Actualités

Bulletin Semaines 25-2022

Ressources externes

Données Lettre

Ne pas supprimer !

Édito (ou point fort de la semaine) : 

La nouvelle ministre de la santé et de la prévention est en sursis ! Il y a pourtant urgence pour les urgences ! Mais pas seulement : la directrice de l’ARS d’Ile de France se prépare à un été tendu notamment dans les maternités. Si c’est elle qui le dit ! Devant la gravité de la situation en psychiatrie, les psychiatres lancent un appel à l’action le 28 juin. En fait, c’est tout l’hôpital, tout le système de santé français qui part en guenilles.

Il faut d’urgence redonner espoir aux soignants, pour qu’ils n’abandonnent pas leur métiers, pour qu’ils donnent envie aux jeunes de les rejoindre. Cela veut dire des annonces concrètes de revalorisation salariale, de créations de postes, de titularisation des contractuel.le.s, de développement des formations et fondamentalement un changement de paradigme : les soignants ne sont pas là pour être rentables, mais pour soigner.

Le Président de la République a décidé de temporiser avec une « mission flash », mais il y a des urgences qui n’attendent pas ! Il ne s’agit plus de « réorganiser », les soignants n’en peuvent plus de ces réorganisations qui ne font qu’aggraver la crise, opposer un peu plus l’hôpital et la « ville », mais d’accepter que les dépenses d’assurance maladie augmentent avec le vieillissement de la population, les progrès médicaux ...et que ces besoins doivent être satisfaits. Et d’ailleurs, n’y-a-t-il pas des économies à faire aussi sur les profits des laboratoires pharmaceutiques ou sur les savants montages financiers de l’hospitalisation privée ? Le service public serait une économie, sauf à vouloir ne soigner que ceux qui en ont les moyens !

E. Macron temporise, mais usagers et soignants se mobilisent de plus en plus : après Oloron Sainte Marie, on a vu plus de 2000 personnes dans les rues de Langres, une ville de moins de 10 000 habitants. Vendredi après vendredi, les mobilisations se renouvellent, à Luçon, à Marmande, à Draguignan. A Novillars, l’hôpital psychiatrique du Doubs, les personnels ont envahi le conseil de surveillance pour alerter sur la situation, une décision de fermeture de lits faisant déborder le vase.

Exiger des politiques publiques qui répondent aux enjeux de ce siècle, pour la santé mais aussi dans tous les domaines, tel est le sens de l’appel que prépare la Coordination Nationale avec Convergence Services publics et Convergence Rail pour mettre au cœur du débat public et des mobilisations sociales et citoyennes le service public dans une campagne rythmée par de multiples actions et mobilisations avec un point d’orgues d’ores et déjà programmé lors d’un grand rassemblement pour les services publics les 12, 13 et 14 mai 2023 à Lure en Haute- Saône.

Michèle LEFLON.

Sommaire :

L’écho des comités :

 

CRETEIL - 94

Rencontre débat consacrée à la filière gériatrique le 20 septembre

Après la belle soirée à St Maurice, le 30 mai dernier pour évoquer la situation de la psychiatrie et pédopsychiatrie dans le Val-de-Marne, nous avions décidé de tenir la prochaine rencontre-débat consacrée à la FILIÈRE GÉRIATRIQUE, le 29 juin, à Ivry .

Mais au regard des résultats du second tour de la législative, de la démission du DG de l’AP-HP et de son prochain remplacement début juillet, il nous faut reporter à la rentrée cette soirée

Plus d’infos

Le tract

 

TOURS - 37

Mobilisation en soutien à la psychiatrie du CHU Bretonneau

 

Toutes les informations et en particulier la vidéo faite dans la suite de la soirée du 20 mai de soutien à la psychiatrie en Indre et Loire "L'hôpital demande le droit de soigner" sont sur 

Le blog du collectif santé 37

La mobilisation du 24 juin dans La Nouvelle République

 

SAINTE-AFFRIQUE -12

Label de proximité pour la maternité

La maternité décroche pour la 5e fois le label « Hôpital ami des bébés »

Le Manifeste (comité des habitants en défense de la santé de proximité en sud Aveyron) félicite les professionnelles de la maternité de l'hôpital de St Affrique

Le communiqué

L’article du Progrès St-affricain du 22 juin 2022

 

CONCARNEAU - 29

Communiqué pour la défense de la psychiatrie publique

Le comité de défense de l’hôpital de Concarneau s’associe pleinement aux syndicats qui œuvrent en vue de la défense de la psychiatrie publique.

Il soutient leur appel à la grève et à la mobilisation le 28 Juin 2022.

Le communiqué

 

SARLAT - 24

Halte aux dépassements d’honoraires

Le tract

 

L'accueil des urgences de Sarlat fermé pendant 18 heures ce week-end

L’article de France bleu du 24 juin

 

LUÇON - 85

À Luçon, les citoyennes, les citoyens, les élu.e.s toujours mobilisés 

Ce vendredi 24 juin le rassemblement à 18 h devant l’hôpital regroupé plus de 50 personnes avec la présence du maire de Grue, d'élus de St Michel en l'Herm et de Luçon et Jean-Luc Landas venu apporter le soutien de la Coordination Nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité. Le maire de Luçon, la Présidente du Conseil Départemental étaient excusés. Evelyne Deluze présidente de l'ADSP a donné quelques exemples récents de la déliquescence de l'hôpital public : report d'examen I.R.M.( appareil en panne, puis pièce ne correspondant pas ) ; pour une autre patiente le nouvel appareil d'ostéo densitométrie n'avait pas pu être préalablement pris en main par le radiologue. Retour à domicile prématuré d'une personne seule souffrant d'handicap moteur postaccidentel, sans aide à la personne pour l'habillage et la toilette, impossibilité de séjour en SSR faute de place. Le débat s'est installé sur les mesures à prendre ( voir le plan d'urgence de la CN ). L'assemblée n'attend rien de bon de la mission flash du conseiller santé d'Emmanuel Macron lors de sa dernière campagne électorale présidentielle. 

