Actualités

Bulletin Semaines 02-2022

Ressources externes

Données Lettre

Ne pas supprimer !

Édito (ou point fort de la semaine) : 

OUF ! IL S’EN EST FALLU DE PEU

Début octobre 2020 le laboratoire pharmaceutique Merck présente par voie de presse les données prometteuses d’un essai clinique de phase 2/3 sur le molnupiravir, aussi appelé MK-4482 ou Lagevrio. D’après cette présentation cet antiviral délivré par voie orale divisait par deux les risques d’hospitalisation encourus par les personnes atteintes du COVID.

« Selon une étude scientifique menée par des chercheurs de l’Institut des sciences biomédicales de l’Université de Géorgie (Etats-Unis) publiée le 3 décembre dans la revue Nature Microbiology il aurait montré une efficacité redoutable, en bloquant la transmission du virus en 24 à 36 heures. »

Merck en lance aussitôt la production.

Le 25 octobre l’Agence Européenne du Médicament engage une procédure accélérée d’évaluation. Le 19 novembre elle émet un avis favorable à l’utilisation de ce médicament « en cas d’urgence ». Il est dès lors possible de le prescrire alors que l’autorisation de mise sur le marché n’a pas encore été délivrée.

L’essai clinique ayant entre temps été étendu à 1 400 patients il apparaît que la réduction du risque d’hospitalisation se limiterait à 30 %. Le 10 décembre 2021 la Haute Autorité de santé donne un avis défavorable à l’utilisation de ce médicament.

Déjà, début 2021 une étude publiée dans The journal of infectious deseases révélait que le composé actif du molnupiravir pouvait « s’incorporer à l’ADN du patient et provoquer des mutations entraînant la croissance de cellules cancéreuses ou des malformations congénitales ». Il s’avère également que « la société pharmaceutique Pharmasset, qui a commercialisé cette molécule l’a abandonnée en 2003 après avoir découvert son caractère mutagène ».

Pourtant, « le 25 novembre dernier, après avoir commandé 500 000 doses pour un montant de 35 millions d’euros, Olivier VERAN, ministre de la Santé, s’’était réjoui que la France soit le premier pays européen à faire bénéficier ses citoyens du molnupiravir ».

Le 25 décembre la presse nationale annonçait « que la précommande avait été annulée et que cela ne nous avait rien coûté ».

Roland Vachon

Sommaire :

 

L’écho des comités :

Dole

Le comité de défense des hôpitaux publics de Dole organise une action de signatures de cartes postales destinées au Président de la République sur le marché de DOLE


à partir de 10H 
SAMEDI 15 JANVIER 2022


Ces cartes postales seront accompagnées d’une lettre rappelant 

la motion du Conseil de surveillance de l’hôpital,

le vœu du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté 

et les délibérations de 91 communes,

qui unanimement réclament le maintien de la chirurgie conventionnelle à Dole.



NICE

Le comité Santé Publique 06 participe à l’action du 15 janvier 2022



Rassemblements de 12 h à 14 h sur les parvis des hôpitaux et de EHPAD des Alpes maritimes

et à 14h à NICE devant l’ARS



L’appel du comité



CRETEIL

Les Voeux du comité : Faire du premier semestre 2022, un semestre d’action et de débats,
avec les personnels et la population, dans tout le département.


Le communiqué du comité



Luçon

 

Nouveau rassemblement devant l’hôpital le vendredi 14 janvier à 14 h

pour exiger: 
Le maintien des services des Urgences et du SMUR 24h/24 et 7j/7 sur le site de Luçon dans des conditions optimum et de façon pérenne.
- La poursuite et le développement des services existants.
- La mise en place de nouveaux services. 

RAMBOUILLET

Le comité réagit à l’annonce du projet de construction d’un nouvel hôpital



Le communiqué

VIRE

Campagne de signatures de cartes postales destinées au Président de la République sur le marché de VIRE le vendredi 14 janvier.

 

L’article



DOURDAN

Le comité de DOURDAN aux côtés du comité de défense des hôpitaux du nord-Essonne à Évry pour le dépôt d’une pétition au préfet de l'Essonne.



La vidéo



Autres infos locales :



TOULOUSE


Grève générale illimitée à l’hôpital des enfants pour dénoncer contre la mise en danger des patients et un niveau de souffrance au travail jamais atteint auparavant.



L’article



SAINT-MAURICE (94)

La direction a annoncé la fermeture d’une unité de patients entrants à partir de la semaine prochaine. 22 lits sont supprimés et les 13 soignants réaffectés

L’article


Dossier :

Minute de silence pour l’hôpital public

Partout en France les hospitaliers observent une minute de silence aux portes de leurs lieux de travail pour exprimer leur malaise et revendiquer « UN HOPITAL PUBLIC POUR TOUS »

 

L’article de France3

 

Exemple à CAEN avec le soutien des usagers


L’article de francebleu


A La Pitié Salpêtrière – APHP PARIS

La vidéo


A SAINT-DENIS (93)

 

La vidéo



Action du 11 Janvier 2022

Aperçu non exhaustif de la participation des comités

 

Le diaporama



Le Parti de Gauche du Val-de-Marne apporte son soutien total à l’action des personnels 
médicaux et de santé qui se mobilisent pour la sauvegarde des hôpitaux publics.

 

Le communiqué


Dossier :



EHPAD

Conditions de travail et de prise en charge des résidents.


Le ressenti et les suggestions de la parente d’un résident



PSYCHIATRIE

Réflexion sur les carences de la loi et de la politique de santé sur la contention et l’isolement 



L’article



Culture et santé :

 

Pass sanitaire, quelle démocratie en Pandémie ?

Une vidéo qui alimente la réflexion de façon saine et documentée

 

https://www.youtube.com/watch?v=Z_c9dcjC85k

 

 

 


Ce message n'est pas un spam, mais une information militante
Pour vous désabonner, envoyer un mail à 
cda12550@coordination-defense-sante.org

 

Pavé mis à jour le 2 Mai 2019

Images + infos semaine + pdf

  • Semaines: 02
  • Dates: du 10 au 16 janvier 2022

Ressources internes

@ Lettres précédentes
@ Lettres 2020
@ Lettres 2019