Bulletin Semaines 32-2022

Ressources externes

Données Lettre

Ne pas supprimer !

Édito (ou point fort de la semaine) : 

Dans un article du Monde paru cette semaine on peut lire : La responsabilité du numerus clausus dans la pénurie actuelle de médecins fait aujourd’hui consensus. « C’était insensé, totalement absurde, lâche Jean-François Mattei, qui est arrivé au ministère de la santé en 2002. C’est moi qui ai amorcé sa remontée. »« Je suis celui qui a certainement le plus augmenté le numerus clausus », renchérit Xavier Bertrand, en dénonçant « un raisonnement complètement technocratique, guidé par une logique imposée notamment par les comptables de Bercy ».

Tout est dit. En ce qui concerne la santé et l’hôpital, les décisions de nos gouvernants ces 20 dernières années, des ministres successifs aux présidents de la République en passant par les premiers Ministres, ont manifestement été dictées par des considérations d’ordre économique et financier bien plus que par des objectifs sanitaires.

Les gestionnaires et les idéologues ont été entendus alors que les soignants et les associations de patients n’ont même pas été écoutés. Le drame c’est que cette situation perdure, la dernière illustration étant le rapport Braun sur les urgences.

Rolland Vachon.

Sommaire :

L’écho des comités :

 

CHERBOURG-VALOGNES

Après la sélection des patients aux urgences voilà la sélection des femmes en gynécologie.

Le message de soutien-du-comite-aux-sages-femmes/

FEURS-MONTBRISON

La situation est toujours critique aux urgences du Centre Hospitalier du Forez avec des fermetures partielles des services d'urgences.

Le Comité reste vigilant et envisage d'intensifier ses actions si les engagements de l'ARS, des politiques, particulièrement récemment, ceux tenus publiquement à la veille des élections législatives, ne sont pas tenus.

LONGWY

Luçon

Le comité demande DES MOYENS HUMAINS ET FINANCIERS
POUR REPONDRE AUX BESOINS DE LA POPULATION !

Nouvelle mobilisation VENDREDI 12 AOÛT 2022 18H
devant l’hôpital de Luçon

Montluçon

Sous-effectif et conditions de travail difficiles : La cheffe du service de pédiatrie jette l’éponge. Le service est menacé de fermeture.

OLORON SAINTE-MARIE

Le service de Urgences aux prises avec des fermetures à répétition en août et probablement jusqu’à la fin de l’année.

MANOSQUE

Le comité dénonce les fermetures totales ou partielles de services d’urgence et le tri des patients en amont de ces services

Le communiqué

Dossiers :

URGENCES

Le mois de juillet a été compliqué : services fermés ou saturés, allongement des délais, pertes de chance – Analyses et explications

radiofranc-le-grand-entretien-du-lundi-08-aout-2022

PSYCHIATRIE

Une forêt de 55 hectares, un château, 101 lits d’hospitalisation, pas de blouses pour les soignants, pas d’enfermement pour les patients : la clinique de la Chesnaie près de BLOIS est à vendre. Soucieux de préserver la philosophie du dispositif de soin en vigueur dans l’établissement le personnel propose une reprise sous forme de société coopérative d’intérêt collectif.

Au-delà de cette démarche c’est la position de l’ARS du Centre – Val de Loire qui est posée.

Vers quel projet de reprise penchera-t-elle : à but lucratif et centré sur le médicament ou à but non lucratif et centré sur la psychiatrie institutionnelle ?

tribune-pour-la-clinique-de-la-chesnaie

Une étude fait voler en éclat les explications sur les causes de la dépression.

L’article

L’hôpital en perdition

Une vidéo de Jacques COTTA retraçant les difficultés rencontrées par une patiente

La vidéo

Culture et santé :

https://www.youtube.com/watch?v=OKnzci1etLI


Ce message n'est pas un spam, mais une information militante
Pour vous désabonner, envoyer un mail à 

cda12550@coordination-defense-sante.org

 

Pavé mis à jour le 2 Mai 2019

Images + infos semaine + pdf

  • Semaines: 32
  • Dates: du 8 au 14 août 2022

Ressources internes

@ Lettres précédentes
@ Lettres 2020
@ Lettres 2019