Actualités

Saint Claude : Courrier de la sénatrice du Jura au Président de la République

Monsieur Le Président,

Au printemps 2018, à Saint Claude, le Haut Jura devenait orphelin de sa maternité. Le centre hospitalier Louis Jaillon de Saint Claude perdra également dans la foulée son service de chirurgie suivie d’hospitalisation.

Si je partage tout à fait la  nécessité de réorganisation de notre offre de soins à une échelle globale, je ne peux me résoudre à ce qu’elle se fasse systématiquement selon une logique de recentralisation de services dans les zones les plus urbaines. Au détriment des territoires qui se meurent.

Le courrier

 

Comités d’ile de France : réunion du 11 mai

Le samedi 11 mai, une douzaine de comités de défense des hôpitaux et structures de santé, le collectif Notre Santé en Danger, des syndicalistes de Sud Santé AP-HP, de la CGT santé, de l’Union syndicale de la psychiatrie tenaient une réunion à la Bourse du travail.
Ils ont échangé sur la situation en Ile de France, la grève dans de très nombreux services d’’urgences, la fermeture annoncée de plus de 1000 lits de gériatrie à l’AP-HP, les restructurations en cours sur l’Ile de France.

Les présents ont décidé de travailler ensemble pour alerter la population sur la situation à l’hôpital public et dans la santé en Ile de France et sur les conséquences de la loi ma santé 2022 .
Ils ont rédigé un communiqué de soutien aux urgentistes.
Ils ont pris la décision de participer à la journée nationale d’action décentralisée du 15 juin 19 de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité.

Ils tiendront une conférence de presse le mardi 11 juin.

Une prochaine réunion est prévue le samedi 1 juin de 10H00 à 12H30 à la Bourse du travail à République à Paris

Communiqué de soutien à Bernard COADOU

SOUTIEN A BERNARD COADOU

Notre ami Bernard COADOU, médecin solidaire et engagé mène une campagne juste, digne et valeureuse contre l’Ordre des médecins, contre la cotisation obligatoire et contre ce que représente cette entité créée en des temps sombres (fin 1940) et malheureusement reconduite sous une forme proche par De Gaulle en 1945.
Ce n’est pas l’Ordre qui fait le médecin, c’est sa formation, son empathie et ses capacités.
Avec Bernard COADOU nous rejetons cette sorte de syndicalisme corporatiste obligatoire.
Nous dénonçons la décision de Justice qui contre toute attente justifie ce corporatisme monolithique d’un autre âge.

Nous contestons aussi l’Ordre pour son incapacité notoire à résoudre ce qu’il devrait avant tout réussir : garantir la présence de professionnels de santé, dans tous les hôpitaux et dans tous les territoires. S’il devait faire la preuve de son utilité il lui faudrait préférer l’intérêt général aux intérêts particuliers en contribuant, par exemple, à remettre en cause la délétère liberté d’installation qui prive nombre de nos concitoyens des personnels qualifiés de proximité auxquels ils ont droit.

La Coordination nationale, Notre Santé en Danger et la Convergence Nationale des comités de défense des services publics apportent leur amical soutien à Bernard, médecin retraité et symbole d’un fort engagement solidaire et d’une belle détermination politique

PS : pour celles et ceux qui veulent l’aider, un petit geste financier de solidarité peut être effectué : faire les chèques SVP au nom de Annie CARRARETTO (Présidente de son comité de soutien) et les faire parvenir à l’adresse : 1 Impasse des Limonadiers, 33130  Bègles.

 

Lure le 19/05/2019

Le Communiqué

Bulletin semaine 20

Pithiviers, Bordeaux, Brest, Nantes, Dieppe … après Paris, la grève des personnels des urgences s’étend en province. Les personnels n’en peuvent plus, en particulier de « parquer » des malades sur des brancards, faute de lits, mais 100 000 lits ont fermé en 20 ans ! Avec Notre Santé en Danger, nos comités d’Ile de France ont lancé un appel au soutien de ces personnels.

Les urgences, les maternités, les hôpitaux publics plus globalement, sont maltraités et le projet de loi Buzyn attaque la proximité, condition de la sécurité : nos comités s’adressent aux sénatrices et sénateurs avant le débat dans leur assemblée.