En accord avec l'assemblée et les élus présents un message sera adressé à l'Assemblée Générale des maires de la Vendée les remerciant de leurs actions et leur demandant de soutenir l'action pour exiger des moyens financiers et humains pour répondre aux besoins de santé de la population

 

BRIOUDE - 43

Inquiétude pour les urgences en Haute-Loire

Le communiqué du comité de vigilance de l’hôpital de Brioude

 

MONTLUÇON - 03

Les 2 derniers pédiatres du pôle viennent de démissionner.

La mise à jour de la pétition

Autres infos locales :

LODEVE - 34

Fermeture 24 h du CAPS

Le Centre d'accueil et de permanence des soins de Lodève (CAPS) a fermé samedi 18 juin à 10h00 jusqu'à dimanche 10h00 par manque de médecin.

Une situation qui a laissé tout un bassin de population de 80 000 habitants sans accès aux soins d'urgence !

Inadmissible, l'ARS Occitanie porte l'entière responsabilité et ne donne plus les moyens de fonctionner pour ces structures fragiles !

CAEN - 14

La CGT de l’EPSM s’associe à la journée d’action des psychiatres le 28 juin

Le tract

LANGRES - 52

Plus de 2000 personnes dans les rues de Langres le 11 juin

L’article du Journal de la Haute Marne du 12 juin

Après cette manifestation, le comité de pilotage “Egalité santé”, réunissant élus, médecins libéraux et hospitaliers, ainsi que les représentants d’usagers, exige dorénavant un moratoire sur la réorganisation de la filière hospitalière, 

GUILHERAND – GRANGES - 07

Le service des urgences de la clinique privée fermé le 25 juin

L’article du Dauphiné du 24/06/22

NIORT - 79

Réquisitions de médecins pour les gardes

Cet article décrit le système de permanence des soins mais escamote les problèmes des patients et n'aborde pas la responsabilité de l’État dans les déserts médicaux en ville et à l'hôpital.

L’article de la Nouvelle République du 12 juin

PARIS - 75

Rassemblement de l’hôpital Bichat le jeudi 30 juin

Le tract d’appel

POISSY - 78

Les urgences sur le point de fermer

L’article de 78 actu du 25 juin

ALLONNES - 72

Fermeture de 75 lits à l’EPSM de la Sarthe

L’article de Angers Info du 22 juin

Dossiers :

URGENCES

Les propositions du SNPHAR.E

Le communiqué

L’AMF s’inquiète et alerte

L’association des maires de France alerte sur l’urgence d’agir face aux fermetures de services hospitaliers en particulier d’urgences

Le communiqué de l’AMF

 

DÉMISSION DE M. HIRSCH

Le communiqué du SNPHAR.E

INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

Sanofi continue de supprimer des emplois, de sacrifier la recherche.

Communiqué de la CGT de SANOFI

 

PSYCHIATRIE

Le dernier communiqué de l’intersyndicale des médecins psychiatres : rassemblement à 14 h devant le ministère le 28 juin

Le communiqué

Culture et santé :

Langres : mobilisation générale pour l’hôpital

Le Journal de la Haute Marne sur youtube


Ce message n'est pas un spam, mais une information militante
Pour vous désabonner, envoyer un mail à 

cda12550@coordination-defense-sante.org

 

Pavé mis à jour le 2 Mai 2019

Images + infos semaine + pdf

  • Semaines: 25
  • Dates: du 20 au 26 juin 2022

Ressources internes

@ Lettres précédentes
@ Lettres 2020
@ Lettres 2019
 

Luçon : nouveau rassemblement ce vendredi 24 juin

À Luçon, les citoyennes, les citoyens, les élu.e.s toujours mobilisés

Nouveau rassemblement ce vendredi à partir de 18 heures devant l’hôpital de Luçon . Il a rassemblé plus de 50 personnes avec la présence du maire de Grue, d’élus de St Michel en l’Herm et de Luçon et Jean-Luc Landas venu apporter le soutien de la Coordination Nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité. Le maire de Luçon, la Présidente du Conseil Départemental étaient excusés. Evelyne Deluze présidente de l’ADSP a donné quelques exemples récents de la déliquescence de l’hôpital public: Report d’examen I.R.M.( appareil en panne, puis pièce ne correspondant pas ) pour une autre patiente le nouvel appareil d’ostéo densitométrie n’avait pas pu être préalablement pris en main par le radiologue. Retour à domicile prématuré d’une personne seule souffrant d’handicaps moteurs postaccidentel, sans aide à la personne pour l’habillage et la toilette, impossibilité de séjour en SSR faute de place. Le débat s’est installé sur les mesures à prendre ( voir le plan d’urgence de la CN ) . L’assemblée n’attend rien de bon de la mission flash du conseiller santé d’Emmanuel Macron lors de sa dernière campagne électorale présidentielle.

En accord avec l’assemblée et les élus présents un message sera adressé à l’Assemblée Générale des maires de la Vendée les remerciant de leurs actions et leur demandant de soutenir l’action pour exiger des moyens financiers et humains pour répondre aux besoins de santé de la population