le tract

NICE – 06

Complément d’enquête se déplace à Nice

https://www.france.tv/france-2/complement-d-enquete/1084997-danger-a-l-hopital-quand-les-medecins-balancent.html

Autres infos locales :

LE HAVRE

Une première au Havre : médecins et personnels unis dans un collectif pour défendre l’hôpital

L’article

ALENCON

Comme le Département de l'Orne, la Ville d'Alençon embauche des médecins

L’article

TOULOUSE

Crise au CHU de Toulouse : à l'Hôpital des enfants tous les chefs de service démissionnent

L’article

Fin de la grève à l'hôpital J. Ducuing de Toulouse, mais des urgentistes démissionnent

L’article

LILLEBONNE

À l'hôpital de Lillebonne (76), pas de SMUR pendant plusieurs jours

L’article

SAINT-ETIENNE

La Psychiatrie est à nouveau en grève

La psychiatrie à Saint-Étienne n'en finit plus de perdre la tête. Une nouvelle grève est annoncée

L’article

AUXERRE – 89

500 personnes pour défendre l’hôpital le samedi 9 novembre

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/yonne/auxerre/auxerre-plus-500-personnes-rassemblees-soutenir-hopital-1747499.html? 

GUERET

Les médecins du CH de Guéret réagissent à une proposition de médiation

L’article de La Montagne

Culture et santé :

https://www.20minutes.fr/sante/2651611-20191114-video-crise-hopital-si-tous-soignants-grave?

Communiqué : Le jeudi blanc est devenu un jeudi noir pour le gouvernement !

Une formidable manifestation parisienne, de multiples manifestations devant les hôpitaux, les ARS, tous les corps de métiers des hôpitaux représentés, des membres des comités de défense, des « gilets jaunes », de simples usagers : la Coordination Nationale n’en finit pas de recenser les informations transmises par ses comités !

Le gouvernement reste méprisant et le Premier Ministre n’a pas daigné recevoir une délégation, mais la force du mouvement les a obligés à entendre. En déplacement à Epernay, le Président de la République, sourd depuis des mois aux demandes des personnels et des usagers, a cependant modifié son discours et annoncé que des mesures seront proposées à l’issue du conseil des ministres de mercredi prochain.

Ce même jeudi, le Sénat a imposé un véritable camouflet au gouvernement en votant massivement contre le titre III du PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité Sociale) mettant ainsi fin à la première lecture de cette assemblée.

La population, qui soutient massivement le mouvement, et les hospitaliers, lassés des contre-vérités et de l’hypocrisie de la communication officielle, ne se satisferont pas de faux-semblants, de propositions en trompe-l’œil, de mesurettes ou de la langue de bois.

Il faut des réouvertures de lits, des créations massives de postes et une meilleure répartition des personnels de santé, une revalorisation des salaires et donc une augmentation à 5 % de l’ONDAM.

La Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et maternités de proximité appelle à continuer la mobilisation, partout, dans l’unité la plus large et le respect des prérogatives des autres composantes du mouvement en favorisant les convergences, en participant aux initiatives décidées localement ou nationalement, comme celle du 30 novembre.

La situation catastrophique des hôpitaux, des EHPAD, est le reflet du manque de ressources de la Sécurité Sociale, spoliée par le gouvernement qui a remis en cause la compensation des exonérations de cotisations alors même qu’il les multiplie. C’est en fait l’avenir de notre Sécurité Sociale, ses principes de solidarité, qui sont menacés par ce gouvernement, comme en témoignent aussi les projets de réforme des retraites. C’est pourquoi la Coordination appelle à la convergence des luttes dans le grand mouvement qui s’annonce à partir du 5 décembre : retraites, santé, Sécurité Sociale même combat !

Le communiqué en pdf

Ruffec le 14 novembre

Participation:
-> de l’ordre de 200 personnes sont passées au cours des 4h
-> environ 150 personnes présentes à 15h pour le point fort
-> forte participation du personnel de l’hôpital qui a aussi travaillé toute la journée avec le panneau ci-joint sur la photo pour celles et ceux qui assuraient le service.
-> présence d’élus locaux
-> présence des 2 organisations syndicales de l’hôpital (CGT et CFDT), de l’UL CGT du Ruffecois et d’une bonne délégation départementale représentant plusieurs autres hôpitaux charentais

Une motion a été remise au maire de Ruffec qui a accepté d’être l’intermédiaire pour les différents destinataires

Grand succès des manifestations du 14 novembre

Le jeudi blanc est devenu un jeudi noir pour le gouvernement !

Une formidable manifestation parisienne, de multiples manifestations devant les hôpitaux, les ARS, tous les corps de métiers des hôpitaux représentés, des membres des comités de défense, des « gilets jaunes », de simples usagers : la Coordination Nationale n’en finit pas de recenser les informations transmises par ses comités !

Quimper

Manosque

200 personnes pour l'"agonie de la santé"

Plus d'infos

Tours

La manifestation du 14 novembre à Tours, contre le PLFSS et la réduction de l'ONDAM, partira à 15h de la place Jean Jaurès
et sera suivie d'un goûter sur cette même place.

Le tract d'appel

Poitiers

Paris

De Mayenne, ils étaient venus en car

Mayenne

De Mayenne, ils étaient venus en car

Sarlat

Ruffec

Café de la colère

Plus d'infos

Ardennes

150 personnes de l'hôpital Belair à l'ARS où une délégation a été reçue

Morlaix

Rodez

Une centaine de personnes

L'article de La dépêche

Aurillac

Une centaine de personnes

L'article de La Montagne

Nantes

500 personnes

Plus d'infos

Clermont Ferrand

1900 personnes

L'article de la Montagne

Le Blanc

Pique-nique partagé à 12h30 à la maison amicale en soutien à la mobilisation nationale

Vichy

Une importante délégation de l'hôpital participait à la manifestation parisienne

L'article de La Montagne

Cherbourg

400 personnes dans la cour de l'hôpital

L'article de France Bleu

Dole

200 manifestants devant l'hôpital spécialisé

L'article du Progrès

Avignon

Forte mobilisation

L'article de France bleu

Saint-Affrique

Ajout carte de l’écho des comités

Conclusion

Marmande le 14 novembre

Le collectif des usagers de l’hôpital s’est réuni devant l’hôpital ce jour d’action nationale des personnels de santé
230 signatures supplémentaires en soutien aux revendications des urgentistes (6 médecins Urgentistes 2 infirmières deux agents d’accueil une secrétaire une aide soignante, un ambulancier par période de 12 h , un poste de brancardier … )
pour le reste l’hôpital besoin de 6 infirmières de jour et 8 de nuits et 10 aides soignantes ainsi une dizaine de médecins toutes disciplines confondues!
Total 5200 pétitions et 30 délibérations de conseils municipaux sont collectés à ce jour
Le collectif poursuit son action et invite à la mobilisation pour faire entendre le message auprès du gouvernement
L’annulation de la taxe sur les salaires permettrait de répondre aux besoins des hôpitaux ..

Tours : dying spectaculaire le 14 novembre

« Une militante du collectif santé a donné son expérience de l’hôpital en saluant le dévouement du personnel malgré les conditions de travail dont elle a constaté qu’elles se dégradaient au fil des années ; elle a dénoncé aussi les conséquences de l ‘ambulatoire qui augmente l’angoisse des patients et reporte sur les familles la surveillance des malades. Un dying spectaculaire a matérialisé les conséquences de la dégradation des conditions de travail et de soins « qui nous tuent ».

La manifestation s’est terminée par un goûter sur la place Jean-Jaurès pour continuer à échanger avec la population. »