Pour la renaissance des maternités fermées, pour des hôpitaux de proximité avec médecine, chirurgie, maternité et urgences, des actions se préparent pour faire du 15 juin une journée de mobilisation pour l’accès aux soins de toutes et tous, partout !

Préparation de la journée d’action du 15 juin

 

CREIL

Rassemblement devant l’hôpital et Cortège jusqu’au Champ de  Mars pour Pique-Nique Géant.

BERNAY

Grand pique nique

THANN

Pique nique et chaîne humaine

Le bulletin

Urgences : grèves et mobilisations continuent

France : Grèves aux urgences : les raisons du malaise des soignants dans les hôpitaux de France – France Bleu – 16 05 19

Angers : La grève ne mollit pas aux urgences du CHU –  France 3 Pays de la Loire – 17 05 19

Paris : Action spectaculaire du personnel des Urgences de l’AP-HP – Article de FranceTVInfo – 19 05 19

Mulhouse : le personnel symboliquement terrassé ! L’article de l’Alsace du 19 mai 2019

Morlaix : grève reconductible et illimitée à partir du mardi 23 mai. Le tract syndical

La journée d’action du 15 juin se prépare !

CREIL
Rassemblement devant l’hôpital et Cortège jusqu’au Champ de Mars pour Pique-Nique Géant.

BERNAY
Grand pique nique

THANN
Pique nique et chaîne humaine

SARLAT
Ramdam sarladais, déguisements, déambulation dans la ville, distribution de tracts, signature du manifeste

Bernay : défilé des servantes écarlates le 18 mai

Action-défilé des servantes écarlates ce samedi 18 mai matin à l’occasion du marché hebdomadaire de BERNAY, pour continuer à dénoncer le sacrifice des services hospitaliers, en l’occurrence la fermeture de la maternité, mais aussi des services publics en général, et au cours duquel il a été déclamé publiquement certains courriers de l’association qui ont été adressés notamment à Madame la Ministre de la santé, suite à sa visite à BERNAY et à la fermeture de la maternité.

Le tract distribué

L’article de France 3 du 18 mai

Créteil : Unanimité contre les fermetures de lits SLD, à Limeil !

La COORDINATION a tenu à Limeil-Brévannes son deuxième débat sur les fermetures de lits de Soins de Longue Durée (SLD) à l’Hôpital E.Roux et des centaines d’autres à l’AP-HP.

 La centaine de participants, ce 14 mai, ont toutes et tous refusé ces fermetures à E.Roux, C.Foix, P.Brousse, … ordonnées par le Directeur Général de l’AP-HP sans aucun projet médical, comme nous l’ont confirmé les médecins, sans aucun donneur d’ordre d’une structure de substitution, sans aucune projection dans les décennies à venir alors que la population âgée concernée risque de doubler.

Le communiqué

Ile de France : communiqué des comités de la Coordination Nationale et de NSED

Communiqué de soutien aux personnels des urgences

Depuis plusieurs semaines, les services d’Urgence sont en grève dans de nombreux hôpitaux de la Région parisienne et en France pour dénoncer les conditions de travail des soignants et alerter sur la situation de crise que connaissent ces services : manque de personnels, manque de moyens, nombre de passages augmentant sans cesse, manque de lits pour hospitaliser les patients, dysfonctionnements quotidiens, conséquences des politiques de santé menées s’inscrivant avant tout dans la réduction des dépenses publiques.

Réunis le samedi 11 mai à Paris, les comités de défense des hôpitaux et structures de santé de la région Ile de France, la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités, Notre Santé en Danger Ile de France, apportent leur soutien plein et entier aux personnels des Urgences.
Ils exigent :
– La création des postes nécessaires au bon fonctionnement de ces services
– La revalorisation des emplois hospitaliers-
– Un financement à la hauteur des besoins, tant en personnels qu’en matériel, équipement et aménagement des locaux
– L’arrêt des fermetures de lits et restructurations
– L’ouverture de négociations au niveau national

Ils dénoncent la loi santé 2022 actuellement en discussion au Sénat en ce qu’elle poursuit et accélère les politiques délétères menées antérieurement, menace l’hôpital public en favorisant le développement du secteur privé.
Ils appellent les usagères usagers citoyennes et citoyens à signer la pétition initiée par les personnels des urgences.

Le communiqué